Votez pour ma télé !

   
Iwt_logo_3Pour prendre le contre-pied de CNN et des autres réseaux commerciaux américains,
Paul Jay, le réalisateur du documentaire "Return to Kandahar"(angl.) (en fr.) , et 85 autres personnalités plus ou moins engagées ,se mobilisent pour créer l‘Independant World Television, un réseau de télévision affranchi
de la publicité, du sponsoring et du financement public. Rien que ça. 

                         Qu’est-ce que Howard Dean vient faire ?
            
                       EDIT Une petite info glânée sur le blog d’IW,                                                           les détails du combat :
                                   Pepsi Times vs Coca Post
 

Réflexions vespérales sur mon nombril

1) J’ai commencé à poster le 4 juin et à ce jour, ce blog compte 15 posts et 873 pages de vues (desquelles il faut retrancher une petite centaine à mettre sur mes propres refresh), dont plus de 95 pc concernent l’histoire de ce blogueur belge acquitté par la justice.

La proximité dans le temps avec le procès de Christophe (Monputeaux) était fortuite mais m’a permis d’apporter un aspect supplémentaire qui fut visiblement apprécié (en tout cas lu). Je n’en ai pas eu d’écho négatif, et ça c’est cool, parce que je pense l’avoir fait avec un maximum d’objectivité et de sincérité.
Je n’ai pas eu non plus de retours quant à la qualité du skyplex. Etait-elle suffisante ? Auriez-vous posé d’autres questions à son avocat ou interrogé quelqu’un d’autre en plus ? Quels aspects aurais-je pu aborder pour compléter l’info ? Dites-moi si vous avez des pistes encore à exploiter.

2) Les 6 mois d’essorage de méninges et les heures passées sur la conception de mon blog m’ont rendu boulimique. Je me rends compte que j’ai envie de bloguer à tout bout de champ ! En fait, je suis à deux doigts de retomber dans les travers de mon job, qui me fait réagir au quart de tour et qui me laisse finalement insatisfait parce que je n’ai pas abordé le sujet dans tout sa complexité.
Le post sur l’expulsion d’Irak de la journaliste Anne-Sophie Le Mauff en est un bon exemple. A force de voir les communiqués des uns et des autres défiler toute la journée, j’en deviens susceptible quand une grosse couille me passe sous le nez. Ce qui était le cas avec la réponse du ministère français des Affaires étrangères qui disait: « C’est une décision souveraine de l’Irak ».
J’avais du mal à ne pas jurer tout haut dans la rédaction quand ce genre de trucs arrivaient avant, maintenant que j’avais mon blog pour m’épancher, j’ai eu difficile de ne pas bondir sur mon clavier et de balancer ma vision des choses. Les faits évoqués restent toutefois exacts à ceux portés à ma connaissance et c’est pourquoi je ne retire rien de ce que j’ai écris. Gilles Klein s’est chargé de me rappeller via son post à ce sujet que la vérité était sûrement plus fine et difficle à cerner. Je le concède volontiers. Discutons-en !

3) Le post sur le Serment du Journaliste Citoyen n’est pas celui que j’aurais pu pondre avec un peu plus de recul. J’ai remarqué le billet sur Bayosphère et, à nouveau, j’ai préféré donner l’info au plus vite qu’en plus fouillé et j’ai envoyé la purée sans prendre la peine d’ouvrir suffisemment la discussion. Le sujet est imminement complexe et ceux qui se sont aventurés jusqu’ici à vouloir proposer un « code de conduite » se sont faits plus ou moins rembarés. Pour 36 bonnes raisons, dont celle qu’il existe autant de raisons de bloguer qu’il n’y a de blogueurs.
Je trouvais juste que cette charte donnait une base forte pour mener à bien une expérience de journalisme citoyen: à savoir tendre au maximum à l’honnêté. D’autres paramètres rentrent bien évidemment en ligne de compte mais celui-ci me paraît essentiel. Le tout étant de savoir comment mettre tout cela en pratique avant de jurer ses grands dieux que l’on va s’y tenir. On ne m’y reprendra plus, même si je garde l’essence de cette charte comme fil rouge pour la suite.

4) Il reste enfin que je viens de me prendre un fameux « shoot » en matière de statistiques. J’espère que la descente ne sera pas trop rude et que je vais réussir à maintenir le niveau. J’espère surtout pouvoir multiplier les discussions entre nous. Parce que, in fine, c’est tout ce que je recherche.

En conclusion, j’ai envie de vous tendre un perche assez risquée:
De qui souhaiteriez-vous entendre une réaction, un commentaire, et à propos de quel sujet d’actualité?

Allez-y, lâchez-vous ! (même pas peur, l’andouille…)

La charte du Journaliste Citoyen

Voici ma traduction du "Citizen Journalist Pledge" affiché aujourd’hui sur Bayosphere, le site créé par le gourou du journalisme citoyen, Dan Gillmor.

Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à suggérer des améliorations

En ce qui me concerne, je m’engage à appliquer ces règles à mon  blog. (EDIT: on va essayer en tout cas …)

"Je m’engage  à être précis, complet, honnête et transparent.
J’agirai dans un souci d’intégrité et dans l’intérêt de la communauté.

Je produirai et rapporterai des informations en expliquant des faits le plus honnêtement, précisément et complètement possible.

  • Honnêté: J’écouterai et tiendrai toujours compte des autres points de vue
  • Complet:
    J’en apprendrai le plus possible dans le laps de temps dont je dispose
    et je ferai un lien vers la source originale, quand c’est possible.
  • Précision: Je vérifierai les faits et corrigerai mes erreurs
    rapidemment en incorporant les nouvelles informations issues de la
    communauté 
  • Ouverture: Je signifierai les biais et conflits d’intérêts dont je suis l’objet quand ils surviennent

Je
peux aussi me livrer à la critique d’un film ou d’un livre et les
commenter sur base de faits avérés. Cependant, je n’aurai jamais
d’intérêt financier important ou de relation directe (appartenance,
affiliation, relation proche) avec une partie impliquée dans mes posts.

Si tel était pourtant le cas, je le signifierai immédiatement et
j’accepte que ma contribution soit étiquettée/catégorisée de la manière
la plus adéquate.

J’accepte, en outre, en tant que membre de cette communauté de
participer à la présevation de l’intégrité de ce Serment et de signaler
tout abus ou post innaproprié.

Tags: (USA,grassrootsjournalism,journalismecitoyen,libertedexpression,freedomofspeech)

Quand la France abandonne le droit à l’information

Aslemauff_1La journaliste française Anne-Sophie Le Mauff, qui est en Irak depuis
plus d’un an et qui couvre le conflit pour Sud-Ouest, L’Humanité,
Radio-Montecarlo, Radio Canada, Radio Vatican, mais aussi pour le
journal belge Le Soir et la télévision publique belge RTBF, a fait part
mardi à Journalistes Sans Frontière du fait qu’elle avait reçu des
autorités irakiennes un ordre de quitter le territoire, effectif dès
demain/mercredi.

    RSF ajoute que les Irakiens lui ont dit qu’ils agissaient à la demande des autorités françaises.
    Le ministère français des Affaires étrangères a alors démenti immédiatement en
expliquant que cette décision d’expulsion relèvait d’une
"décision souveraine des autorités irakiennes", motivées pour des
raisons de sécurité.

Sauf que:

    Selon RSF, le Canard Enchaîné avait déjà révélé le 15 juin que
l’ambassadeur français en Irak, Bernard Bajolet, avait demandé à
Anne-Sophie Le Mauff de quitter le pays.

    "Comme vos confrères et vos
consoeurs, vous devez vous demander si la liberté et le souci
d’informer justifient une telle prise de risques, pour vous et pour les
autres, ainsi que la gravité des conséquences qu’un éventuel enlèvement
impliquerait pour notre pays. (…) Aucune excuse ne peut justifier la
poursuite de vos activités en Irak", avait écrit l’ambassadeur le 13 juin à la journaliste.

    Anne-Sophie Le Mauff avait aussi prévenu la rédaction du Soir
qu’elle s’était fait enjoindre par l’ambassade de France à Bagdad de
quitter l’Irak, sans quoi "il lui faudrait assumer l’entière
responsabilité de ce qui pourrait arriver", dixit Le Soir du 18 juin.

    En clair, la journaliste a été avertie par son ambassade que si elle voulait rester en Irak, se serait à ses risques et périls.

    Elle a en outre précisé mardi par téléphone à Robert Ménard, secrétaire
général de RSF, qu’"elle avait quitté son hôtel et qu’elle s’était
installée chez des amis irakiens", via l’AFP dans une deuxième
dépêche.

    Petite traduction personnelle: "Ces journalistes otages fouttent le
bordel dans nos affaires franco-françaises, nos hauts fonctionnaires ne
veulent plus se ridiculiser en traitant avec Julia et ses barbouzes, la
France a déjà raqué une fortune pour en ramener trois vivants et n’est
pas certaine d’ y arriver encore une fois si ça se reproduit"

    Conclusion: messieurs les journaleux, tirez vot’ plan. Et pour savoir
ce qui se passe en Irak, nous ferons désormais confiance aux
communiqués du CentCom américain, relayés gentillement par des agences de presse dépourvues de moyens et de temps pour vérifier quoi que ce soit.

(Tags: libertedexpression,Freedomofspeech,Medias,France,Belgique,USA,censure,LeSoir,RTBF)

Google vs Ebay, Wikiplantage et publicité en ligne

Logo_google_3 Google va ajouter une nouvelle corde à son arc en offrant un service de
paiement électronique en ligne, dans le même genre que Pay-Pal. De quoi
concurencer Ebay ?   
                                                       
                                                 Plus d’infos ici


Logo_openad
OpenAd.net se profile
comme une plateforme globale où créateurs de pubs et
acheteurs/annonceurs peuvent conclurent des deals selon une formule
assez novatrice

                                                 Plus d’infos ici


Logolatimes_4L’expérience de Wikitorial développée par le Los Angeles Times semble avoir du plomb dans l’aile.

                                                 Plus d’infos ici

Accusé, bloguez-vous !

Pour la première fois en Belgique, un tribunal était appellé à trancher dans un dossier en diffamation et en contrefaçon qui opposait une firme de matériel informatique à un blogeur mécontent des produits et services offerts par celle-ci. Et ce n’est rien de le dire puisqu’il était notamment question de failles permettant des infections virales et autres joyeusetés du même genre.

Après une méchante engueulade avec les vendeurs, le blogeur, informaticien de son état, publie alors le résultat de ses recherches et balance des commentaires pour le moins virulents contre la firme (ben oui, moi aussi ça me rappelle quelqu’un) Résultat des courses ? Un acquittement sur toute la ligne, qui rappelle (toute proportion gardée) que la liberté d’expression défendue par Screenshot, Mojtaba ou Press Think est également valable pour le quidam qui a acheté un PC foireux, mais qui souligne aussi que les entreprises qui espèrent fermer le clapet des blogeurs en les trainant en justice (plutôt que d’entamer le dialogue et de jouer la transparence) vont tout droit la tête dans le mur (et non dans Le Meur), dont elles feraient bien mieux d’appliquer certains conseils.

J’ai presque envie de me lever et d’entonner la Marseillaise (sauf que je suis Belge, alors ce sera la Brabançonne)

Ecouter le skyplex avec son avocat, Me Alexis Ewbank.

Ecoutez

Free Job of Speech & Achtung Bunny !

Iranglobalsecurity    Vendredi, les Iraniens vont élire
leur nouveau président. Grand bien leur fasse, me direz-vous,
mais l’Iran c’est loin de Bruxelles, pas loin de Bagdad, à des
années lumières de l’égalité homme/femme
et sans doute plus près de toi Mon Dieu qu’à cheval sur
le respect des principes de la liberté d’expression.

    Autant de
bonnes raisons, à en croire Debelyou, de lui tatouer “Axe
du Mal
” sur l’étendard national, de sommer Mohamed ElBaradei (vous avez, celui qui, tellement il n’a rien trouvé comme armes en Irak, vient d’être réelu à la tête de l’agence atomique) de lui faire interdire l’usage du nucléaire civil. Et de lui apporter aussi la démocratie ?

                                                                lire la suite

                    ============================================

Bonobarroso_2

« Le
public est à ce point esclave de l’opinion reçue qu’il
lui arrive de croire parfois qu’il
s’amuse à un spectacle qui
l’ennuie »
  Emile Fabre

    Je me souviens de la
première fois où j’ai reconnu une chanson de U2 à
la radio. J’avais 14 ans, on était aux sports d’hiver avec mes
parents et j’avais relevé nonchalement que « y’a
rien à dire, mais One est quand même la plus belle
chanson des 20 dernières années »                                                                               
    A mes
yeux, je venais de prendre mon indépendance musicale, j’étais
presque un homme, à deux doigts d’enfourcher ma Harley et de
tailler la route.
                                                                                                                                                            
Lire la suite                                                                                                           photo AP