In Illo Tempore …

Je sens poindre en moi un truc qui me dépasse. L’envie d’aller voire un peu loin. Pas au bout du monde (quoique, wy not) mais surtout ici, là où je vis. Finalement, nos 40 m² sont une base arrière depuis laquelle je, elle, nous tisse(ons) nos toiles . J’ai le sentiment bicéphale de l’hédoniste concerné et du jeune entrepreneur au pied de sa première construction…

Pourtant les journaux sont remplis de cause qui mériteraient 8.012 fois que je me lève de mon fauteuil, étaigne ma clope comique, embrasse ma femme et lui dise  » Si tu m’aimes comprends moi, je dois y aller ! ». Je veux aller à la guerre ! Je veux me battre. Et en tant que challenger, j’exige que l’on me laisse le choix des armes.

Et en tout cas, qu’on évite de m’imposer celles qui font des trous et qui niquent la vie

Je n’en peux plus de ne pouvoir agir. J’ai réussi à me grimper sur l’antenne satellite de mon pays. Mais le flux est trop grand, trop complexe, trop cher, trop pourri,trop tourné vers le seul et unique moteur: le pognon ! « Tout se vend, tout s’achète, chaque personne a son prix » (Elle n’est pas de moi mais j’ai quand même failli prendre une claque dans ma gueule quand j’ai servi ça à mon épouse). J’ignore où va le monde, mais je sais que celui dans lequel je vis n’est pas celui que je voudrais pour y élever mes enfants ….et j’ai envie d’avoir des mômes. Avez-vous imaginé dans 20 ans le bordel dans lequel ils vont devoir se faire une place ? Merde.

J’ai une boule dans le bide, qui me monte dans la gorge de temps en temps, et je ne sais pas pourquoi, mais un de ces quatres, elle va sortir. Sous quelle forme ?

Alors là ……. »

J’ai écris ce post il y a deux ans pile-poil, sur un autre blog, sous un autre pseudo.

Je n’habite plus un 40 m2 mais je paie les traites de ma baraque. Nous avons une formidable petite fille et un(e) petit(e) frangin(e) est en route. Je ne sais toujours pas dans quel monde ils vont devoir se faire une place mais j’ai enfin trouvé un moyen de faire sortir la boule qui me pesait sur le bide.

La création de ce blog, le pied que je prends à enregistrer mes podcasts, vos premières réactions enthousiastes reçues ici et ailleurs, une liste de sujets, d’idées et de projets à creuser qui déborde de mon calepin … tout ça contribue à renforcer ma certitude que le partage est la seule valeur qui mériterait d’être cotée en bourse. Et qu’il n’y a définitevement pas de « petits porteurs ».

Envie d’aller encore plus loin.

Bien à vous tous

Un commentaire sur “In Illo Tempore …

  1. « Je ne sais toujours pas dans quel monde ils vont devoir se faire une place  » … Je suis votre pensée, mais je pense que notre monde ne peut que s’améliorer, cela dépend de nous tous !

    A bientôt
    Florian

  2. Nous avons bien des points en commun, au fait, très bon tes deux derniers podcasts, j’ai adoré la référence aux suppôts du Vlaams Belang qui ont la nostalgie de leur papys collabos ;)))))

  3. >Florian: J’en suis convaincu, le tout est de trouver le mode d’action qui nous permet de faire évoluer les choses, chacun à notre niveau. Je vais prendre le temps de lire ton blog plus longuement, il en vaut la peine.

    >Promethee: merci pour le compliment. Le VB traine des casseroles en fonte derrière lui mais celles des autres partis ne sont pas plus reluisantes, mais certes moins connues, c’est tout. Si tu as des exemples, n’hésite pas.

  4. ouais, dans le genre « Profitez-en, c’est une primeur ! » Je l’ai vu hier à la télé, il va bien donc on peut balancer le communiqué… Proud of it

Laisser un commentaire