Bunker Paradise. Un film, un blog

Bunker ParadiseLe premier long métrage de Stefan Liberski, Bunker Paradise, avec Jean-Paul Rouve, François Vincentelli, Audrey Marnay et Bouli Lanners, sortira mercredi prochain. Ceux qui l’ont déjà vu ont été scotchés

Riche trentenaire reclus dans une grosse villa de banlieue, John Deveau ne fait rien d’autre que la fête. Sarcastique et cruel, ce prince du Néant semble fasciner tous ceux qui l’entourent, à commencer par David, son fidèle second, ou Laetitia, sa mystérieuse fiancée.

Mimmo, lui, est un jeune homme fauché qui, pour « réussir », s’accroche tant bien que mal au rêve d’être célèbre. Le jour il court les castings, la nuit il est chauffeur de taxi. Sa rencontre fortuite avec John va bouleverser leur vie à tous deux. Car si le premier a le tort de croire un peu vite qu’il a rejoint le clan des nantis, John, pour une fois, n’a pas mesuré toutes les conséquences du jeu pervers dans lequel il pousse Mimmo.

Denis Balencourt a eu la chance de pouvoir bloguer le tournage du film. Beaucoup de notes, des photos et des vidéos, l’envers du décor quoi. Liberski lui-même y a couché sur papier virtuel ses sentiments pendant le tournage. Impressionnant de proximité. Je n’ai pas encore eu le temps de parcourir tout son blog mais l’expérience semble avoir été assez géniale. Une première en Belgique en tout cas. Il faudrait proposer ça à d’autres réalisateurs…

Le making of du film sera diffusé ce vendredi à 23h10 dans l’émission “Hep Taxi” sur la Deux (RTBF) ainsi que dimanche à 20h10 sur la même chaîne.

Tags: Bunker Paradise Cinéma Belgique

Rejoindre la conversation

Aucun commentaire

  1. Si j’étais S. Liberski, j’irais coller 2 claques à Hugues Dayez pour sa critique plus que subjective…

    Bunker Paradise est un film extraordinnaire.
    A tout point de vue….

    A voir et revoir….

  2. Difficile d’emettre une critique objective, non?

    Il ne faut pas prendre pour argent comptant tous les avis de notre ami hugues mais il reste LE SEUL VRAI CRITIQUE DE CINEMA et BD qui a droit à la parole dans nos médias. Les autres n’étant que des mielleux prêt à tout pour avoir leurs tickets gratuits. Donc, préservons les pots de terres.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire