Condoléances à la télé d’hier

TéléBrice Le Blévennec (un des boss d’Emakina, souvenez-vous aussi de CyberCafé21), signe un billet (en anglais) en forme de faire-part de décès de la télévision telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Il revient sur les développements récents en matière de télévision par internet, des modèles mis au point pour coller au plus près des attentes d’internautes maîtres de leur consommation/production audiovisuelle et dresse la liste des outils et programmes déjà disponibles.

Je pense aussi que la télé à bon papa a vécu. J’en ai surtout marre de devoir me prendre en pleine tronche les tunnels de pub insipides entre la météo, le Jt et Julie Lescaut. Je suis par contre prêt à parier que je ne serais pas le seul à accepter que mes heures de surf (qui, elles, sont actives) soient “mappées” et qu’on m’offre enfin de la pub ciblée qui rencontrerait enfin mes centres d’intérêts, et non plus ceux des 4 ans et + ou des ménagères de moins de 50 ans. 

Une fois que les annonceurs auront intégré ces changements en matière d’adressage, la créativité des pubeux n’aura plus de limite, ce qui ne sera pas pour déplaire à Brice, I presume … 

Tags: Brice Le Blévennec Emakina Télévision

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire