Toujours faire gaffe avant de distribuer ses semences

Comment se choper toutes les merdes de la paternité sans goûter aux joies d’être père (et sans même prendre son pied) ?

Un Suédois qui avait donné son sperme pour qu’un couple de lesbiennes aient des enfants a été condamné mercredi par la Cour suprême du pays à payer une pension pour les trois enfants dont il est le géniteur. Agé de 39 ans, l’homme avait donné son sperme au début des années 1990, et permis la naissance de trois enfants entre 1992 et 1996. Il a indiqué à la Cour qu’il s’était mis d’accord avec le couple qu’il ne contribuerait pas à élever les enfants. Mais il avait néanmoins signé un papier reconnaissant qu’il était leur père biologique. Le couple de lesbiennes s’est ensuite séparé et la mère biologique a réclamé que le géniteur verse une pension alimentaire. La Cour Suprême comme le tribunal d’instance et la Cour d’appel ont considéré que le père biologique devait assumer ses responsabilités financières

Via Le Vif

Moralité ?

Gossecapote

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Toujours faire gaffe avant de distribuer ses semences

  1. EricEric dit :

    La Salope ! Mort de rire en même temps même si c’est pas très charitable… Comment ça va depuis la soirée de Paris Blogue-t-il?

Laisser un commentaire