Astérix au pays des journalistes

Une fois la (mauvaise) surprise de la première lecture passée, quelques journalistes belges spécialisés se sont tout de même laissés aller à critiquer le dernier opus (extraterrestre) des aventures d’Astérix.  Difficile toutefois de dire après coup "C’est une daube !" quand on y a consacré des pages entières dans les semaines qui ont précédé, jusqu’à en faire sa Une le jour de sa sortie ou à truffer son édition de dessins gaulois évocateurs …

The image “http://www.stim.com/Stim-x/9.4/asterix/Pix/asterix-panel.gif” cannot be displayed, because it contains errors.

 

En France, la très grande majorité des médias sont eux aussi tombés dans le panneau et ont succombé à la débauche d’effets marketing mis en place par l’entourage d’Uderzo. Sur son blog, Gilles Klein s’interroge sur les raisons de cette belle unanimité.

"(Est-ce) Par paresse, par volonté de ne pas
choquer le "grand" public, par manque de temps, ou par aveuglement
provoqué par l’usure de sujets traités mollement, les uns après les
autres ?"

"Tout simplement (parce que) ils ne connaissent pas la BD. Devant un monument
qui concerne autant de millions de fans, ils ont peur de dire des
bêtises",
estime pour sa part Didier Pasamonik, du site belge Actua Bd.

 

Elargissant sa réflexion à la couverture de l’actualité en général, et en particulier à celle faite par la télévision, Gilles se demande si la succession de promo first class et de buzz savamment orchestré pour vendre tout et n’importe aux responsables d’éditions, n’a pas finalement, à la longue, raison de l’esprit critique des journalistes.

 

Dans le podcast qui suit, je reviens avec lui sur cette question ainsi que sur deux ou trois autres aspects du désintérêt croissant du public pour les journaux traditionnels.

Ecoutez

Pour l’écouter, cliquez sur l’image ou sélectionnez-le dans le lecteur situé dans la colonne de droite.

Allez voter pour le blog de Gilles au BOBs – Best of the Blogs

Tous mes podcasts sont désormais disponibles sur la page d’accueil de ce blog, du plus récent au plus ancien. (Ne fermez pas votre navigateur pendant l’écoute). Merci à Kaos pour son aide plus que précieuse.

Technorati Tags: , , , ,

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Astérix au pays des journalistes

  1. LapinLove404 dit :

    mmmhhh… de fait, le succès « annoncés » du nouvel Asterix (ben voui, chaque fois il se vend comme des petits pains) et la machine marketing qui l’accompagnait n’ont pas du aider…

    A la décharge des journalistes, on notera quand même que ce journal qui, le jours de la sortie, remplaçait ses photos par des cases de BD demontait ce dernier album dès les premières pages de cette édition « spéciale ». En plus, j’ai apprécier le choix de pas mal des cases…

  2. Katchina dit :

    Ca ne fait que confirmer ce que je pense déjà des journalistes en général (rien de perso, Dam’s)…

    Ceci dit je me joins à la remarque émise par LapinLove : les journalistes du dit papier ont incendié l’album pendant que les marketeux du même groupe avaient conclu un deal pour illustrer l’édition avec un choix, au demeurant bien ficelé, de cases d’albums plus anciens.

    Mais est-ce bien sain d’ainsi faire le grand écart ? J’en parlerai à mon prof de sport, tiens !

Laisser un commentaire