Base vire des clients par « solidarité »

Le nouveau tarif « Unlimited » de l’opérateur téléphonique Base, le premier du genre en Belgique, a connu a succès tel (plus de 40.000 inscriptions en 6 semaines) que le réseau de l’opérateur a rapidemment été victime de congestions à répétition sur la région bruxelloise. Il faut dire que le forfait proposé (25 euros/mois-communications illimitées de Base à Base) avait de quoi séduire.

The image “http://www.belgiquemobile.be/images/logo/1.jpg” cannot be displayed, because it contains errors.

Base a réagi en apportant quelques modifications techniques mais, fait surprenant, a également décider d’exclure 200 utilisateurs de son programme, estimant qu’ils avaient fait un « usage abusif » de leur téléphone. Certains avaient en effet profité pour utiliser leur gsm comme baby phone ou comme ligne de transfert de données. Après tout, si le programme s’appellait « Unlimited », il n’y avait pas de raison de se priver.

La ministre compétente Freya Van den Bossche est intervenue, considérant que Base avait commis une faute
et lui ordonnant de reprendre ses clients exclus. Ce que Base a
jusqu’ici refusé arguant de son bon droit et justifiant sa décision au nom d’une vertueuse et improbable nécessaire solidarité entre utilisateurs.

A ma connaissance, c’est  bien la première fois que ce genre d’excuse est invoquée par une société commerciale pour rompre un contrat … Depuis quand s’engage-t-on contractuellement à être solidaire avec de stricts inconnus, dont à priori, on se contrefout ? (et dont on ne paie pas la facture)

Ou alors on annonce clairement la couleur en proposant un programme coopératif pour partager un certain volume de communications, où chacun joue le jeu en connaissance de cause et où l’esprit communautaire engendre une autorégulation. Une version 2.0 de la téléphonie mobile, en quelque sorte.

UPDATE 03/12: Seuls 15 clients, qui avaient par exemple prêté leur carte SIM à d’autres en échange d’un paiement ,seront finalement exclus. 70 ont déjà été reconnectés, après avoir accepté les conditions liées au sevice. 128 auront également l’occasion de réintégrer le service « moyennant une nouvelle explication des conditions ».

Technorati Tags: , ,

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Base vire des clients par « solidarité »

  1. cactus dit :

    M’enfin quand même le babyphone. Le gsm pour une pièce à l’autre quand on voit le parcours que les ondes doivent réellement faire juste pour 4m. Je suis contre les « a volonté » ça déresponsabilise les gens. Regardez les restos, les soirées, les FAI qui proposent les unlimited, il y a toujours des exagérations.

    Mais pour moi BASE doit assumer. Ou mettre en plus petit une phrase disant illimité mais avec un plafond de X heure par mois.

  2. mongolito404 dit :

    C’est fou comme tout le monde se plaint que la publicité nous prend pour des cons mais qu’en même temps dès que l’offre d’un opérateur téléphonique se nomme « Unlimited » on exige l’illimité litérale. Comme si on ne pouvait pas, avec un peu de bon sens, savoir ce qui se cache derrière. Ce n’est pas une surprise que l’offre « Unlimited » soit limitée, et c’est normal. L’argument de solidarité, c’est juste du PR pour ne pas dire « saturer le réseau et faire fuir nos autres clients ». Mais ca aussi, non-abrutis-de-pubs que nous sommes, on le savait déjà. Non ?

Laisser un commentaire