The Cluetrain # 10 – 15

Voici la suite du Cluetrain Manifesto, le Manifeste des Evidences.

11. Les personnes dans un marché en réseau ont compris qu’elles obtiennent         des informations et une aide bien meilleures, les unes des autres que         des vendeurs. Autant pour la rhétorique corporatiste pour ce qui est d’ajouter         de la valeur à des produits de base.               

12. Il n’y a pas de secrets. Les marchés connectés en savent plus que les         entreprises sur leurs propres produits. Et que et que ce qu’ils découvrent         soit bon ou mauvais, ils le répètent à tout le monde.               

13. Ce qui se passe dans les marchés, se passe également parmi les employés.         Une construction métaphysique dénommée "L’Entreprise" est la seule chose         qui les sépare.               

14. Les entreprises ne parlent pas la même langue que ces nouvelles conversations         en réseau. Pour leurs audiences en ligne, les entreprises sonnent creuses,         plates et littéralement inhumaines.               

15. Dans quelques années à peine, l’actuelle voix homogène des affaires         – le son des rapports de mission et des brochures – semblera aussi forcée         et artificielle que le langage du 18ème siècle à la cour de France.

(…)

Qu’en pensez-vous ?

Via Jules, cette petite vidéo de Chris Oakley (un artiste expérimental) intitulée "The Catalogue". Ou le tagging poussé à son paroxisme. Nous s’en sommes plus très loin … (baissez le son au début)

technorati tags: ,

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire