Une pétition pour résister à l’agression publicitaire sur les enfants

Le mouvement de Résistance à l’Agression Publicitaire se bat depuis plus de 10 ans contre l’envahissement de l’espace public par la publicité. Active en Belgique depuis 2001, elle regroupe une vingtaine de membres actifs et compte environ 600 abonnés à sa newsletter.

A travers son site internet et les différentes actions symboliques qu’elle mène régulièrement, elle entend conscientiser les citoyens face à la surconsommation et à son bras armé qu’est la publicité.

img014.jpeg.medium.jpeg
(Photo RAP)

Le R.A.P Belgique a  lancé il y a quelques jours une pétition afin d’éviter le retour « des écrans publicitaires et de parrainage durant la période de cinq minutes qui précède et qui suit une émission spécifiquement destinée aux enfants » sur les antennes de la télévision publique francophone (RTBF). Un principe pourtant coulé dans le bronze du contrat de gestion de la chaîne mais que la ministre Fadila Laanan remet en cause, sur base d’une étude universitaire de la Fucam.

Ecoutez

Dans ce podcast, Philippe Mazy m’a fait part des raisons qui poussent le RAP à combattre l’immiscion de la pub auprès des enfants et de la sphère éducative en général. Il est entre autres aussi question d’un kit « Média Smart » que le monde de la publicité impose, malgré l’opposition de la ministre Arena,  auprès des enseignants pour promouvoir et légitimer ses pratiques.

« La publicité est une mise à mort progressive de la liberté d’expression », conclut Philippe Mazy, qui constate qu’en effet seuls les puissants disposent des moyens de se payer des 4 par 3 et d’ainsi communiquer leurs idées à un public qui, de surcroit, n’a jamais rien demandé et n’a jamais été consulté.

Le RAP organise en collaboration avec les associations Appel pour école démocratique deux conférences-débats intitulées  » L’école et la peste publicitaire », à Bruxelles le 21 février et à Liège le 6 mars.

L'image “http://www.consoloisirs.be/presentation/images/cover_livre2_s.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

A noter aussi la sortie du livre « La RTBF est aussi la nôtre », de Bernard Hennebert, fondateur de feu l’Association des Téléspectateurs Actifs (ATA). Débats avec l’auteur le 4 février à la FNAC de Bruxelles, le 15 février à la Foire du Livre et le 21 février à la Maison du livre de St-Gilles.

Technorati Tags: , , , , , ,

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Une pétition pour résister à l’agression publicitaire sur les enfants

  1. Denis dit :

    Pour avoir lu l’ouvrage de Hennebert je ne peux que conseiller ce rafraîchissant tour de la question.

    Il est toujours opportun de rappeler que la BBC remplit ses devoirs de service publique sans aucune publicité et que les chaînes néérlandophones appliquent la règle des 5 minutes quelles soient publiques ou privées.

  2. Mateusz dit :

    Trop de pub tue la pub !!! (Slogan d’un collègue…)

    Sinon moi je suis fan de publicités mais suis pour le contrôle des périodes des publicités pour les enfants..

Laisser un commentaire