Le patrimoine audiovisuel belge se meurt

Comme le soulignait Denis, l’Insitut National de l’Audiovisuel français (INA)  met depuis jeudi à disposition du public quelque 100.000 émissions tant en radio qu’en télé. Cette démarche est assez remarquable car elle démontre la volonté du service public non seulement de sauvergarder son patrimoine audiovisuel mais surtout d’offrir au plus grand nombre la possibilité d’y accéder via le net.

En Belgique, on parle depuis plus de 10 ans d’une numérisation des archives de la RTBF et les partis au pouvoir en Communauté française se sont tous montrés aussi avares les uns que les autres à s’engager dans une procédure de sauvegarde de notre patrimoine francophone.

Pas un seul euro n’a en effet été jusqu’ici débloqué par les pouvoirs publics pour mettre à l’abri les quelque 125.000 heures de vidéo et 80.000 heures de radio enregistrées par la RTBF depuis plus de 50 ans (on remonte même aux années 30 en ce qui concerne la radio).

Il est clair qu’il s’agit d’un chantier pharaonique, politisé (les compétences en la matière sont depuis quelques années séparées entre la Flandre et la Communaté Française) et particulièrement coûteux.

Selon une estimation réalisée il y a trois ans, la numérisation de l’ensemble des archives nécessiterait en effet un budget de l’ordre de 30 à 40 millions d’euros ventilés sur 30 ans… Sauvegarder 1 heure de vidéo réclame en effet plus de 10 heures de travail, les films de 35 millitères et autres bandes Umatic étant particulièrement fragiles à manipuler.

Selon le directeur des archives de la RTBF, Stéphane Bayot, 4.000 à 5.000 heures de vidéos datant des années 60′  risquent à jamais d’être détruites, bouffées par l’acidité.

La RTBF a bien débloqué un million et demi d’euros en urgence pour tenter de les sauver mais, faute de moyen, rien ne sera fait dans l’immédiat pour tous ces programmes des années 70′ qui croupissent dans une cave de Reyers et dont les seules machines capables de les lire sont à deux doigts de ne plus pouvoir être réparées, faute de pièces de rechange.

 

Seule éclaircie dans la grisaille, il semblerait que la RTBF ait arrêté
le nom des sociétés chargées  de procéder à un stockage efficace de ses
productions actuelles, dans l’espoir de peut-être pouvoir les rendre
accessibles sur le net. D’ici à ce qu’elles le soient 7 jours après
leur diffusion à l’antenne, à l’image de ce que la BBC a annoncé la semaine dernière, il y évidemment de la marge ….

Des pistes existent cependant. Pour numériser ses archives, l’INA a en effet mis en place plusieurs partenariats public/privé, notamment avec des organismes scientifiques ou à vocation pédagogique. Dans certains cas, cette démarche à même conduit à la remise au travail de personnes en difficulté. Le potentiel est en effet énorme et les débouchés nombreux, sans parler de la Vidéo à la Demande ou d’autres flux de podcasts qui raviraient les internautes.

Inutile de donc de dire que de ce côté-ci du Quiévrain, on est
encore loin d’une quelconque valorisation de tout ce patrimoine, même
s’il est vrai que l’INA s’est posée (et de quelle manière !) en
pionnière en la matière.

A l’heure où la RTBF renégocie son contrat de gestion, il serait grand
temps que les politiques prennent enfin leurs responsabilités plutôt
que de se renvoyer la balle ou de tabler sur un hypothétique éventuel
"Pôle de Valorisation" centralisateur dont la ministre actuelle
semble seule, ou presque, à avoir entendu parler.

le podcasting politique: Pub ou Info ?

Le Singapore Democratic Party a été sommé par le "Elections Department" de retirer tous les podcasts qu’il avait mis en ligne sur son site. Motif: "The podcast goes against the rules on Internet election advertising for candidates and political parties". (via SmartMobs)

En france, Francis Beck, membre du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, déclarait en janvier sur Netpolitique que  "les interventions des candidats à l’élection présidentielle de 2007 qui seraient véhiculées par d’autres types de services sur
Internet comme des services de podcasting ne sauraient être prises en
compte par le CSA au titre de leur temps de parole."
vu que la mission du CSA est circonscrite par la loi aux seuls programmes diffusés par des médias
audiovisuels correspondant à ces définitions des services de radio et
télévision.

Alors, le podcasting politique: Pub ou Info ? Faudrait savoir …

Et en Belgique, on en est où en ce qui concerne les élections ? Si quelqu’un a un contact au CSA …

Les blogs de la presse quotidienne régionale française

Voici une initiative intéressante à mettre au compte du Syndicat français de la Presse Quotidienne. Un blog a été lancé afin de regrouper les articles écrits par les rédactions régionales sur leurs propres blogs, question de démontrer qu’elles aussi s’adaptent à l’ère 2.0. (via Benoît Raphaël)

A quand des blogs pour les  éditions Sud Presse et Vers l’Avenir
dont les sites sont … comment dire … du simple remplissage de façade (et je reste gentil) ?

tags technorati :

le blog de Bernard Clerfayt (bourgmestre de Schaerbeek)

Avec les élections communales en point de mire, et après Alain Destexhe, voici une autre pointure politique qui lance son blog. Bernard Clerfayt est l’actuel bourgmestre de Schaerbeek, à Bruxelles.

"J’espère par ce biais être plus présent encore et plus à l’écoute". C’est en ces termes qu’il a annoncé l’ouverture de celui-ci le 11 avril dernier.
Dans un de ses premiers billets, il revient sur un article du Soir critiquant … le parachutage politique. Allez Laurette, quand est-ce que toi aussi tu ouvres ton blog ?

Via Bruxelles-Politique

UPDATE: Promethée me signale que Rachid Madrane et Marie Arena (!) bloguent également. J’ajouterais aussi Benoît Demazy, avec qui j’avais pu réaliser un podcast fin février.

Allez hop, essayons dès lors de maintenir cette liste à jour. Par principe mais sans se voiler la face: les effets de manche seront encore nombreux d’ici octobre. Si vous croisez un de ces politicos blogueurs lors de vos pérégrinations blogobulesques, balancez-moi son adresse. A votre avis combien seront-ils à avoir tenté l’expérience d’ici les élections ? (question subsidaire: combien la poursuivront-ils après ?)

 

Liens en vrac: 27/04

  • World Cup Soccer 2006 Google Maps
    Une carte reprenant tous les pays engagé ainsi que les derniers news pays par pays
  • Nothing in the box
    Faityes-vous plaisir, achetez-vous une boîte de "rien". 100 pc écologique, 100 pc inutile, donc forcément indispensable
  • Pic pétrolier (Wikipédia)
    Trsè intéressant, et gratuit, comme le souligne Tristan Nitot, chez qui j’ai chopé la référence

Podcast Cluetrain: épisode 9 (et fin)

Le Cluetrain Manifesto
(Manifeste des Evidences) a été écrit en 1998 par Rick Levine, Doc
Searls, David Weinberger et Christopher Locke. C’est un petit peu ma
Bible du Web 2.0 et j’avais envie d’en partager le contenu avec vous.

L'image “https://i1.wp.com/www.cluetrain.com/book-mid.gif?resize=179%2C272” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Voici le podcast #8 d’une série consacrée à la présentation des 95 thèses
soutenues par ces 4 gourous pour décrire l’évolution des rapports entre
les marchés et les entreprises à l’ère des réseaux sociaux. N’hésitez
pas à me faire part de vos réactions, je serais ravi de pouvoir
discuter "philosophie" avec vous.

Ecoutez

Technorati Tags: , ,

Conférence sur l’e-Id à Mons ce jeudi 27

La Belgique est le premier pays au monde à avoir lancé le déploiement d’une carte d’identité électronique sur l’ensemble de son territoire et d’ici 2009, chaque citoyen belge disposera d’une carte d’identité électronique…

Pièce maîtresse de la politique ‘e-Government’ belge, la carte d’identité électronique va simplifier de nombreux actes du citoyen…Tant dans ses rapports administratifs avec les services publics (communes et portails web fédéraux) que dans la vie de tous les jours. Mais qu’entend-t-on exactement par cela ? Si vous êtes curieux de savoir comment nous serons en mesure d’utiliser toutes les possibilités que cette nouvelle carte nous propose, la conférence organisée ce jeudi 27 avril (à partir de 19h30) par eWish à Mons devrait vous intéresser.

Au menu, divers orateurs, dont un représentant du service public fédéral, de Certipost, de Cetic et de Zetes, expliqueront et détailleront les applications concrètes utilisant l’e-id

Si vous êtes intéressé par cette conférence, inscrivez-vous à contact@ewish.be (les dix premiers qui le feront en mentionnant Blogging The News entreront gratuitement et seront reçus en VIProom dès 18h45 (merci à Luc Blondiau de m’avoir contacté). C’est gratuit pour les étudiants, pour les autres la participation est fixée à 10 euros (20 pour les entreprises)

Adresse du jour: l’Université de Mons-Hainaut – Faculté Warocqué – Place Warocqué, 17 à 7000 Mons.

eWish » est composée d’anciens diplômés,d’étudiants et de membres du corps académique de
la Faculté Warocqué (Universitéde Mons-Hainaut), tous bénévoles, ils mettent sur pied un cycle de conférences ayant pour objectif de vulgariser et de démystifier l’internet et ses applications

Technorati Tags: , ,