Quelques liens et un petit tuto sur les avantages du « tagging »

J’ai placé ces articles, billets, dans mes favoris sur del.icio.us.

Késak ? C’est pour quoi faire ?

En fait, ces articles sont tagués, je leur « colle » des mots-clés, qui me permettront de les retrouver et surtout de découvrir la sélection d’articles retenus par d’autres internautes qui eux aussi les ont tagués. Grâce à celà, chaucun augmente ses chances de découvrir d’autres sites, d’autres blogs où ses centres d’intérêt sont abordés. Le tagging participe à la structuration du web et permet de trouver ainsi « des plus petits dénominateurs communs » afin d’aider le plus grand nombre à satisfaire sa curiosité.

Sur Wikipédia, quand on fait une rechercher sur « Tag », on apprend, bien sûr, qu’il peut s’agir d’un graffiti, mais aussi d’une « Balise sémantique ou lexicale utilisée dans les services Web 2.0« . Et si vous cliquez sur « sémantique », vous vous rendez compte très vite que ça ne rigole pas. On parle aussi de « Folksonomie » pour l’aspect « commentaire » de la chose.

A l’heure actuelle, « chercher sur le web » devient une aptitude à part entière. Une faculté en soi. « Qui sait trouver rapidemment ce qu’il veut trouver, le trouvera toujours plus vite que celui qui voudrait bien mais qui ne peut point parce qu’on ne lui a jamais appris », disait Lao Tcheu

Moi je dis qu’il faudrait instaurer une option dans l’enseignement secondaire qui serait intitulée « Cours d’Eveil à la recherche sur Le Net », directement suivie d’une autre baptisée « Mais qu’est-ce que je cherche, au fait ?! « 

Bref, tout ça pour dire que c’est très intéressant de pouvoir conserver une trace de ses pérégrinations sur le web, ça permet de se structurer dans son surf et de rentabiliser le temps accumulé à naviguer au flux (RSS) du web.

Moi, ça m’a permit de découvrir le podcasting, qui vous permettra dans un avenir proche de vous composez votre grille de télé/radio/e-journaux à la carte, de choisir les émissions que vous avez envie de regarder parmi les 8.012 en magasin, d’accéder aux enregistrements via un flux rss regroupant vos sélections et qui se chargera de télécharger pour vous chaque nouvel épisode dès que celui-ci est disponible, de le regarder sur le support de votre choix (ordi, télé, iPod vidéo, PSP, ZEN M, Tablet PC, GPS, GSM, montre, stylo, hologrammes, etc.) et surtout de vous y adonner où (dans vot’ salon, à la cave, dans la bagnole, dans le train, en roller, dans le tram, à la plage, sur les chiottes …) et quand (matin, midi, soir, à 10H10 ou à 13h50) VOUS le souhaitez.

Ajoutez-y des blogs dédiés et la possibilité de discuter en live des contenus rendus disponibles et accessibles grâce aux tags …. ça va en faire des pages vues 😉

« Les entreprises qui supposent que les marchés en ligne sont les mêmes marchés que ceux qui regardaient leur publicité à la télévision, se moquent d’elles-mêmes. » Cluetrain. 17

Si vous voulez d’autres outils comme deli.icio.us, allez faire un tour sur la sélection des Awards du web 2.0 dont j’avais parlé ici

Technorati Tags: , ,

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire