Le Podcasting est mort ! Vive le JunkCasting !

Après moults heures de palabres avec Alex et d’autres accros du podcasting (encore ce matin avec Christophe Delire, gourou webmaster de Nostalgie, radio pionnière en la matière), nous arrivons immanquablement à cette conclusion: le streaming pur et dur a de grandes chances de relayer le podcasting au rang d’ancêtre. Mais pas avant que tout le monde ait bien saisi le changement de mentalité qu’il aura apporté

Petite explication via mon expérience perso.

Quand bien même pourrais-je stocker 500 Gb (?!) de fichiers sur mon iPod, le temps dont je dispose pour les écouter n’est pas extensible et mes journées ne feront jamais plus de 24h. Je ne prends ni le train ni les transports en commun assez souvent pour ne réserver que ces moments-là à l’écoute de ma playlist (en plus, les discussions d’à coté dans le train m’ont toujours bien fait marrer). Mes écouteurs quittent rarement mes épaules mais je n’en profite réellement que lors de mes moments de détente, quand je fait du sport ou lorsque je vais me chercher un sandwich chez le Paki à deux rues en bas du boulot.

La bête est bourrée à craquer et pourtant je ne consomme que 4 à 5 chansons (grand max) par séances d’écoute. En ce qui concerne les podcasts, c’est encore pire, cesser toute autre tâche et me concentrer sufissament pour profiter pleinement d’un enregistrement de plus de 15 min est une vraie gageure pour moi. En y réfléchissant bien, je pourrais donc  très bien me contenter d’un
random parmi la 30aine de titres favoris du moment stockés sur le petit mémory stick  de mon K750i (qui me permet en outre de rester joignable au téléphone et d’écouter la radio, ce que ne fait pas l’iPod)

Tout ça pour dire que n’étant pas un ermite en voyage au tour du monde en solitaire,  le nombre de fichiers audio consommés en situation strictement « mobile » depuis le « stock » physiquement présent dans ma poche est assez limité.

Ce raisonnement est également valable pour la PSP que je trimballe dans mon sac et qui me sert tout au plus à regarder sur le temps de midi ou avnt de dormir mes 11 minutes de Zapping+Guignols de la veille ou un épisode de série tombé du camion BitTorrent (sans compter que je dois prendre le temps d’enregistrer, d’encoder et de transferter le fichier manuellement à un moment donné).

Certes, argumenteront les plus pointus, j’aurai toujours envie de disposer ‘ouj’veuxquandj’veux’ de mon extra bonus selector gold édition de Monsieur Manhatan.. et là, c’est vrai que le stockage physique restera toujours la meilleure solution. C’est également le cas pour un nombre certains de fichiers (photos perso non flickerisables, par ex.), ou tout mes vieux cd que je n’ai ni l’envie ni le courage de numériser.

Tout cela restera au chaud dans ma cave, à deux pas des mes becanes sur lequelles je les lirai en one shot.

Mais en ce qui concerne les fichiers de consommation courante et à durée de vie limitée, comme les news ou les émissions radio/télé quotidiennes et hebdomadaires (c’est-à-dire cirtuellement tout le reste), le mode de consommation peut-être radicalement différent.

L’important n’est pas tant « d’avoir » un fichier, mais bien d’y avoir accès « quandj’veuxouj’veuxsurlesupportquej’veux »et de préférence sans devoir investir 8.012 euros dans la bagarre, non ?

Avec la hautdébitsation, la wifisiation croissante et in fine, la connexion quasi-permanente au net dont nous allons bénéficier dans les années qui viennent, le streaming ne serait-il pas The killer-ap ? Celle qui va nous permettre d’utiliser et de jeter tout de suite après les fichiers consommés pour les remplacer par d’autres.

Bienvenue dans l’ère du JunkCasting  !

Quand je vois le modèle développé par Fon pour le partage de connexion Wi-Fi, de  Pandora et AjaxTunes pour la musique, celui de  ABC pour les épisodes de séries , je me dis qu’il y a certainement quelque chose à creuser de ce côté-là. La consommation est instantanée et les « pause » sont désormais possible sans devoir se retaper l’ensemble du fichier. Sans compter que la machine serveur peut très bien « apprendre » mes goûts et me proposer de découvrir de nouvelles chansons aussi bien, si pas mieux, qu’en downloadant 36 morceaux/podcasts « pour voir ». Je peux aussi me créer mes propres playlist ainsi que différents profils, avec tout ce que ça comporte en terme de réseau social.

L’arrivée de gsm wi-fi (cfr le Nokia N91), du lecteur RSS audio/vidéo de la PSP (wi-fisée elle aussi), des tablet PC (rebelote Nokia) et de la tant attendue bête du Gévaudan (aka l’iPhone d’Apple) me confirment dans cette optique. Nous serons bientôt connectés en permanence, à 1 clic du fichier que je souhaite entendre dans la minute (allez, d’accord: 2)

Oui,mais, et comment on fait dela tutune avec ça ?

Il est bien plus aisé techniquement d’insérer de la publicité dynamique dans un flux tendu que dans un flux rigide. En effet, une fois le fichier téléchargé physiquement sur votre baladeur (chanson/podcast audio/video), la pub qui se trouve avant/après est figée. Un podcast datant du mois de septembre aura, au mieux, la pub du mois de septembre ad vitam eternam collé aux baskettes au tags ID3. Pour l’annonceur, c’est naze, pour le proprio aussi.

Par contre, si le fichier est streamé, la pub avant/après est insérée dynamiquement en fonction de la campagne de pub du moment et du profil de l’utilisateur (si celui-ci est enregistré coté serveur). Il est donc possible de proposer à des annonceurs de cibler dans le temps et qualitivement l’audience qu’il vont pouvoir atteindre sur tel ou tel type de fichier streamé … C’est une question de niche, d’homogénéité du public cible, d’audace des annonceurs et de créativité des publicitaires.

Là où ce modèle m’emballe vraiment, c’est que la consommation proprement dite de ces fichiers se rapproche très fort du « tout gratuit »  (connexion, streaming, écoute/visionnage). Qui va encore se casser la tête à essayer de virer les pubs avant/après d’un fichier gratuit pour ensuite le mettre sur un réseau P2P ou BitTorrent ? Qui va encore essayer de déplomber un DRM si le fichier est lisible
sur tous les supports ?

En fait, côté utilisateur, il faut juste accepter que tout travail mérite salaire et que recevoir de la pub ciblée à dose homéopathique vaut bien mieux que de se faire noyer sous des torrents de pub dégoulinantes qui tapent le plus large possible, qui emmerde tout le monde et qui ne touchent finalement plus personne. Les utilisateurs que nous sommes ont ici une occasion inespérée de
reprendre en main leur consommation.

Fini la télé classique (une bonne dalle plasma connectée de toute manière elle aussi en wi-fi au net et à un bon gros disque dur à la cave pour mes « archives for ever »). Vive la consommation à la demande et à la carte.

Fini aussi la téléphonie à papa. Avec des gsm qui embarquent directement des clients Skype-like (genre Netgear), c’est une nouvelle manière d’envisager la communication audio et vidéo qui s’annonce également

On peut dès lors imaginer toutes sortes de contenus nouveaux. Du journal « papier »/parlé/télévisé updaté toutes les heures (mais « lisable »/écoutable/regardable quand je veux 10 minutes après la diffusion live) en passant par toutes les émissions possibles et imaginables réalisées aussi bien par des pros que par des amateurs, des capsules drôles ou d’intérêt général, des jeux en live ou presque, des concepts de films « réalisés par les utilisateurs ».

Le tout dans un seul flux RSS modifiable à l’envi qui comprendrait toutes les références des « émissions » auquelles je veux être abonnés, quelque soit l’éditeur/diffuseur… wazzaaaa !

Certes, toutes ces réflexions ne pourraient être valables qu’à partir du moment où je suis connecté en permanence (Wi-Max partout et pour tout le monde à petit prix), que les débits soient à la hauteur de la qualité des fichiers disponibles, que les stupides quotas de transferts de données en vigueur en Belgique soient une bonne fois pour toutes rangés aux oubliettes … ainsi qu’une bonne dose d’optisme béat qui ferait que les Telco acceptent de passer au bleu les milliards investis dans les licences UMTS et 3G.

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le Podcasting est mort ! Vive le JunkCasting !

  1. Natacha QS dit :

    Intéressant délire 😉 ! Je crois aussi que les flux rss vont changer pas mal de chose. Mais je pense qu’il ne faut pas oublier que toute la planète ne sera pas wifisée du jour au lendemain. À moins que… 😉

    Une idée qui vous amusera sans doute la bulle wifi locale ou wifipique-nique (toutes idées amusantes, innovantes, farfelues sont bienvenues) : http://www.memoire-vive.org/archives/001005.php

  2. Gaetano dit :

    Intéressante réflexion Damien… Mais cela me chiffone: le streaming est une « vieille » technologie. Le podcast est tout nouveau. Ce qui est intéressant, c’est qu’en termes puremetn techniques, bien qu’il soit « nouveau » le podcast est tout simple.

    A mon sens, le problème du streaming, c’est qu’il est plus difficile à mettre en place pour un particulier. Alors que le podcast coûte quedalle… A moins que quelqu’un ne débarque avec l’outil gratos-quitue pour faire du streaming… Avis aux amateurs 😉

  3. Clic dit :

    J’ai le tournis…

  4. Denis dit :

    Le délire est en effet sympa. A la différence de Gaetano je ne ferais pas de disctinction nouveau/vieux mais plutôt simple/compliqué. Sur ce point je me demande si un service de streaming basé sur l’agrégation de flux RSS ne serait pas une application qui tue d’autant plus si celle-ci permettait de le deep taging, le référencement temporel et la recréation de RSS. Une sorte de iMix de podcasts en version streaming. Le travail de sélection étant le fait de la communauté.

  5. Ping : Denis au fil du web 2.0

  6. Ping : Denis au fil du web 2.0

  7. damien dit :

    > Natacha: très intéressant concept ! à retenir
    >Gaetano: c’est vrai que le streaming est « ancien » mais s’il n’a pas marché avant, c’est surtout parce que les débit était ridicules et empêchaient de gros trnaferts en qualité correcte… ça pourrait ne plus être le cas.
    >Clic: ah non, pas de vomi sur mon blog, je n’ai pas de femme de ménage ;))
    >Denis: c’est vrai que ça fait un peu tirage de plan sur la comète et qu’il y a beaucoup de de « si ». J’aime bien les « si »… avec, on peut mettre Paris en bouteille 😉

  8. Gaetano dit :

    En fait, la réflexion de Denis me fait penser à une réflexion d’un ami non-geek qui me disait que ce serait sympa d’avoir des radios « réelles en FM » ou « streamée » qui serait une sélection de Podcast.

    Je rêve d’une application de streaming qui me permettrait de créer « mes » chaînes radio/streaming composée de fichiers OPML qui serait une représentation de mes goûts/sélections…

  9. Denis dit :

    Nos rêves sont devenus réalité 🙂

    http://collectik.net

  10. Manu dit :

    J’aime aussi cette « techno-prédiction » mais comme le dit natacha : La planète ne sera pas wifisée du jour au lendemain … et même si cela était le cas, il faudra pas mal de temps pour que cela devienne abordable pour tout un chacun …

    Actuellement, à toute personne utilisant le 3G en belgique, les factures peuvent etre très lourdes si on ne gère pas minutieusement les quantités de bytes transférées … (Exemple : ne pas télépharger les attach des mails, etc.)
    Avec le streaming, il va falloir consulter un pseudo « boulliers-compteur-de-bytes » toutes les minutes pour ne pas se ramasser une douille à la fin du mois !!!!
    et concernant la « wifisation », à part le fait de te repiquer sur le premier innocent qui n’a pas protégé son systeme, les bornes wifi auront probablement toujours un cout … à repercuter … mais d’ici là …

  11. Un petit tour du côté de chez radioblog…
    http://www.radioblogclub.com/
    Ce ne sont plus des « si » mais bien la réalité de la syndication de contenu sonore…
    Tout va très (trop?) vite dans ce domaine en ce moment 🙂

  12. Je pense aussi que les fichiers que nous trimballerons et garderons sur notre support mobile (la vidéo qui tue, le mp3 d’anthologie (la belgique est un plaisir et doit le rester )seront en quelques sorte les « pin’s multimédia » de ce début de siècle. On se les échangera, qui qu’en veut, mon oeil « blue » dans ton « tuth » et hop! comme à la grande époque du pin’s… Il suffira d’alimenter le web avec des « pépites » podcastées en téléchargements limités, en nombre ,ou dans le temps…

  13. Ce qui se trouve la, illustre mon propos ci-dessus:
    http://www.allonie.com

  14. Quelle andouille, j’ai oublié le acheté pété…
    http://www.allonie.com

  15. Chris dit :

    les maisons de disques et autre boite de prod doivent trouver un système dans tout ça, c’est innévitable. et le support va franchement changer avec le nano. des puces en Terra octets k’on plug dans n’importe koi comme les batteries black et decker et en cadeau, un mini compteur életctrique dans la puces de ta carte de banque…soigneusement reliée au satellite de fort knoxx. Pour le reste c’est une évolution normale, les couts seront revu comme la seconde au téléphone. mais le wi-fi gratos ça durera pas non c clair.
    ..y’aura toujours une clef à la serrure non?! c’est ça ki est bien avec les 0 et les 1

Laisser un commentaire