test de Skypecast: Wonderbien !

Premier test hier soir avec Gaetano du Skypecasting. Au final, une chouette discussion sur les blogs, la politique américaine en Irak, le colonialisme chrétien en Amérique du Sud et les latinos en grève le 1er mai, le tout en direct avec un américano-italiano-espagnol habitant à Kansas City, USA …

Le principe d’un skypecast est simple. Vous vous loguez ici avec votre id skype, vous déterminer l’heure à laquelle vous voulez que la discussion commence, vous décrivez en quoi elle consistera et combien de temps elle durera.

Le jour dit, vous attendez (ici pour l’exemple d’hier) que la cession commence. Apparaît alors un lien "join the discussion", sur lequel vous cliquez. Skype se lance et  compose un numéro skype out (rassurez-vous, cela ne vous coûte rien). Dites "bonjour" à celui qui héberge la conversation… adn that’s it !

Les points +:

– gratos
– qualité de son niquel (lors du test en tout cas)
– l’hébergeur de la conversation sait "donner" la parole à qui il le souhaite en "mutant" les autres via un panel de contrôle
– possibilité de chat avec chacun des participants
– enregistrement de la conversation tout aussi niquel (via HotRecorder, un petit soft payant avec lequel j’enregistre d’habitude mes podcasts skype-skype)

Les points -:

– Plus possible de rejoindre la discussion en dehors du temps défini au départ (Alex en fait les frais). Par contre la discussion peut se poursuivre . Celle d’hier était prévue pour durer 15 min (ça devait juste être un test), elle a finalement duré 1h10.
– Quand on cause à 3 en même temps, ça donne "scrouich". Nécessité pour l’hébergeur de bien distribuer la parole (surtout si on se retrouve à 100 comme cela semble possible)
– N’importe qui peut se connecter, trolls en vue sur certains sujets chauds
– Pas de "reminder" envoyé à l’hergeur pour lui dire de se connecter. Sans lui, impossible que la conversation ait lieu

Bref, le potentiel en terme de contacts humains est vraiment énorme. La preuve, nous avons discuté à batons rompus avec un strict inconnu. Nos opinions divergeaient et pourtant nous avons été capables de nous parler et de nous écouter (nous n’étions pourtant qu’à un clic du "eject").

La richesse et la finesse des sentiments que la voix permet de faire passer est vraiment un point essentiel du développement de ce genre de service. Et je ne vous dit pas ce que ça sera quand la vidéo sera aussi fluide …

Le potentiel en terme journalistique est également très grand, je vais essayer d’explorer tout ça dans les semaines qui viennent.

tags technorati :

Rejoindre la conversation

Aucun commentaire

  1. Achète
    d’urgence

    micro et webcam d’occaz’
    (pas cher)

    Car désir de pas rester sur le quai du développement multimedia et de la société de communication de demain qui se construit aujourd’hui (slogan basique)

    Ecrire, non, mailer, non envoyer message vocal au journal… non, au webzine.
    (pffft, pas facle!)

  2. >Hariane: héhé, j’ai déposé l’expression MailP3 mais je t’en accorde une utilisation temporaire. On repète après moi en articulant bien fort: « Rappelle moi d’envoyer un mailP3 au blogueur untel, j’aimerais participer au prochain skypecast » 😉

  3. Je découvre ton site avec surprise.
    Une façon triviale de faire connaitre le mien:

    « Nos boissons puent et le ciel coule de gris grassement

    Le seul vrai rêve est de faire dégueuler son pot d’échappement dans l’air peu vicié des campagnes. Rouler infiniment en tentant de ne jamais regarder sur les côtés, derrière. Ensuite je verrai bien. Je suis fortement décontenancé par ma road expérience/intérieur/galère que je ne contrôle pas. C’est une non-road story bousillée par mon incapacité à planter le décor. »

    La suite sur http://hirsute.hautetfort.com

  4. Heu…
    Rappelle-toi…non, moi.. d’envoyer un courrielP3, non courrieMP3,… non c’est pas ça non plus…mail MP3 ! (j’ai bon ??) au bloggueur untel, j’aimerais participer au prochain Skypass… non c’est Gopass, rien à voir… Skypaste ? Spycast ? Skypecast !
    La vache, m’en sortirai jamais… ;o((

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire