Karl Zéro, à propos de son licenciement de Canal +


Karl Zéro a reçu son C4 la semaine passée. L’animateur poil à gratter du PAF, qui tutoyait ses invités (comme un vrai podcasteur) autant que les limites du genre télévisuel, livre sur son blog sa vision des choses et ne mâche pas ses mots.

C’est consternant, on vit dans une république bananière (…) On vit dans un drole de pays, très malade, où le cynisme et le mensonge sont rois, c’est la conséquence de quarante ans de chiraquisme (…) L’idée,c’est de gommer toute aspèrité,d’éviter les emmerdes,les questions qui fâchent, les sujets qui pourraient gener le bizness (…) Place à l’info lissée,aseptisée,propre à endormir le citoyen qui sommeille en tout téléspectateur. C’est l’avènement du politiquement correct, c’est écoeurant. Qu’ils continuent sans moi…

Perso, je pense surtout que le Vrai Journal était la seule émission réellement impertinente, où des erreurs ont été comisses (l’Affaire Allègre, entre autres, mais qui n’en commet pas ?) mais où, surtout, l’info était abordée sous un angle bien plus captivant que sur les autres chaînes. Ce qui rend l’arrivée de Karl Zéro sur le net encore plus intéressante car, ici, l’ère de jeu est sans limites et le public à portée d’un clic. Au vu de ses permiers podcasts et de l’audience qu’il a déjà réussi à captiver, je crois qu’on n’a pas fini d’entendre parler du gaillard. Et c’est tant mieux.

Technorati Tags: , , , ,

Rejoindre la conversation

Aucun commentaire

  1. Je vous conseille l’emmission de Morrandini (podacstée sous la rubrique Media d’Europe1 dans iTunes).

    Karl y est en toute pleine forme. C’est à mon avis une approche diversifiée et sans concession sur ce sujet.

    @l’prouch

  2. Effectivement, son arrivée sur la toile risque de changer la donne : ceux qui voulaient le faire taire vont le voir faire autant de bruit qu’il le souhaite et, cette fois, ils n’auront plus aucun contrôle ni moyen de pression (pas très malin, lol). Ca rejoint ce que tu disais (je crois que c’était toi, hein) samedi sur antenne, à propos de la mutation du métier de journaliste avec l’arrivée de pros sur internet.

  3. >François: clair qu’il ne doit pas encore avoir reçu des millions en sponsoring…mais ça peut venir, non ?
    >Cactus: qui sait .. l’internationale des fouteurs de merde est grande, en théorie. Mais il faut assumer une fois qu’on a ouvert sa gueule … c’est pas toujours facile.
    > Morandini podcaste ? ça va durer aussi longtemps que son blog ? 😉
    >Hariane: c’est l’avantage des Bekende du petit écran ou de la radio (cfr Jérôme Colin, toutes proportions gardées). Ils ont déjà un nom et une gueule. Ce qui va par contre être assez génial, c’est que des gars(ou des filles, hein !) dont personne n’a jamais la fraise ni le vrai nom vont devenir des personnes de référence, autrement plus crédibles que les clones siliconées de la télé à papa. ..

  4. Oui oui il podcaste. Et ça ne devrait pas chnager puisque c’est une redif de l’émission; « Podcast à la RTBF » en somme. Disons plutôt que notre veille dame podcaste « Ã  la Europe 1 » si on jette un oeil à l’historique.

    Je suis très friand de cette émission corrosive mais surtout très documentée et nuancée. J’adhère. J’aspire à avoir ce genre de qualité sur la vie de nos médias à nous. Et mon avis, c’est qu’on est loin de Shneidermann sur France 5 (qui va être ejecté bientôt en principe).

    Voilà… @l’prouch

  5. LOL

    Karl joue les souffres-douleurs partout où il le peut.
    Il va commencer la promo de son film (aussi bidon que son premier : « le tronc » ? 😉 )

    Il sait pertinement que le net n’est pas rentable (aujourd’hui en tout cas, dans son domaine « faux journaliste pas drôle, affreusement mégalo »).
    Alors il gemit. Il ment (cf. Morandini qui lui fait avouer que, contrairement à ce qu’il confessait, il était bien au courant de l’arrêt de son émission depuis un an – les 34 salariés aussi).

    Si vous voulez de la vrai info, il faudrait se tourner vers d’autres types… surement moins vénals : PIERRE CARLES, JOHN PAUL LEPERS, DENIS ROBERT (tappez ces noms dans GOOGLE et vous aurez une autre idée du journalisme).

    L’arroseur arrosé, c’est bien KZ. Maintenant, QU’IL LA FERME !!!

    Cracher dans la soupe, c’est pas beau. Puisqu’il subissait des pressions de sa hiérarchie (c’est lui qui le dit), il aurait dû avoir la décence de partir. Il a préféré s’accrocher jusqu’au bout, ramasser les dernières (grosses) miettes de C+… via Endemol (Le Loft etc.)

    je pense qu’il va continuer son job dans une émission de télé-réalitée (ah… mince…c’est vrai.. ça ne fait plus d’audience ces émissions…)..
    Bon, je vois pas ce qu’il peut faire ce type. Trop mouillé. Manque d’auto-dérision…
    Non, en fait, je vois pas ce qu’il peut devenir. Comme les patrons de chaines TV / radio / presse. (cf. Morandini)

    Bye Karl.

  6. > Max: je n’ai jamais dit qu’il était tout blanc ni qu’il ne jouait pas un drôle de jeu face au licenciement de son équipe (comme tu le dis, ça faisait longtemps qu’il le savait. On a pas attendu Morandini pour le savoir). Mais je persiste à dire que le Vrai Journal était un ovni, même si je le préférais il y a quelques années que sur ces derniers mois. Si tu veux entendre JP Lepers, jete une oreille sur le podcast qu’on a fait ensemble il y a quelque temps http://www.bloggingthenews.info/blogging_the_news/2006/02/podcast_avec_jo.html

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire