En clair et sans décodeur

« Je ferai un pas de côté quand les camarades de Charleroi m’auront dit que j’ai fait un pas de travers ». Petite leçon de communication politique à la sauce Van Cauwenberghe. A lire chez Fabrice Grosfilley, journaliste à RTL-TVi et blogueur sur Rue de la Loi.

Technorati Tags: , ,

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à En clair et sans décodeur

  1. Promethee dit :

    Petite leçon de communication ? Je ne trouve vraiment pas cela très surprenant rien que dans la partie de poker qui l’oppose à Di Rupo, non pas depuis l’éclatement de l’affaire de la Carolo mais bien depuis plusieurs années, en ce compris le flottement d’après élections de juin 2004.

    En plus, pour être terre à terre, il suffit de se rendre au pays de Charleroi pour se rendre compte qu’en termes de communication politique, JVC est loin d’être un amateur jouant en troisième division. Il sait très bien qu’en dépit des voix discordantes, des critiques de Bruxelles et des affaires qui s’étendent, il reste et demeure très populaire dans son fief. Sa petite phrase vaut effet de deuxième claque à l’égard du montois, et le « vieux PS » lui en ai reconnaissant….

  2. Promethee dit :

    NB: désolé pour l’orthographe de l’aube… »lui en est reconnaissant », il fallait évidemment lire… ;))

Laisser un commentaire