La convergence au centre des préoccupations de la World Association of Newspapers

Le congrès de la World Association of Newspapers qui se tenait à Moscou vient de se terminer. Une belle brochette d’orateurs se sont succédés à la tribune pour faire le point sur l’évolution du secteur, de ses réussites mais aussi de ses (nombreux) défis à relever. En ligne de mire: la sacro-sainte convergence et la nécessisté pour les journaux de s’adapter à l’ère numérique

Denis signe aujourd’hui un excellent résumé de ce qui s’y est dit, de la volonté d’apaisement de Google et Yahoo!, du rôle que les agences de presse veulent pouvoir jouer, des nouvelles relations qui se tissent entre producteurs et consommateurs d’infos. Allez aussi jeter un oeil sur le blog du congrès, avec des podcasts vidéos et des articles très bien torchés

A noter aussi, dans la foulée, que The Guardian a annoncé qu’il allait désormais donner ses scoops en primeur sur ses sites web sans attendre la version papier du lendemain… révélateur, non ?

Allez, pour la route, une question posée par Bill Hill (qui est à la tête d’Advanced Reading Technologies, une société qui a développé un nouveau format de lecture pour la version numérique du New York Times) reprise par Stephen Brook (du blog Orange Grinder du Guardian)

"blogs, podcasts and multimedia are terrific media enhancements for newspapers. But here is the question, will that ever replace the professional, well crafted, written word?"

    Definitely not.

Update: à lire aussi ces deux excellents billets écrits par Benoît Rapahël, qui était présent à Moscou. Celui intitulé "17 clés pour l’avenir" est particulièrement intéressant.

Technorati Tags: , , , ,

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La convergence au centre des préoccupations de la World Association of Newspapers

  1. “A noter aussi, dans la foulée, que The Guardian a annoncé qu’il allait désormais donner ses scoops en primeur sur ses sites web sans attendre la version papier du lendemain… révélateur, non ?”

    Révélateur de quoi ?

  2. damien dit :

    Hello Akinou

    révélateur de quoi ? révelateur du changement profond qui est en train de s’opérer. Certaines rédactions commencent à comprendre
    que leur avenir passe forcément d’une manière ou d’une autre par le web, par un jeu de ping-pong entre leurs éditions papier et leurs éditions en ligne, par la discussion et le partage avec leurs audiences … Révélateur du fait que celles qui attendront trop longtemps avant de prendre pied sur le web autrement que par copier-coller, sont condamnées à une mort lente mais certaine.

    Tu as un autre point de vue sur la chose ?

Laisser un commentaire