Landis dopé à la testostérone

Scotché à la route lors de la plus importante étape du dernier tour de France, Floyd Landis avait surpris tout le monde le lendemain en remportant l’étape de Morzine grâce à une échappée en solitaire dantesque de plus de 130 bornes. Cette vitoire allait littéralement le remettre en selle alors qu’on le croyait définitivement hors course.

https://i1.wp.com/www.nzz.ch/images/2005/09/12/sp/newzzEDITZXP9-12/Floyd%2520Landis%2520neu%2520epaEnde.gif?resize=152%2C152

Dans un Tour qui avait commencé sous de biens drôles d’auspices, la « formidable force de caractère » louée par George Bush au soir de la
victoire finale de Landis à Paris ressemble hélas bien plus à une « sacrée
piquouze dans le derrière » qu’autre chose.

L’équipe Phonak a en effet communiqué ce jeudi que Landis avait été contrôlé positif à la testostérone/épitestostérone le soir même de cette fameuse étape de Morzine. Si la contre-expertise confirme la première analyse, Landis serait
le premier vainqueur de l’histoire du Tour à être déclassé après
l’arrivée.

En relisant l’interview de Greg LeMond, ancien vainqueur du Tour, je ne peux m’empêcher de sourire très fort quand il déclare à propos de la victoire de Landis: « C’était l’un de mes favoris avant la course. Il roule à l’ancienne. Il est propre. » !

C’était donc ça, « rouler à l’ancienne » …  Il est vrai que selon l’annuaire du dopage, publié ici, 1.306  cyclistes depuis l’origine des compétitions cyclistes,
se sont fait prendre à un contrôle antidopage, ont tenté d’échapper à
un contrôle ou ont reconnu avoir utilisé des substances interdites.

Même notre baron national, dit aussi le cannibale, Eddy Merckx, s’était fait prendre par la patrouille alors qu’il avait le Tour d’Italie 1969 quasi en poche. Il fut blanchi, au bénéfice du doute, ce qui lui permis de quand même s’aligner pour la grande boucle et de la remporter. (son palmares pour cette cette année-là reste un des plus impressionnant que je connaisse).

On ne tient pas des moyennes de 50km/h sur 200 bornes par jour et prendant trois semaines en picolant à la Vittel et aux Dextro, faudrait le comprendre un bonne fois pour toute. Même si ça ne fait pas plaisir aux sponsors … et à Gérad Holtz.

Technorati Tags: , , , , , ,

Un commentaire sur “Landis dopé à la testostérone

  1. Le type complètement largué la veille, il explose le lendemain. C’est tellement flagrant qu’on ne pouvait pas se poser la question. Il paraît que son arrosage incessant (plus de 35 bidons à lui tout seul) lors de la course était un signe anormal.

    Pour justifier sa brillante étape, certains ont accusé une fringale la veille. Il semblerait que suite à cette fringale, les jours suivant peuvent être tout à fait exceptionnels à un tel point que des coureurs provoqueraient cette fringale à l’entraînement pour être en top forme le jour J. Heum… j’ai fait 6 ans de compétition de cyclisme dans ma jeunesse et je n’ai jamais entendu un truc pareil.

    Et en ce qui concerne le dopage, c’est une compétition médicale. Il faut trouver un médicament qui ne soit pas repris sur la liste noire et donc pas illegal. Une autre solution c’est de prendre un porduit dopant classique et directement après la course un produit qui « efface » les traces dans le sang.

    Ce qui est positif, c’est que les responsables du Tour font leur maximum pour enrayer cette pratique.

  2. J’ai l’impression que le public s’en fou de regarder passer des drogués, des gens qui mettent leur santé en danger pour la gagne. Le sport « pro » n’est plus du tout un bon exemple pour les jeunes.

  3. Très amusant le commentaire de Johan Bruyneel, directeur sportif de Discovery Channel: « S’il gagne, c’est qu’il est le plus fort, un peu grâce aux choses qu’il a apprises chez nous. »

  4. @katsoura
    «Pour justifier sa brillante étape, certains ont accusé une fringale la veille. Il semblerait que suite à cette fringale, les jours suivant peuvent être tout à fait exceptionnels à un tel point que des coureurs provoqueraient cette fringale à l’entraînement pour être en top forme le jour J. Heum… j’ai fait 6 ans de compétition de cyclisme dans ma jeunesse et je n’ai jamais entendu un truc pareil.»

    Il y a un truc de ce genre qui existe, c’est la surcompensation (par exemple : http://perso.orange.fr/doc.doc/dietetique.htm#scan Le régime scandinave).

    J’ai quelque peu expérimenté cela lorsque je nageais, et je crois que cela peut avoir un impact. Mais par contre, sur une course de plusieurs semaines, je n’y crois pas trop.

    Quand on a un jour précis une semaine plus tard où être en forme, mais là …

  5. serieusement, qui n a pas tt de suite compris qu il etait dopé, franchement mm superman ne ratrape a 10 min ds es alpes et en plus ds la plus dure de ttes… C a croire que la seule solution est doper ts les courreurs pour qu is aient ts la mm condtion physique

  6. Le plus drôle, c’est les commentaires d’un des journalistes sportifs de la rtbf, hier soir au JT. 😀
    J’ai cru qu’il allait pleurer de « déception ».
    Il semblait abattu par cette révélation, il avait cru a un tour propre…
    Soit il est à la masse soit il se fout de notre gu…. 😀
    Un grand comédien en tout cas.

    Bon , le premier va payer mais le second, lui il est propre, oui, oui, clean comme il faut. 😀

Laisser un commentaire