Bitte, stem een keer, citoyen !

Expatrié outre-Quiévrain, Denis a reçu ses convocations électorales (dans les trois langues) pour le scrutin législatif de 2007. Il épingle dans la foulée les oprtions qui s’offrent à lui, suivant un scénario limite schizo mais comme seul le Belgistan est capable d’engendrer.
 Zimavatar

(…) Du coup je me mets à imaginer, con de poète, une famille flamande installée en France depuis des lustres. Ou mieux à Paris, pour rentrer vraiment dans le cadre que je connais le mieux. A dix-huit ans, la fille de la famille, née en France, a choisi de garder sa nationalité belge. Elle ne parle pas le néerlandais avec ses parents, ni avec ses amis au lycée.
Sa famille est issue de Voeren, mais elle est bien forcée de constater que ne parlant pas le néerlandais elle-même, elle sera obligée de choisir. Soit: de voir son droit de vote périr sur l’autel de notre ancestrale guerre des communautés. » Wadde? Een stem in het frans. Ping direct in de vuilnisbak » ou plus trivialement de sélectionner la commune la plus proche, mettons Comines-Warneton; pour pouvoir exprimer en français, selon une logique géographique, son vote de Belge flamand mais pas néerlandophone, élevé dans un pays où l’usage du néerlandais n’a pas cours.

On se croirait dans un mauvais épisode de la Famille Tilquin pour la Semaine Infernale (…)Vu de Sirius en Essonne, les guéguerres linguistiques du royaume nous apparaissent pourtant tellement dérisoires (….)

La suite sur BIP, le site des Belges à Paris

Les gagnants du PersoWeb sont dans l’avion

Ludovic annonce son départ pour la Californie en compagnie des gagnants du concours PersoWeb (souvenez-vous). Organisé par son employeur (RTL) et le journal Le Soir, le concours avait récompensé 4 bloggueurs émérites qui s’envolent donc aujourd’hui vendredi et jusqu’au 5 décembre, pour le "pays des blogs" 🙂

Un blog dédié a d’ailleurs été lancé pour l’occasion et d’après Ludo, "il a été demandé à ces bloggeurs
confirmés de participer activement à cette
éphémère aventure virtuelle
"… Je ne sais pas qui au Soir est également du voyage et je me demande aussi s’il vont tenter les podcasts audio/vidéo … ou un skyplex en VoIP … ça serait plutôt sympa.

Le premier qui retourne le couteau dans la plaie, je le vire de mon agrégateur 🙂

PS: Anne-Claire, de son côté (c’est-à-dire à l’Est), découvre, entre autres, Washington DC et le décor du film Forrest Gump. "C’est ici que Jenny court dans la Reflecting Pool, alors que Forrest qui trouve que la vie , c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber, prononce son discours à propos de la guerre du Vietnam devant le Mémorial pour le président Lincoln"

Gratuit/Payant: same player shoot again

Extraits de et chez La Taupe Vespérale dans les commentaires d’un billet consacré à la problématique gratuit/payant dans la presse d’aujourd’hui et de demain. Un sujet qui alimente de nombreuses discussions, et pas que sur le web.

« La Presse Quotidienne n’en sortira certainement pas avec « plus de ci et moins de ça »… Mais sûrement « autrement »! Vraisemblablement dans le cadre d’une intégration forte entre le papier et le web: les quotidiens pourraient se décliner en version « papier » plus qualitative, plus incisive, plus ciblée (des apports exclusifs, au sens personnels, plutôt que l’info tt venant disponible partout gratuitement et immédiatement) et en version « web » plus interactive, plus participative, plus « conversationnelle », « co-produite » avec les lecteurs-internautes. »

Et The Mole de revenir sur quelques chiffres intéressants issus du rapport 2005-2006 du CIM

Les analyses d’audience du Cim objectivent clairement la caractère plus « élitiste » de « La Libre » et du « Soir » par rapport aux autres titres de la PQ francophone. Deux données claires en attestent:

– c’est chez les diplômés du supérieur (universitaire ou pas) que « Le Soir » et « La Libre » recrutent le plus de lecteurs, alors que la « DH », « Sudpresse » et « VA » recrutent le plus chez les titulaires d’un diplôme du primaire ou du secondaire inférieur;

– c’est chez les lecteurs de catégorie sociale 1 et 2 que « Le Soir » et « La Libre » recrutent le plus de lecteurs, alors que les trois autres titres recrutent le plus dans les catégories 3 et 4.

La « DH » et « Sudpresse » sont les titres qui comptent proportionnellement le plus de lecteurs (25%) des groupes sociaux 7 et 8 (à la fois peu instruits et économiquement défavorisés), devant « VA » (23%), « Le Soir » (17%) et « La Libre » (13%).

VA » est le quotidien qui compte le plus de vieux lecteurs (39% de plus de 54 ans), devant « La Libre » (36%). En revanche, la « DH » et « Le Soir » sont les quotidiens qui affichent le lectorat le plus jeune (35% de 12-34 ans).

Reste maintenant à imaginer les formats et les contenus adéquats.

L’accessibilité numérique poour tous

Monique m’alerte par mail que le dimanche 3 sera la Journée Internationale des Handicapés, avec pour thème cette année « l’e-accessing », l’accessibilité numérique. Visiblement, je n’étais pas le seul à ne pas être au jus, peu avaient en effet relayé l’info, tous supports confondus.

Le dada de Monique c’est l’accessabilité. Et sur le web, il y a une tripotée de freins qui empêchent les personnes handicapées de profiter pleinement de l’outil informatique. Elle en parle si bien que ses billets ont trouvé des échos appuyés auprès de plusieurs blogueurs (cfr la liste up-to-date). Il y a pas mal de ressources aussi pour ceux qui veulent gratter un peu plus loin.

Un logo aussi été créé par Delphine Dumont
Pour me faire pardonner de mes erreurs de code (une centaine d’erreurs au validateur W3 là dernière fois ;-(
Hop !

Journée internationale des handicapés le 3 décembre 2006

Recommandé par des Influenceurs.

Technorati Tags: , ,

Les 12 promesses de Mickaël Moore aux Républicains

Via John Paul Lepers, via le Courrier International

A la suite de la victoire des démocrates, le facétieux réalisateur à la casquette de base-ball s’est adressé aux électeurs conservateurs dans les colonnes du Los Angeles Times.

Je souhaiterais tendre un rameau d’olivier. Ceux d’entre vous qui se disent conservateurs et votent généralement républicain viennent de passer quelques semaines douloureuses. Faites-moi confiance, je sais ce que c’est. De fait, nous autres du camp adverse ne savons pas vraiment ce qu’est la victoire et, si nous n’avons pas l’air très à l’aise ces derniers temps, il ne faut pas nous en vouloir. Je sais que vous êtes décontenancés par les résultats du 7 novembre.
Ce que je ne veux pas, c’est que vous sombriez dans la même grande frousse qui nous a envahis, à gauche, pendant plus de vingt ans. Certes, c’en est fini de votre révolution républicaine, mais accrochez-vous quand même. Ne vous laissez pas abattre. Ni moi ni les millions d’électeurs qui ont voté démocrate n’avons intérêt à crier vengeance pour les douze dernières années. Bien au contraire, laissez-moi vous faire douze promesses quant à l’attitude que nous adopterons envers l’opposition dans les années à venir.
Voici donc mon Serment d’un progressiste à des conservateurs démoralisés :

1 – Nous vous respecterons toujours. Jamais, au grand jamais, nous ne vous traiterons d’ “antipatriotes” au seul motif que vous n’êtes pas d’accord avec nous. Mieux, nous vous encourageons à la dissidence et au désaccord.

2 – Nous vous laisserons épouser qui vous voulez (et cela bien que certains d’entre nous jugent le comportement républicain “différent”, voire “immoral”). Qui vous voulez épouser n’est pas notre affaire. Aimez, tombez amoureux – c’est un merveilleux cadeau.

3 – Nous ne dépenserons pas l’argent de vos petits-enfants pour nos caprices personnels ou pour enrichir nos amis. Ce sont vos comptes à vous aussi, et nous les équilibrerons pour vous.

4 – Bientôt, quand nous ferons rentrer d’Irak nos fils et nos filles, nous ramènerons aussi vos fils et vos filles. Nous nous engageons à ne jamais envoyer vos enfants dans une guerre fondée sur une présentation PowerPoint minable mitonnée par des types qui n’ont jamais fait la guerre.

5 – Quand nous ferons des Etats-Unis la dernière démocratie occidentale à offrir une couverture maladie universelle et que tous les Américains bénéficieront d’une aide en cas de maladie, nous vous promettons que vous pourrez vous aussi consulter un médecin, que vous puissiez le payer ou non. Et quand la recherche sur les cellules souches aura mis au point des traitements et des remèdes contre des maladies qui vous touchent, nous ferons en sorte que vos proches et vous ayez aussi accès à ces progrès.

6 – Quand nous aurons dépollué notre air et notre eau, vous aussi pourrez respirer cet air plus propre et cette eau plus pure. Quand nous aurons enrayé le réchauffement climatique, vous n’aurez même plus besoin de chercher votre future maison au bord de la mer à Yuma, au beau milieu de l’Arizona.

7 – Si jamais un meurtrier tue 3 000 personnes sur notre sol, nous consacrerons tous nos moyens à sa traque et à sa traduction en justice. Immédiatement. Nous vous protégerons.

8 – Nous n’irons jamais regarder ce que vous faites sous la couette ou ce qui se passe dans votre ventre. Ce que vous faites en tant qu’adultes consentants est votre affaire. Nous continuerons à calculer votre âge à partir de votre date de naissance, pas à partir de la date de votre conception [allusion aux militants antiavortement].

9 – Nous ne vous reprendrons pas vos fusils de chasse. Mais si vous avez besoin d’un fusil d’assaut ou d’un pistolet pour tuer un oiseau ou un cerf, c’est que vous n’êtes pas très bon comme chasseur et que vous devriez peut-être vous trouver un autre sport. Parallèlement, par souci d’équité, nous armerons le cerf.

10 – Quand nous augmenterons le salaire minimum, cela concernera aussi vos employés. Ils utiliseront cet argent pour acheter davantage, ce qui signifie que vous serez remboursés ! Et quand les femmes seront enfin payées comme les hommes, nous ferons en sorte que les femmes de droite en bénéficient également.

11 – Nous respecterons vos croyances religieuses, même lorsque vous ne les mettez pas en pratique. Nous allons même tout faire pour promouvoir les aspects les plus audacieux de vos croyances religieuses – “Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu”, “Aimez vos ennemis”, “Il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille que pour un riche d’entrer au royaume de Dieu” et “Tout ce que vous avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait”. Nous ferons savoir aux peuples des autres pays que Dieu ne bénit pas seulement les Etats-Unis, qu’il bénit tout le monde. Nous découragerons l’intolérance et le fanatisme religieux – en commençant par balayer devant notre porte.

12 – Nous ne tolérerons pas les politiques qui sont corrompus et enfreignent la loi. Et nous vous promettons de mener notre chasse aux politiciens corrompus en commençant par notre propre parti. Si nous manquons à cet engagement, nous comptons sur vous pour nous rappeler à l’ordre. Le simple fait d’être au pouvoir ne nous donne pas le droit de fermer les yeux si notre parti se dévoie. Merci d’accomplir ce grand devoir qui incombe à une opposition loyale.
Si je prends tous ces engagements envers vous, c’est que ce pays est aussi le vôtre. Vous êtes aussi américains que nous. Et nous sommes tous dans la même galère. Merci pour ces années passées au service du pays et merci de nous donner l’occasion de voir si nous pouvons améliorer ne serait-ce qu’un peu le sort de nos 300 millions de compatriotes – et du reste du monde.
Et maintenant reprenez-vous, et allons boire un Frapuccino
Michael Moore
Los Angeles Times