Tunz: micropaiement par GSM « en P2P »

Tunz est une solution de paiement de gsm à gsm qui sera disponible en Belgique à partir du mois prochain. J’ai rencontré ce mercredi Jean Zurstrassen, qui est avec Grégoire de Streel, un de ses deux fondateurs. Ils n’ont sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils ont à leur actif des sociétés telles que Skynet et Keytrade Bank (rien que ça ?!)

Voici une série de courts podcasts (de moins de 2 minutes chacun) qui font le tour du pourquoi et du comment de cette nouvelle application.


Technorati Tags: , , ,

0 réponse sur « Tunz: micropaiement par GSM « en P2P » »

Système sympa, effectivement très simple mais qui a mon avis risque d’avoir du mal à décoller.
Pour que les utilisateurs l’utilisent, il faudrait que ce soit gratuit.
Perso, je n’utiliserais pas proton si je devais payer ne fut-ce que 10 cents par transaction.
Si le consommateur ne voit pas le coût (inclus dans son abonnement gsm, inclus par le commerçant…) alors, oui, il essaiera le système.

@Jeb: je pense aussi que les marchands devront prendre en charge le prix du sms .. faut que ça reste une opération « blanche » pour le consommateur pour que cette techno perse. Ceci dit, quand on voit le foin réalisé par Banksys autour de m-banxafe, il est heureux de voir que la concurrence est présente… à voir comment les commerçants vont réagir (ils se sont faits truander par banksys avec les terminaux de paiement, j’espère qu’ils auront le bon goût de comparer avant de choisir leur solution de m-paiement)
@Saturnerifo: je pense que j’aurai l’occasion d’ici peu de vous en dire un chlouc en plus 😉

Comme on parle d’une interface sur le web, il serait intéressant de prévoir que ce nouveau système de paiement puisse s’utiliser partout dans le monde pour concurrencer les coûts atrocement prohibitifs des taxes de transfert de Western Union…

En outre ce système ne doit pas coûter un cent à celui qui envoie le sms

@Yves: pour ce qui est du paiement, je pense aussi que le donneur ne doit rien payer comme frais… juste le prix de vente (du coup, celui-ci pourrait être augmenté, si le vendeur ne veut pas supporter les frais)
Quant à l’international … je crois que les gars de Tunes y pensent mais qu’il veulent d’abord tester le marché en belgique, pour se faire la main

Laissez un commentaire