Rejoindre la conversation

Aucun commentaire

  1. « Ca y’est, maintenant qu’il bosse pour la RoTeBoeuF,… »

    RTL en flagrant délit de manque de Déontologie ? Nenni, c’est surement le Francois qui n’a pas bien compris ce qu’était le journalisme. Chez RTL, nous sommes des journalistes professionnels, on connait notre boulot…

    Ce qui fait mal, c’est de se dire que le même genre de traitement est appliqué à toutes l’info sur la chaine (et souvent sur d’autre aussi).

    Et après, on me demandera encore pourquoi je n’ai pas voulu être journaliste… ou pourquoi je travaille dans une Banque ;-D

  2. Ah, bah, à 19 ans RTL m’a interviewé dans le cadre du parlement jeunesse. Ils m’ont dit « bon, on va rigoler 5 minutes pendant qu’on règle la caméra » et ils m’ont posé des questions hors-sujet auxquelles j’ai répondu un peu n’importe quoi. Après la caméraman a dit « c’est prêt » et est venue l’interview elle-même.

    Je vous laisse deviner qu’est-ce qu’ils ont passé au JT de 19h00… Et qui a eu l’air d’un con…

    Et après ça (et bien d’autres exemples d’incompétence ou d’apathie, tous médias confondus), on me demandera pourquoi j’ai beaucoup de mépris pour les journalistes en général.

  3. Damien,
    Lorsque l’on parle d’une couverture « partiale », « stéréotypée » et empreinte de « mensonge » pour RTL-TVi (cf. le billet que tu juges décapant), n’est-ce pas d’application pour ta caution suprême et récurrente pour l’affaire Eric Boever ?

    Tu sais, l’insinuation transformée en preuve, le pilier du néo-journalisme…

    Sinon, je trouve que tu as bien intériorisé le corporatisme de Reyers avec les petites piques lancées régulièrement sur la chaîne d’en face. Surtout qu’en matière de couverture de l’information, d’objectivité et d’impartialité, la chaîne publique a toujours été un phare pour la presse mondiale…

  4. Prom’: tu sais, ça commence à devenir un chouia gênant de toujours se faire rabrouer par toi sans jamais pouvoir te rendre la pareille 😛 Tu connais mon background, les lieux où je bosse et les contraintes auxquelles je suis soumis. De ce fait, tu peux pointer les faiblesses et partis pris éventuels de mes billets, ce dont je ne me formalise pas (que du contraire, ça m’aide à voir clair dans mes propres ambiguités)

    Par contre, te concernant, tu arrives toujours en zorro de l’info, en cavalier blanc de la critique éclairée, en Che Guevara de la remise à sa place du bloggeur qui s’écarte du droit chemin, tout ça parce que l’on ne connaît rien de toi, que l’on ne peut pas pointer tes propres contradictions entre tes discours et le milieu dans lequel tu évolues au quotidien (et pourtant je suis convaincu que tu vis en plein schizophréniland)
    C’est facile de jouer au Père Lamorale quand on se planque derrière son adresse ip, mais tu ne crois pas qu’à la longue, à force de ne pointer que les faiblessses dans les discours engagés des autres, tes propres contestations, celles que tu publies dans tes colonnes, perdent de leur « jus » ?

  5. @Damien,
    A la base, je ne vois déjà pas en quoi je te rabroue d’un poil dans ton discours et ce n’est pas parce que l’on exprime un ou des avis plus nuancés, que l’on essaye d’être un peu plus critique et/ou équidistant que l’on sort forcément un panzer IV du bunnker. De la pluralité des opinions naît l’intérêt du débat et cela n’induit pas des accords généraux.

    Sur le fond maintenant, je m’étonne que tu imagines que j’ai la prétention d’avoir la carte du droit chemin de l’info. De la même manière, je ne saisis pas bien en quoi savoir qui je suis, ce que je fais dans la vie, voire à combien s’évalue mes revenus mensuels et mon lieu de vacances en août (ce qui ne regarde personne, soit dit en passant!), a un iota d’intérêt quelconque dans mon discours et quelque soit le sujet. Evite l’ad hominem puisque ma franchise de propos n’est pas monopolisé à tes colonnes, mais bien à l’ensemble des blogs que je lis et commente…

    Que dire quand je commente les billets de Ricardo G. en lui mettant devant le nez, certaines réalités des médias belges et ce que j’estime être des fautes de goût du Soir ? Si je suis censé sortir mon Panzer chez toi, c’est le V2 chez lui ? Le débat franc et honnête, courtois mais argumenté, je préfère…

    Pour clôre, bien sûr que je sais que tu bosses en partie pour la RTBF et que tu es lié à des contraintes, pour autant, je ne vois pas où si situe les prémisses du mélodrame blogistanais ? On peut s’étonner de la récurrence de certaines critiques à l’égard de la concurrence, alors qu’un peu d’indépendance face à son employeur serait tout aussi bienvenue…dans les limites du possible…on se comprend…

    Cheerios…

  6. @Prom: on est bien d’accord que la richesse des débats passe la divergence des points de vue, rien à dire là-dessus. Je disais juste que le fait de ne pas connaître ton « environnement » m’empêche de pouvoir te mettre toi face à tes propres contradictions (au cas où elles existeraient, ce dont je ne doute pas un seul instant, l’être parfait n’ayant pas encore été engendré).

    C’est le fait que tu t’arroges le monopole du « mettage de nez dans son caca » qui me chagrine (faut pas exagérer, j’en fais pas une petite vérole non plus hein)
    car ton anonymat fait que tu te places de facto au-dessus de la melée. Si tout le monde procédeait de la sorte, nos discussions seraient alors purement théoriques, vu qu’il serait impossible de « situer » chacun. Tout le jus des blogs est justement de pouvoir cerner d’où l’on parle, avec quelle casquette …

    Mais bon, comm eje te dis, je n’en fait pas tout un fromage, surtout que l’anomymat permet aussi de taper parfois plus juste 🙂

  7. De la déontologie à la question de l’ego…

    Je devine que comme tout individu un tant soi peu bien constitué, je dois faire l’objet de contradictions de toutes sortes mais je persiste toujours à ne pas saisir en quoi une levée de mon anonymat te serait pertinente dans les débats. Le fait de parler de soi de manière étendue ou non est un choix personnel, légitime, mais certainement pas l’essence ou le prétendu jus des blogs (dont la moitié du genre, voire peut-être même les 3/4 sont marqués du sceau de la vie privée).

    Si je puis me permettre, qu’est-ce qui est le plus important, le contexte d’un individu ou la portée singulière des commentaires dont il se fait l’auteur ?

    De là maintenant à prétendre que de ne rien savoir d’un personnage lui donne un avantage sur l’argumentation, un monopole des saillies, je ne partage en rien cette opinion tant le but n’est pas d’avoir le dernier mot mais d’échanger, tout comme savoir que l’on a affaire à une personne qui trime à 1.200 ou 2.000 euros/mois, qui habite Boitsfort ou Couillet n’a absolument aucune pertinence…

    Mais bon, tout ceci nous écarte fortement de mon propos de base et puis débattre de l’ego, ce n’est jamais que malsain…

  8. Moi je propose qu’on installe un double compteur en widget dans la colonne de droite. quand damien dit du mal ou lance une pique à propos du travail d’RTL, on ajoute un point à RTL. Idem quand il dit du mal de la RTBF, mais dans le compteur RTB cette fois.

    A la fin de chaque mois, on compare les deux compteurs. Si ils ne sont pas a égalité, Damien doit se donner 10 coups de fouets (en videocast !) par point.

    non ?

  9. Prom’, je ne dirai qu’une chose : « Dis-donc, t’es vraiment salaud avec les pangolins ! »

  10. @LalpinLove404: ok pour les widgets (ou en tout cas un truc qui y ressemble). Par contre, pour les séances d’autoflagellation podcastée, je ne tiens pas à déclencher d’émeutes chez les quelques filles chastes et prudes qui lisent ce blog 😛

  11. @Katchina,
    Aaaah mais tout cela parce que tu es membre du Front de libération des pangolins-Canal Historique ? Attends, je t’envoie l’informateur du PS après son tour de magie à Tcharlerwé-la-riante.

  12. Damn, j’ai le temps avant de le voir arriver ton information.

    Non, sans rire, je pensais que tu reconnaitrais l’auteur de la citation sur les pangolins… Tans pis 🙁

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire