Medium4You: Chronique d’un plantage annoncé

Regrouper sur une même plate-forme des billets produits par des bloggeurs belges tant néerlandophones que francophones me semblait être fondamentalement une bonne idée. Donner la possibilité aux internautes qui s’intéressent à l’actu de notre plateland de débattre de sujets divers et variés tout en permettant à chacun de devenir « auteur » l’était aussi. Le problème, c’est quand depuis le début, ceux qui ont en charge la mise en place du site et surtout la communication vers les bloggeurs font ça en dépit du bon sens. Je dirais même que c’est franchement du tout grand n’importe quoi. Même avec les meilleures intentions du monde, si on ne tient pas compte des réactions et des questionnements des principaux acteurs d’un projet, on peut le foutre totalement par terre, ce qui me semble être le cas aujourd’hui de Medium4you.

Je regrette vraiment la tournure que prennent les événements car avant même d’être en ligne, ce site collaboratif a réussi à se mettre à dos une bonne partie de la blogosphère belge « influente ». Ce qui aurait pu être une chouette expérience vire à la catastrophe tant la période de gestation fut mal gérée, la faute sans doute à une méconnaissance quasi absolue de ce qui intéresse et motive les bloggeurs à participer à un site collaboratif.

Rétroactes

Contacté pour la première fois en février dernier pour aider à cerner des « journalistes ou pseudo-journalistes » qui pourraient être intéresser à fournir du contenu pour ce qui m’était alors présenté comme « un cousin belge d’Agoravox« , j’avais demandé à en apprendre un peu plus sur le modus operandi non seulement du « recrutement » mais aussi et surtout sur la politique éditoriale (qui prendrait la décision de publier ou non des articles, comment le contenu serait référencer, quels genres de liens, etc .) La seule réponse obtenue fut « je ne peux vous en dire plus maintenant, je reviens vers vous bientôt ». En tant que journaliste et bloggeur de surcroît, inutile de vous dire que la frustration commençait à poindre. Mais bon, s’il s’agissait juste d’explorer le paysage belge, je pouvais comprendre qu’ils ne voulaient pas m’en dire beaucoup plus. Passons

En mars, je reçois un fichier excel avec une liste de bloggeurs francophones avec rebelote une demande pour la compléter. Je demande à nouveau des précisions sur l’usage qui sera fait de cette liste et surtout pour en savoir un peu plus  sur l’état d’avancement du projet, puisqu’il semblait se concrétiser tout doucement. A nouveau, no comment appuyé « je reviens vers vous bientôt ». Glup … pas cool. J’aide grâcieusement et on m’envoie sur les roses. Je préviens le responsable qu’il est hors de question de contacter ces bloggeurs en faisant usage de mon nom comme alibi. Non mais, et puis quoi encore ?

Plus rien pendant un 1 mois et puis ce mail en date du 16 mai.

« tu es la première personne en Wallonie qui en est informée : je suis chargé du projet Medium4U, le premier média citoyen qui
couvrira l’ensemble de la Belgique. »

Ca me fait une belle jambe d’être le premier au courant mais je ne sais toujours pas quelles règles éditoriales gouverneront la gestion du site, tout juste apprends-je que certains de mes billets y ont été repris et que « mon nom d’auteur y est mentionné« .

Dans le même temps, Robin Wauters, qui semble lui aussi avoir été mis au courant (« le 1er en Flandre ? ») publie un premier billet où, faute d’avoir lui aussi pu en apprendre un peu plus, s’est mis à gratter derrière les url fournies pour voir qui se « cachaient » derrière Medium4you. Le nom de Jacques Litwak et de sa société, établie à Genappe, y sont pour la première fois cités.

Emich publie lui aussi un billet où il s’étonne de l’absence de lien vers son blog dans les articles repris sur la plateforme de test ainsi que des « deeplink » effectué vers ses images (en gros, c’est sa bande passante qui serait utilisée pour afficher les images). Il souligne également que les commentaires laissés sur la plateforme feraient doublon avec ceux laisser sur son propre blog et s’interroge aussi sur d’éventuels revenus publicitaires que pourraient générer ses billets sur la plateforme. Bref, beaucoup de questions auxquelles aucune réponse franche et formelle n’est apportée.

Première grave erreur: laisser des bloggeurs dans l’expectative sur des sujets aussi brûlants que la paternité de leur production. Ils publient des billets pour le plaisir de partager, à condition de savoir dans quelles conditions cette agrégation aura lieu. Leur flux rss sont disponibles et tout le monde peut afficher leurs billet dans un netvibes ou autre, s’ils ont l’impression de se faire gruger et « piquer » leurs articles, attendez-vous à ce qu’ils utilisent tout leur savoir-faire technique pour découvrir qui, quoi et comment. C’est exactement ce qui s’est passé ici dans le cas de Robin et eMich.

Deuxième erreur, même si plus anecdotique: venir louer les mérites d’un service sous différents pseudonymes sans effacer ses cookies … parfois ça marche, parfois le bloggeur le détecte et vous passez pour un con.

Next:

Suite aux billets de Robin et eMich, la com’ de medium4you s’emballe et commence à envoyer des mails à tous les bloggeurs par ordre alphabétique. Spontanément, je préviens medium4you qu’à défaut de plus amples explications, les chiens risquent bien d’être lâchés et que, n’ayant moi-même pas reçu le mail en question (mon nom commence par « v » ..), j’aimerais en connaître la teneur. La réponse est pour le moins bizarre: « j‘avais commencé à prévenir les bloggeurs mais j’ai reçu ordre de tout arrêter. Normalement la semaine prochaine tous le monde sera au courant« . Nous sommes le 16 mai.

Plus rien pendant un mois, si ce n’est un coup de fil intempestif un dimanche en pleine émission pour me dire …. qu’il n’y a rien de neuf ! (niveau 4 dans mon échelle d’exaspération)

Et puis le 15 juin, vendredi dernier donc, je reçois comme pas mal d’autres bloggeurs, un mail de Jacques Litwak, « entrepreneur depuis 25 ans » qui avant la mise en ligne officielle du site, « serait heureux » d’avoir mon accord sur l’utilisation de mes articles, sans autre explications quant aux modalités de cet usage…

Puisque j’ai désormais accès à la version beta de la plate-forme, je vais jeter un oeil aux conditions, ce que je ne fus pas le seul à faire, en toute logique. J’y apprends entre autres qu’un « comité de rédaction se chargera de vérifier la conformité des propos tenus avec la politique éditoriale ». Qui compose ce fameux comité ? pas de réponse. Tout au plus apprend-on qu’il est « constitué de certains rédacteurs de Medium4You mais aussi d’experts en veille et en recherche d’information« . Perso, ça ne me rassure pas plus que ça, même si je suppute que vu les liens avec Agoravox, la société Cybion ne doit pas être très loin, laquelle a effectivement une certaine expérience en la matière. Cela m’est d’ailleurs confirmé au paragraphe suivant.  « Medium4You a acquis un savoir-faire qui est indispensable pour rechercher de nouveaux rédacteurs potentiels sur Internet, des nouveaux articles inédits et pour essayer de valider les informations soumises ou trouvées afin qu’elles respectent la politique éditoriale définie« .

Quant à la paternité des contenus qui y seront publiés, c’est toujours le flou artistique le plus complet. Pire, « En soumettant un article ou un document sur Medium4You, les rédacteurs acceptent implicitement que celui-ci puisse, avec leur accord, être librement reproduit sur d’autres sites Internet ou en dehors d’Internet par d’autres médias. » En gros, Medium4you se réserve le droit de « vendre » ces articles par exemple à un canard papier et d’encaisser la tune. Le bloggeur pourrait-il être lui aussi rémunéré dans ce cas ? pas de réponse.

eMich continue à lui aussi à s’interroger sur ces modalités et publie samedi l’échange de mails qu’il a eu avec medium4you.

De mon côté, je suis averti que le site sera officiellement lancé ce lundi et saute donc sur l’occasion pour proposer à Alexandre, la personne avec qui je suis en contact depuis février, d’intervenir en direct samedi dans PureBlog pour présenter medium4you, de dissiper ainsi les zones d’ombres qui entourent le projet et de rassurer ainsi la communauté des bloggeurs sur ce qui depuis le début m’apparaît comme une initiative avec un « bon fond ». Il accepte. Je prévois la séquence à 18h30.

Samedi à 13H30, je reçois un coup de fil d’Alexandre. Il a reçu des ordres d’en haut et interdiction lui a été faite de parler de quoi que ce soit à l’antenne. Silence total de rigueur jusqu’à nouvel ordre. Dans un nouveau coup de fil, où je l’informe de mon leger agacement, il me demande de taire son nom au cas où je serais contacté par une autre personne de medium4you. (?!)

Vous en conviendrez, on atteint à ce moment le sommet du ridicule.

D’autant plus que lui signalant que medium4you pourrait toujours se brosser pour disposer d’une nouvelle fenêtre de visibilité dans PureBlog, il me répond avec ce que j’interprète comme un soupir de soulagement « ok, d’accord ». Un comble alors que tout service qui se lance sur le web à l’heure actuelle compte sur un maximum de buzz pour se lancer en beauté

Nous sommes lundi, date annoncée pour le lancement officiel, et le site n’est toujours pas ligne.

Le sera-t-il un jour ?

Cela m’étonnerait grandement, vu les réactions des autres bloggeurs: Robin à nouveau, mais aussi depuis vendredi BVLG (qui publie une liste non exhaustive de bloggeurs « pompés »), Tom Bernaerd (qui, il fallait s’y attendre, joue avec les deeplinks pour faire s’afficher un majeur rageur, tout comme Hugues De Somere) et Maarten Schenck (qui comme d’hab en rajoute en couche sur la francisation des traductions).

Si fondamentalement, je le redis, ce projet avait beaucoup d’atouts pour devenir un site intéressant, capable d’apporter une réelle plus-value informationnelle quant à l’actualité belge vue par la lorgnette des bloggeurs, votre communication excécrable et votre méconnaissance totale des attentes et des craintes des bloggeurs ont fait de medium4you un service mort-né. Jamais vous ne récupérerez la confiance perdue dans tous ces échanges de mails obscurs et dans votre non réactivité face aux billets publiés.

Je suis vraiment navré que vous ayez réussi à merder complètement une idée qui avait pourtant beaucoup de sens mais communiquer en « blackout » comme il y a 25 ans était la dernière chose à faire à l’heure où les bloggeurs constituent la partie la plus réactive d’un web où tout se sait, qui évolue chaque jour et qui apprend constamment de ses erreurs passées.

Ce manque total de transparence dont vous avez fait preuve depuis février ne m’encourage vraiment pas à m’inscrire comme rédacteur sur votre plate-forme et encore moins à vous autoriser à « prendre » mon contenu pour le republier à l’avenir chez vous. Tenez-vous le pour dit.

MAJ: Baudouin a écrit un mail ouvert au responsable de medium4you

links for 2007-06-18

Podcasts et liens PureBlog de ce week-end

Samedi

Téléchargez l’émission au format .mp3

? 17h30: Le Best Of Web

Sarkozy au G8 une polémique mondiale
L’eau des toilettes plus propre que celle d’une fontaine à eau
Safari pour Windows apporte le Porno Mode
McDo s’en prend au Dictionnaire
Vidéo de la semaine : simulation réaliste du feu et de l’eau

? 18h30: Facebook: le réseau social qui cartonne. Décryptage avec Denis Balencourt

Le billet de Denis
La série conscacrée par Francis Pisani
tendance lourde
Le prochain Google
Les chiffres
SE social

? 19h30: Tristan Nitot à propos de l’arrivée de Safari pour Windows

Dimanche

Téléchargez l’émission au format .mp3

?16H30 : Lionel et Libre : Les documents bureautiques ouverts. OpenDocument contre Open Office XML (OOXML)

Microsoft tente de standardiser en mode-rapide son standard OOXML : Une photo de la version imprimée est disponible ici. 10% des exemples présentés dans la spécification ne sont même pas valides ! Pire, pour un standard qui se dit « Open », le tout serait en fait impossible à implémenter sans les brevets de Microsoft. Wikipedia propose une comparaison objective des deux formats concurrents.

?17H30 : Geoffrey : La censure sur la toile

L’internet est mondial et permet d’échanger de l’information d’un bout à l’autre de la planète en quelques instants. Néanmoins, certains gouvernements voient d’un mauvais oeil cet espace liberté d’expression qu’offre la toile. Reporter Sans Frontière a publié un guide à destination des bloggueurs et des cyberdissidents, qui date de plusieurs mois mais qui est malheureusement toujours d’actualité. Et même en Europe, cette semaine, un bien mauvais exemple de censure a éclaté : Flickr censure les Allemands à cause de la législation de ce pays… Les entreprises doivent-elle défendre la liberté d’expression à tout prix ou se plier aux lois de ces pays pour ne pas perdre le marché ?

? 18H15 : Les Widgets en vedette

Les widgets sont la star du web et en particulier des Myspace et autresFacebook. Un widget vous permet facilement de transporter de l’information d’un site à un autre et de la réactualiser en temps réel. Par exemple, le widget de Feedburner vous permet de mettre vos derniers articles de blogs sur votre page MySpace. Il y a déjà des Rois du Widget avec Slide.com, le numéro 1 qui totaliserait 13% des widgets sur la toile…. Et bientôt, la pub pour les widgets ? Peut-être la nouvelle mine d’or du web.

? 18H45 : L’actu de la semaine

En vrac et en bref, YouTube passe en version mobile et propose également son remixeur-monteur de vidéo. Toujours en parlant de site de partage de vidéo : Jean-Yves Lafesse réclame 9,5 millions d’euros à YouTube et à Dailymotion parce que ces sketches y sont diffusés par les internautes. Pendant ce temps là, un américain va « twitter » une journée de 24h d’un diabétique pour informer les gens sur cette maladie. Sans transition, si vous partez en vacances, peut-être auriez-vous envie de voir des vidéos de l’hotel où vous comptez vous rendre. C’est ce que TVTrip vous propose. Et si vous restez à la maison et comptez déchaîner votre créativité, vous pourrez le montrer sur DeviantArt, qui viennent de lever 3,5 millions de dollars avec entre autre DivX Inc.

Le zapping belge de la semaine

Xime a eu l’excellente idée d’adapter à la sauce belge la cultissime séquence de Canal +. Le premier opus annoncait déjà la couleur, celui-ci transforme le touchdown. Je vous le recommande chaudement ! Petit conseil, si vous êtes annonceur, précitez-vous  pour essayer d’associer votre image de marque à la qualité du boulot de Xime …

MAJ: Réponse de Xime: « Ah non mon cher, j’ai retenu la leçon de Blabla moi… “Je bouche mes yeux, je cache mes oreilles, et je r´garde pas ! La pub ? Baaaaah !!” ^^ » 😛

Règle n°1 du journalisme, selon Françoise Giroud

Photo prise au plafond du Press-Club de France jeudi matin à l’occasion d’un petit-déj’ avec les banquiers et assureurs invités par Tribulis. Un chouette moment passé à écouter leurs préoccupations et à leur livrer ma perception des changements à l’oeuvre. Merci à Jean-Luc et Emmanuelle de m’y avoir invité, ça sera avec plaisir que je remettrais ça 🙂

links for 2007-06-16