Bienvenue à Québec-sur-Meuse

Arrivé ce mercredi matin à Québec après 3 heures de route en car, un peu dans le genre Greyhound aux USA (oups, faut faire gaffe à ce qu’on dit ici …  va-t’en pas demander si y a pas du wi-fi quelque part, on te répondras que « non, il n’y a pas de réseau sans fil » et que par contre, tu ferais bien d’aller remettre des sous dans ton parcomètre sinon ton char risque bien de se faire emmener par la p’lice) 🙂

Je les charie mais les Québecois sont vraiment des gens adorables. En arrivant à la délégation Wallonie-Bruxelles (notre ambassade en quelque sorte), plusieurs étudiants qui ont bénéficié de bourses étaient présents (ils ont été plus de 18.000 au cours des dernières 25 années) et nous ont raconté leurs expériences ici et là-bas (chez nous quoi). Un petit gars de Jodoigne (à 10 bornes à tout casser de mon bled) est ici depuis deux ans pour faire une maitrise et se pose franchement la question de savoir si il reviendra un jour au Plateland. Et je le comprends.

Québec est vraiment une très jolie ville, c’est d’ailleurs une des seules (si pas la seule) à être fortifiée, ça lui donne un cachet fou. Des petites bicoques tout en couleurs, du bois, des colines où trônent des petits châteaux et en contre-bas le Saint-Laurent qui file vers l’Atlantique, des boutiques d’arts à chaque coin de rue, des bouquinistes, des antiquaires …. un petit coté vieille France qui sous la neige doit en mettre plein les mirettes. En gros, si les Québecois sont si attachés à la langue française, c’est notamment parce que c’est ici qu’ont débarqué tous les migrants venus de l’ancien continent en 1608… c’est un peu leur base arrière, leur QG et le centre historique de la colonisation du Canada. D’ailleurs (admire la transition, ô lecteur), il est prévut qu’on me mette au jus demain/jeudi des activités qui sont prévues dans le cadre des festivités du 400ème anniversaire qui se dérouleront l’an prochain … (joli hein !)

Juste après ça, la délégation a réussi à convaincre le protocole de m’accorder 4 minutes 36 sec. pour interviewer la ministre des Relations Internationales, Madame Gagnon-Trembley. C’est bien la première fois que je donne l’adresse de mon blog en guise de carte de visite et encore plus pour interviewer une personnalité de ce calibre (joy deep inside. En bon français: j’suis tout binauche). Avec un peu de chance, je pourrai extraire le son de cette discussion en faire quelque chose pour la radio… à condition que je ne berdèle pas et que j’évite la grande claque dans le dos ou la bètche (en triple exemplaire de rigueur ici) en guise d’introduction 🙂

Pour l’heure, j’assiste (de loin, au fond, à gauche, près du bar) à un récital de musique classique donné à l’occasion de la cérémonie officielle marquant les 25 ans de coopération entre la Belle Province toujours pas indépendante et la Région peut-être un jour indépendante de Wallonie-Bruxelles. Une motion spéciale du Parlement québecois a même été adoptée cette après-midi pour acter la longévité de cette coopération. J’ai pu y assister et les parlementaires québecois ne diffèrent pas tellement des nôtres quand il s’agit de se chambrer les uns les autres. L’heure et demie qui a précédé la lecture de ladite motion (1min.12 montre en main) était consacrée à des questions d’actualité, notamment sur l’éducation. Et ça volait pas mal 🙂

Que dire d’autre, si non que ça commence à cailler bigremment (j’ai eu droit à quelques flocons mais c’est surtout le vent qui est glacial), que la chambre 107 de l’hôtel Dominion est à tomber raide (et je ne parle pas que de son prix), que j’ai enfin trouvé une prise pour convertir mon 240v et recharger mon laptop autrement qu’à la sauvette, que j’accumule des vidéos mais n’ai pas une seconde pour les monter (ça rassurera Philippe Coulée) et que mes petites femmes commencent à me manquer.

En vrac, voici quelques photos prises ces deux derniers jours et la discussion enregistrée avec les deux gaillards dont je vous parlais dans le billet précédent.

Rejoindre la conversation

Aucun commentaire

  1. Ah ces gens de Québec… Plusieurs ne sont pas encore au parfum qu’il existe un réseau gratuit (et communautaire) qui offre le wifi, ZAP Québec (www.zapquebec.org ). D’une quarantaine de bornes, on passera à plus d’une centaine dans les prochains mois, à temps pour accueillir les nombreux visiteurs pour notre 400e anniversaire…

    Je te souhaite une bonne fin de voyage Damien. Notre petite rencontre autour de la poutine a été très sympa. Si on s’était vu aujourd’hui, c’est ici que je t’aurais emmené: http://cyberportfolio.st-joseph.qc.ca/classes/carriere/ . C’est une classe très particulière d’une cinquantaine d’élèves où chacun travaille avec son ordinateur portatif et un blogue personnel sous forme de portfolio numérique.

    Au plaisir…

  2. Merci Mario pour ces liens, je vais aller y jeter un oeil attentif. Désolé de ne pas avoir pu t’appeller vendredi … le programme de la délégation était un peu oversurchargé. Encore ravi de t’avoir rencontré, en espérant que nous en aurons encore l’occaison. Si tu viens en Belgique, n’hésites pas, je me ferai une joie de t’accueillir.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire