ORM: Pascal Belpaire (Vers l’Avenir)

Suite des vidéos prises ce mardi lors de la journée d’étude de l’ORM sur le traitement médiatique de la crise politique.

Pascal Belpaire est rédac chef aux Editions de l’Avenir. Dans le podcast qui suit, il nous parle de la remontée d’infos depuis le site actu24 vers le support papier (« ‘établir des passerelles »), du web vers la page « forum » du journal et des réactions plus « construites » des internautes. Il exprime également la difficulté pour sa rédaction de gérer les commentaires anonymes « Quel est le sens de reprendre les propos de Fricadelle, Tinneke ou Belgium1Point ?« 

Il revient également sur une opération « buzzifiante » en réponse à une Une du Nieuwsblad et sur la facilité à générer des réactions sur le web. La corrolaire de ce buzz facile est une pauvreté globale de la teneur des commentaires. Ceci expliquant sans doute cela …

Pour télécharger/republier cette vidéo, cliquez ici

Un commentaire sur “ORM: Pascal Belpaire (Vers l’Avenir)

  1. La question des commentaires anonymes tourne toujours court. La légitimité d’un pseudo relève de différentes dimensions et problématiques.

    Quand on parle de communauté … il faut parfois aller voir plus loin que sa publication, fusse-t’on le journal le plus important de la place. Disons qu’un pourcentage de ces commentateurs sont actifs ailleurs sur d’autres sites blogs, forums, … avec les même pseudonymes.

    Pour qui s’intéresse un peu à une ou plusieurs communautés découvrira vite que nombre de ces pseudos ont une forme d’existence qui peut valider la crédibilité de leurs propos.

    Accepter l’idée d’une communauté c’est un peu quitter son nombril éditorial et arrêter de regarder les gens par l’embouchure d’un haut-parleur.

    D’accord cela ne fonctionnera que pour une faible minorité de personnes, que cela n’empêche pas les questions d’usurpations, la facilité derrière laquelle on peut se cacher, provoquer, critiquer etc. etc.

    Il faut juste ouvrir le débat sur ces nouvelles pratiques.

  2. J’ajouterai qu’on peut répondre à la question « Quel est le sens de reprendre les propos de Fricadelle, Tinneke ou Belgium1Point ? » en demandant quel est celui de reprendre les propos de Véronique Truqmush, de Bernard Mashain ou de Fabienne bhröl quand ils font part de leur commentaires par des moyen « offline »…

Laisser un commentaire