L’intérim hyperlocal, sur La Première

Chronique basée sur cet article d’InternetActu

Téléchargez le podcast en cliquant ici

0 réponse sur « L’intérim hyperlocal, sur La Première »

Euh,… dans le genre hyper-précaire, on fait difficilement pire. Tu aimerais bien, toi, gagner ta vie de cette manière ?

Quant à la phrase « Pour les gens qui sont à la recherche d’un travail, ça peut être une bonne manière d’occuper ses journées », elle est carrément insultante et inacceptable. Les gens qui sont à la recherche d’un travail… sont à la recherche d’un travail. Et avec les contrôles qu’ils ont au cul, ils ont pas le temps de faire les mandaïs de service.

C’est vraiment regrettable de promouvoir la précarisation, comme ça, en expliquant en plus, comme si les gens qui défendent des emplois de qualité étaient ringards, que « les mentalités doivent changer ».

Eh Franz, je te sens remonté depuis quelques jours .. je me trompe ? Entre le CDI betonné à vie et le job de deux heures, il y a de la marge … Fondamentalement, je ne pense pas que dire « Pour les gens qui sont à la recherche d’un travail, ça peut être une bonne manière d’occuper ses journées” soit faux. Sur la forme, c’est peut-être très/trop direct mais ça ne change rien sur le fond. Si t’es au chômage et que tu as l’occasion de gagner une centaine d’euros en déménageant des meubles à deux rues de chez toi, est-ce qu’il vaut mieux faire ça au black ou être couvert par une assurance si tu te petes le dos ?

Je n’ai pas dit que cette forme de mise à l’emploi était la panacée, loin de là, et il faut assurément l’adapter à la réglementation en vigueur, trouver le cadre dans lequel elle peut s’implementer aux bénéfices de tous.

C’est un mauvais procès que tu me fais en disant que je promeux la précarisation de l’emploi. Je ne promeux que l’usage de la technologie pour inover en la matière et ne considère absolument pas comme ringards ceux qui se battent pour des emplois de qualité. Mais tout comme les lois doivent s’adapter, je pense que ces technos vont peut-être également être une opportunité pour ceux qui apprécient de fonctionner de manière flexible (à nouveau, je ne suis à la solde de personne, et surtout pas de la FEB)

Tu aurais sans doute préféré que je parle de cete techno de géolocalisation et d’alerte expresse pour souligner l’avantage qu’elle pourrait représenter pour lancer des appels à la grève ? Voilà qui est fait 🙂

Laissez un commentaire