The End of Advertising as we know it (Jacques François)

(…) IBM vient de rendre publics les résultats d’une étude menée après de 2400 consommateurs (questionnaire online) et  80 senior advertising executives (online et face à face). Son titre est évocateur. Selon cette étude, qui porte sur le marché US, 30 % des revenus publicitaires jusqu’ici affectés aux mass-médias classiques vont migrer vers les canaux digitaux endéans les 5 ans.

4 facteurs déterminent cette évolution, selon l’étude d’IBM.
L’attention : les consommateurs contrôlent de plus en plus leur consommation média. Ils deviennent plus interactifs et plus filtrants, aidés en cela par la technologie (TIVO, …).
La créativité : ces mêmes nouvelles technologies permettent aujourd’hui la création et la production de contenus à des coûts non prohibitifs (YouTube, …)
La mesure : les annonceur mettent la pression sur les agences afin d’obtenir des mesures de performances, d’audience et d’impact plus pointues.
Les disponibilités médias : les nouveaux arrivants ouvrent des espaces publicitaires d’un nouveau type (open platforms) (…)

The End of Advertising as we know it  

Laissez un commentaire