Leterme ne sera jamais Premier Ministre

Lui qui se voyait devenir le héros de la Nouvelle Flandre, celle qui grâce à lui allait obtenir son indépendance sans devoir payer le prix fort, se transforme peu à peu en kamikaze illuminé de l’Holy Cause nationaliste. Oui, je sais, ce jeu de mot est borderline, mais en la matière Yves n’a de leçon à recevoir de personne.

Quand il aura fini de se faire exploser au milieu du jeu de quilles, les élections régionales de 2009 viendront parachever le démentellement du pays. Ce n’est plus un gouvernement d’union nationale qu’il nous faut, mais un ultime consensus sur le traitement paliatif à adopter. Le cancer qui ronge l’état fédéral est incurable et ce n’est pas une transfusion homogène contre nature de dernière minute qui pourra le sauver. Ramener des globules rouges dans le système nerveux central ne fera en effet qu’accroître le rejet de la greffe et accélerer la décomposition des tissus profonds.

« Allons z’enfants de la partie, jour de gloire est arrivé ! » , qu’il disait …

A lire aussi:

Méthode Leterme: futur Premier Sinistre (chez himself)
Elio ramène Joëlle dans la coalition (chez Fabrice Grosfilley, qui analyse son entretien de ce samedi avec Leterme)
Les virus ont le champ libre (chez Charles Bricman)

EDIT:

sur les mêmes sujets:

Les lauriers de l’échec (Denis Balencourt)
Yves la gaffe (chez Jean-Paul Duchâteau)

et bien sûr, le PolitiqueShow

0 réponse sur « Leterme ne sera jamais Premier Ministre »

Je pense que quelque chose en lui n’a pas envie d’être Premier ministre des francophones. Il semble se saboter systématiquement. Il ne donne pas l’impression qu’en tant que capitaine il saura tenir la barre sans paniquer. Et pourtant ses gaffes n’efface pas ses 800 000 voix. Et les réactions ne sont pas venues des présidents de parti…

Laissez un commentaire