Elections US 2008: Les primaires ? Un système ridicule !

Dave Barry, l’éditorialiste du Miami Herald, publie un excellent papier ironique sur l’incompréhensible système des élections primaires américaines. J’ai rapidement traduit quelques extraits pertinents de son édito mais j’invite mes lecteurs anglophones à lire la version originale.

Mardi prochain, des millions d’électeurs en Floride iront aux urnes. Etant des Floridiens, beaucoup d’entre eux seront perturbés et rouleront contre des immeubles, des canaux d’évacuation, des cimetières ou contre d’autres Floridiens. Mais certains réussiront probablement à atteindre les urnes où ils déposeront un suffrage qui jouera un rôle crucial dans l’élection présidentielle ou, pour ce qui concerne les Démocrates, ne jouera rien du tout. Il semble maintenant clair qu’en 2008 les élections primaires en Floride pour les Démocrates comptent pour du beurre. La Floride enverra le même nombre de délégués à la Convention des Démocrates que l’Ouzbekistan. Cela peut paraître inéquitable mais il y a pourtant une explication simple et logique : tout le sytème des primaires est complètement insensé. Regardez un peu la procédure jusque maintenant :

D’abord, l’Iowa a organisé un « caucus » où les habitants d’Iowa se sont rassemblés en petits groupes pendant la nuit et ont commencé leurs mystérieux rituels d’Iowa où la seule chose intelligible était qu’il fallait avoir des relations privilégiés avec du blé.

Juste après ça, le Wyoming a eu ses primaires mais c’était uniquement réservés aux Républicains parce que les Démocrates du Wyoming (visiblement ils ont au moins au nombre de deux) voulaient absolument organiser leurs primaires le 8 mars prochain. La plupart des candidats ont tout simplement ignoré le Wyoming pour se focaliser sur le New Hampshire, à l’exception de Rudy Giuliani qui préfère une autre stratégie (développée à la base par l’équipe des Miami Dolphins) consistant à ne pas entrer dans la bataille sans être déjà mathématiquement éliminé.

Après le New Hampshire, c’était au tour du Michigan où on avait le choix entre tous les candidats républicains et uniquement certains candidats démocrates (y compris Chris Dodd qui s’était déjà pourtant retiré de la course mais sans inclure ni Barack Obama, ni John Edwards. Après le Michigan, il y avait le caucus du Nevada où Hillary Clinton a eu plus de voix mais Barack Obama plus de délégués (si vous ne comprenez pas comment cela puisse être possible, c’est que vous n’avez encore jamais mis les pieds dans un casino).

Puis, il y a eu les primaires des candidats républicains en Caroline du Sud qui n’avait évidemment pas lieu le même jour que les primaires des candidats démocrates en Caroline du Sud. Ensuite, ce sera le tour de la Floride où les électeurs républicains choisiront certains délégués mais dont le total sera la moitié de ce que la Floride aurait dû avoir. (…) Nous choisissons les candidats pour le job le plus important du monde à l’aide d’un système qui est moins rationnel que l’élection de Miss.

Comment en sommes-nous arrivés à ce système ridicule ?

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire