{Victoire Mag} Tous bilingues en 2010 !

Billet publié dans le magazine Victoire ce samedi 2 février

Autant vous prévenir tout de suite, cette chronique sera cross-postée chez moi. Puisque j’aurai poké mes friends sur Facebook, mes pv augmenteront sensiblement (ainsi que mes backlinks, surtout si j’ai bien pingué tout le monde). Le plugin WordPress ad hoc se chargera de twitter mes followers, à condition que l’api ne soit pas down. Les geeks me seesmiqueront: « Big up pour la demo ! », mais je risque aussi de récolter quelques trolls en manque de Google Juice et qui viendront me backlasher par principe. J’m’en fous, je les flagguerai comme spam. Il y aura peu-être un petit buzz, mais de là à dire que mon ranking passera à 6, il n’y a qu’un pas, que je ne franchirai pas.

Traduction en vieux français

Chers lecteurs. Je tiens à vous signaler que cette chronique fera l’objet d’une republication à l’identique sur mon espace personnel sur Internet. Avec mes amis, nous nous tenons au courant de nos actualités respectives via un site ma foi fort bien fait appelé Facebook (www.facebook.com). Ils seront donc prévenus dans les 24h de la diffusion de cette chronique. Avec un petit peu de chance, si mon titre les interpelle suffisamment, ils cliqueront sur le lien à leur disposition et viendront sur mon site afin d’en prendre connaissance. L’audience de mon site ce jour-là devrait alors connaître une croissance certaine, ainsi que le nombre de références à celui-ci à travers la Toile, surtout si j’ai correctement effectué les manipulations techniques permettant de signaler sa mise à jour.

Grâce à un système d’envoi automatique de messages instantanés (www.twitter.com), les plus fidèles de mes lecteurs seront prévenus dans la minute qu’un nouvel article est disponible. J’espère pouvoir faire usage de cette fonctionnalité car sa fiabilité n’est pas encore optimale. Ceux qui sont à la pointe des dernières technologies n’hésiteront pas à me féliciter pour cet exercice linguistique en m’envoyant un message vidéo instantané via leur webcam ou leur téléphone portable (www.seesmic.com). Mais, hélas, un certain nombre de pisse-vinaigre toujours prompts à jouer les redresseurs de torts à la petite semaine pourraient également venir déverser leur bile dans les commentaires. Peu me chaut, en un clic ils seront bannis de mon site. Bref, si les discussions autour de cet article pourraient bien faire augmenter la fréquence d’indexation de mon site dans les moteurs de recherche, de là à dire que mes articles apparaîtront à l’avenir plus fréquemment sur la première page des résultats, il n’y a qu’un pas, que je ne franchirai pas.

Laissez un commentaire