Chronique Nouvelles Technos, sur La Première

[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/MP180208.mp3]

Liens:

Microyoo/Yahoosoft/MySpacyoo ? (Numerama)

MWC: Mobile Video Isn’t All That (NewTeeVee)

Nielsen: YouTube is from Mars, streaming video is from Venus (Ars Technica)

Youcastr.com: Devenez commentateurs sportifs sur le web !

Exploiter « l’huile de coude » des genoux ! (Techno-Science)

Entreprenautes et Web Reputation

Pour paraphraser François Von Shoobacka « Il y aurait plusieurs façons d’être con, mais le con choisit toujours la pire ».

Dernier exemple en date, l’assignation envoyée à François (Hellotipi) et Mathilde (Bagatelles) pour avoir eu l’outrecuidance d’utiliser un terme du dictionnaire pour qualifier leurs réunions mensuelles. « Entreprenaute » est en effet un nom commun (figurant au Petit Robert depuis 1999) mais ayant fait l’objet d’un dépôt de marque. Du coup, un zélé avocat s’est chargé de leur adresser la facture pour « utilisation abusive »: 15.000 euros (« le nom de domaine ne l’intéressant pas » dixit) et 15 jours pour passer à la caisse …

Là où la connerie devient tout un art, c’est quand une société spécialisée dans la défense de la réputation (marque ou individu) sur internet réclame à Jacques (Altaïde) qu’il linke automatiquement vers elle lorsqu’il utilise les termes « web réputation », sous peine de panpanculcul. « Nous ne demandons naturellement pas la suppression de cette mention ; en contrepartie, nous souhaitons qu’un simple lien sur les mots « web reputation » soit codé en direction du site x…« 

« Les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît », dirait Shoobi.

Comme le souligne Joël Ronez, à l’heure où la notion même de « droit d’auteur » est en train de rendre l’âme, que des gus croient qu’il est encore possible de racketter les internautes en déposant des noms communs … frinchmin, comme on dit chez moi, y’a rire et rire.

On se consolera en gloussant gaiement du costard que la blogobule est en train de tailler à ces petits joueurs (et je reste poli, hein)

Cadeau bonux: le Grand Georges, qui a trouvé le meilleur titre qui soit

Brassens –  » quand on est con  »

Identificateurs Technorati :

Syndrome Sotegec aux TEC ?

lu sur le Pan

(…) Jean-Claude Phlypo est donc administrateur général de la para-régionale SRWT (faîtière des TEC), et président d’Eurobus holding, leader privé du marché belge des transports par bus qui réalise 62% de son activité (chiffre d’affaires de 109 millions d’€) en… louant ses bus aux TEC et à De Lijn, dont il est le premier prestataire de services ! Cerise sur le gâteau, Jean-Claude ramasse les liards des deux côtés (…)

(…)Eurobus a un homologue outre-Quiévrain : Keolis, filiale à 45,5% de la SNCF et premier opérateur privé de transport public en France (…)

(…)Le 14 janvier dernier, Keolis se rendait propriétaire du pôle flamand d’Eurobus (devenu Keolis Vlaanderen) et de 71% des actions d’Eurobus holding en Wallonie et à Bruxelles, avec option pour le rachat des 29% restants, toujours entre les mains de la SRWT. Par ce rachat, Keolis devient aussi premier opérateur privé de transport public en… Belgique ! Le ministre de tutelle, André Antoine, n’a rien vu venir (…)

(…) désormais donc, les marges bénéficiaires dégagées sur le ticket de TEC payé par les utilisateurs – qui n’ont pas vraiment des salaires comparables à celui de Monsieur Phlypo – vont voler directement dans la caisse d’une boîte privée française ! Et qui épongera l’éventuel déficit des TEC en fin d’année ? Le sous-traitant Keolis ? Que nenni : le contribuable wallon ! (…)

Chronique Nouvelles Technos, sur La Première

[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/MP140208.mp3]

Liens:

Wynotu.fr: Plate-forme de création publicitaire collaborative

The Coming Ad Revolution (Wall Street Journal)

Pixish.com: Plate-forme de mise en relation entre créatifs photo/images et acheteurs

C’est grâve docteur ?

Pour moi, le personnage de Louis Schweitzer restera toujours associé à la fermeture de l’usine Renault à Vilvorde, en 1997. A cette date, 3.000 personnes perdirent leur boulot sur une décision aussi soudaine qu’unilatérale de la direction du groupe. Au point d’ailleurs de faire date dans notre histoire du droit du travail et de modifier la législation belge en matière de licenciement collectif.

Du coup, je ne sais pas comment les salariés du Monde doivent accueillir la nomination de cet énarque à la présidence du conseil de surveillance de leur journal, en remplacement d’Alain Minc, démissionnaire ….