FranceCrunch sortira … de presse

(Post écrit sous réserve de grosse couillonade 1ère avrilesque !)

Visiblement, l’expérience Netizen n’a pas refroidi tous les Frenchies. Le syndrôme Gutenberg a encore frappé 🙂

Marrant aussi de constater que ceux qui revendiquent pleinement le fait de ne pas être journalistes, cfr. les prises de positions subjectives voire partiales développées par les rédacteurs de Techcrunch (NDLR c’est leur droit le plus strict et ce qui fait d’ailleurs le « sel » des éditions web, en particulier américaine), se tourner vers un support « one-way à la media 1.0 » pour essayer de rentabiliser leur blogging.

Quoique, en y réfléchissant deux secondes, je ne suis même pas sûr l’objectif d’Ouriel soit de gagner de l’argent mais plutôt de gagner encore en influence dans les « milieux autorisés » (c-à-d le milieu pro dont il est issu, celui des Capital Risqueurs).

Ca fait quand même un peu « je parle des boîtes de ceux qui investissent avec moi dans d’autres boîtes qui parleront/travailleront après avec mes boîtes ou celles de mes potes, comme ça au final on se fait tous de la tune »…

Ceci dit, je ne connais ni les tenants ni les aboutissants de cette démarche, et serai ravi de pouvoir en discuter après lecture du premier numéro.

Première maquette de la couv de FranceCrunch, telle que twittée cette après-midi.

Rejoindre la conversation

Aucun commentaire

  1. C’est le choix d’un support de « propagande unilatérale » par des apôtres du « nouveau web » qui me fait tiquer. Journaliste encarté ou pas, on s’en cogne finalement pas mal.

  2. Ah ok … dans ce sens là.

    Si cela peut attirer l’attention de milieux plus conservateurs, pas trop au fait de l’évolution du web (pour qui le web 2.0 ce sont des pages avec de la vidéo, que certains appellent du média riche), c’est toujours ca de pris non?

  3. ben, ma mise en garde du début dit bien ce qu’elle veut dire … 😉

    Quant à y voir « le début d’une nouvelle ère » … Ils n’ont pas dû lire mon billet !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire