JO: ça liveblogue dans les rédac’ !

Image 9 par vous Image 10 par vous

Ca m’a fait assez marrer de voir Le Soir et la DH utiliser un outil de blogging « geek ++ » comme « CoveritLive » pour commenter les match de foot des Belges au JO. Ca montre quand même que les mentalités évoluent pas mal, même si je me doute que certaines dents ont dû grincer dans les rédac et que je soupçonne Mateusz d’avoir divulgué le filon 🙂 Je trouve en tout cas qu’il s’agit d’un vrai pas en avant interactif dans la couverture d’événements de cette ampleur.

De mon côté, je l’avais utilisé pour la première fois au parlement, en décembre 2007, pour la mise en place du gouvernement Leterme 1er. Je l’avais encore utilisé par après pour le Super Tuesday ou la crise de BHV (toujours au parlement).

Image 11 par vous

Si je ne l’ai pas mis en oeuvre pour la couverture du match de cette après-midi (Belgique-Chine), c’est parce que nous n’étions pas en effectif suffisant pour assumer la mise en ligne de tous nos contenus et assumer une animation pertinente via des commentaires.
Ceci dit, nous avions bien mieux ! Les images des buts (dont personne ne possède les droits pour le web, à part nous) et le débriefing d’après-match en vidéo avec Benoît Thans et Grégory Bayet :-))

Et en France, aux USA et ailleurs ? Vous avez d’autre exemples de chouettes couvertures 2.0 des JO ?

Feed Bullshit Burner

Comme les petits gars de NextWeb l’ont démontré lundi, hacker son compteur Feedburner est un jeu d’enfant. En une nuit, j’ai gagné 1.000 lecteurs grâce à un copier-coller dans un fichier opml …

Ca me fait chier parce que jusqu’ici, je considérais cette mesure comme un facteur crédible dans l’ensemble des indices disponibles pour évaluer la qualité et la pérénité d’un blog. Une jolie courbe ascendante, bon gré mal gré, pouvait être interprétée comme un signe de vitalité à long terme. D’autant que les fonctionnalités offertes pour l’analyse des souscriptions via RSS étaient larges et détaillées. Ce qui pour bien des bloggeurs en situation professionnelle pouvait se réveler un argument de poids pour justifier de l’utilité de leur démarche, voire même attirer des annonceurs.

feedburner par vous .

Avec ce genre de connerie, ça ne vaut même plus la peine d’y jeter un oeil, n’importe qui ayant la faculté de shooter son compteur aux stéroïdes simplement en arrosant Netvibes et les autres startpage. Déjà que ce genre de concours de bistouquettes n’avait pas grand sens, là il en devient carrément ridicule.

Bref, Google, qui a racheté Feedburner, ferait bien de se pencher sur cet outil qui est en train de partir sévèrement en couille. A moins qu’une autre boîte ne propose un service plus fiable ? Si c’est le cas, je change de suite de crèmerie !