US08: Comment les « spins doctors » d’Obama ont travaillé

[seesmic:http://seesmic.com/video/qv7FO8089u]

Je vous recommande chaudement la lecture de ce long (9 pages) mais passionnant récit de campagne publié dans le New Yorker.

« Battle Plans: How Obama won » (par Ryan Lizza)

Comment les spin doctors d’Obama ont manoeuvré pour prendre le dessus sur les « Bush-like » Hillary Clinton et John McCain ? Pourquoi le débat Youtube-CNN  et la question iranienne se sont révéles cruciaux sur l’état d’esprit de son staff ? Pourquoi malgré un trésor de guerre colossal, Obama s’est bien gardé de faire des shows hollywoodiens ? Finalement, comment le petit sénateur black de l’Illinois avec un nom de terroriste irakien a réussi à devenir en deux ans le meilleur candidat à la Maison Blanche et à transformer le touchdown des primaires en plébiscite national autour d’un slogan limpide: le changement !

0 réponse sur “US08: Comment les « spins doctors » d’Obama ont travaillé”

  1. Hillary Clinton, une « Bush-like » ? Cela démarre fort sur les erreurs d'appréciation. En quoi le style, le verbe et le programme de l'ancienne première dame des Etats-Unis ressemblent-ils à ceux du président sortant ? J'ai un peu du mal à saisir cette ellipse de raisonnement, surtout que la ligne de divergence globale entre les sénateurs démocrates a l'épaisseur d'une feuille de cigarette. Peut-être que l'on pourrait avoir un éclairage sur ce premier élément. Ensuite, il est faux d'écrire qu'il n'a pas mené de shows de grande ampleur, à moins que la présence très inhabituelle et régulière de 150.000 personnes à des rassemblements électoraux te semblent être une broutille. Par contre, il est vrai que son budget pour l'offensive vers Washington aurait pu être utilisé durant de longues semaines de campagne, voire permettre d'accentuer le matraquage télévisé.

  2. Plus ou moins d'accord et le texte est effectivement intéressant (et bien rédigé)

    NB: j'aurai pu me surnommer « tarte aux pommes », si tu préfères, fallait bien choisir un alias…

  3. En effet, un article de fond particulièrement intéressant. (Meme si j'ai pas encore tout lu).

    Dans l'ensemble de la littérature qui analyse le succès d'Obama tout le monde se concentre sur la victoire. Ce qui m'intéresserait plus ce de comprendre comment un inconnu démarre ce genre de campagne. Comment fait-il pour convaincre son premier spin doctor? Où trouve-t'il ses premiers budgets de campagne?

    En gros comment amorce-t'il la pompe?

    Pour des vétérans comme Clinton ou McCain, on imagine que leur réseau de relations est plus facilement activable.

    Mais pour un « inconnu » ou un « novice » … comment a-t'il fait pour réussir ce pari?

  4. En effet, un article de fond particulièrement intéressant. (Meme si j'ai pas encore tout lu).

    Dans l'ensemble de la littérature qui analyse le succès d'Obama tout le monde se concentre sur la victoire. Ce qui m'intéresserait plus ce de comprendre comment un inconnu démarre ce genre de campagne. Comment fait-il pour convaincre son premier spin doctor? Où trouve-t'il ses premiers budgets de campagne?

    En gros comment amorce-t'il la pompe?

    Pour des vétérans comme Clinton ou McCain, on imagine que leur réseau de relations est plus facilement activable.

    Mais pour un « inconnu » ou un « novice » … comment a-t'il fait pour réussir ce pari?

Laisser un commentaire