Et si Kevin l’accoste … Polof !

Kevin Polof

C’est l’histoire d’un buzz plutôt bien orchestré, qui a certes ajouté une couche de poésie à nos rues enneigées mais dont les ficelles étaient sans doute un chouia trop épaisses. Du coup, quand Baudouin  a tiré un coup sec, c’est toute la pelote qui est venue avec.

Ceci  dit, on ne pourra pas reprocher à Procter & Gamble d’avoir manqué d’audace en choisissant ce scénario (même si ne s’appelle pas Lagardère qui veut. Thanx Suprasonic for the tip), ni même à l’agence de pub d’avoir manqué d’efficacité, puisque le propre d’un buzz est de buzzer, peu importe si finalement l’article qui arrive en tête de Google démonte l’opé au pied-de biche. Faudrait peut-être juste aller répondre et discuter, plutôt que de se planquer derrière des proxys. Mais bon …

L’essentiel reste maintenant de savoir comment Kevin va meubler les 17 jours de quête qui lui reste avant, nous l’espérons tous, de pouvoir enfin niquer Natasha. 😛

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Et si Kevin l’accoste … Polof !

  1. Ping : Kevin Polof, le dernier buzz décorticé perd sa première place dans Google

  2. Hello Damien,
    Magnifique illustration de ce que devient la communication via les médias non-traditionnels. Welcome to 2009… une ère où les règles ne sont pas ce qu'elle semblent être (pour le moins en surface!). Où créer un buzz publicitaire n'est plus difficile, mais en faire quelque chose d'intéressant l'est certainement beaucoup plus. L'authenticité du message et les (vraies) valeures qu'il véhicule devraient être, incontournablement, en première ligne du briefing agence. Food for thoughts.

  3. Julien dit :

    Une belle leçon à méditer…
    Merci Damien.

  4. entièrement d'accord avec toi. Les agences commencent à se rendre compte de l'importance à jouer franc-jeu et surtout à ne pas masquer l'ambition mercantile derrière de trop grosses louches de maquillage. Je trouve que ça serait b ien plus transparent si elles commençaient par dire « on veut vous vendre un truc, ok. Mais on veut surtout vous entrainer dans une aventure, vous raconter une histoire, vous montrer ce que la marque derrière la campagne à dans le coco, quel est son état d'esprit, quelle promesse est vous fait en vous proposant ce nouveau. Vous avez envie de faire un bout de chemin avec nous ? C'est par ci que ça se passe »

  5. hello Julien. Sincèrement, je ne pense pas avoir de leçon à donner à quiconque … Mais du point de vue de l'utilisateur, cette campagne est assez … trompeuse.

  6. Yes! L'authenticité est primordiale. Le dialogue et l'écoute le sont tout autant (soupir!). Une question de temps, sans doute. D'ici-là, pas mal de chemins et d'esprits (surtout!), à défricher. ; )

  7. entièrement d'accord avec toi. Les agences commencent à se rendre compte de l'importance à jouer franc-jeu et surtout à ne pas masquer l'ambition mercantile derrière de trop grosses louches de maquillage. Je trouve que ça serait b ien plus transparent si elles commençaient par dire « on veut vous vendre un truc, ok. Mais on veut surtout vous entrainer dans une aventure, vous raconter une histoire, vous montrer ce que la marque derrière la campagne à dans le coco, quel est son état d'esprit, quelle promesse est vous fait en vous proposant ce nouveau. Vous avez envie de faire un bout de chemin avec nous ? C'est par ci que ça se passe »

  8. hello Julien. Sincèrement, je ne pense pas avoir de leçon à donner à quiconque … Mais du point de vue de l'utilisateur, cette campagne est assez … trompeuse.

  9. Yes! L'authenticité est primordiale. Le dialogue et l'écoute le sont tout autant (soupir!). Une question de temps, sans doute. D'ici-là, pas mal de chemins et d'esprits (surtout!), à défricher. ; )

Laisser un commentaire