Licenciements dans la presse belge: Après Corelio et De Persgroep, Rossel supprime 52 emplois

Le Soir supprime 52 emplois par vous La société Rossel, qui édite notamment le journal Le Soir, vient d’annoncer un plan d’économie de 6 millions d’euros, et par la même occasion la suppression de 52 postes de travail. (cliquez sur l’image pour voir la vidéo) Une trentaine d’employés et de journalistes sont ainsi menacés de mise à pied, soit 12,5 pc de son personnel. Une « procédure Renault » a donc été enclenchée, a annoncé le syndicat SETCa.

La direction du groupe a déclaré « agir en fonction des recettes liées au marché de l’emploi et de la publicité, lesquelles se sont déteriorées dans le contexte de crise économique« . « Vous ne pouvez pas vivre dans le contexte économique actuel sans anticiper; nous vivons et sommes au centre de l’économie« , a insisté Bernard Marchant, l’administrateur délégué de Rossel, pour qui « les effets de la crise se feront surtout sentir durant la 2e partie de l’année 2009 et en 2010. »

Le personnel de Rossel, qui s’est réuni ce mardi, a marqué son opposition quant à cette restructuration et le syndicat SETCa a annoncé sa volonté « de mettre tout en oeuvre pour éviter les licenciements en proposant des solutions alternatives« .

Les groupes Corelio et De Persgroep avaient de leur coté annoncé début décembre la supression de quelque 88 emplois dans un avenir proche au sein de leurs rédactions respectives. 28 emplois (dont 18 journalistes) étaient concernés au Morgen, et 60 (dont 15 journalistes) chez Corelio.

Bref … la fin des quotidiens papier, c’est pour aujourd’hui ou pour demain ?

Rejoindre la conversation

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire