Le Huffington Post crée un fonds d’investigation journalistique d’1,75 million $

L’idée que le journalisme d’investigation peut (doit) être financé par une forme de mécénat/philanthropisme, du moins en partie, est particulièrement intéressante. Cela permet de faire reposer la pérénité d’un média sur un troisième pillier, à coté de la pub/d’un accès freemium et de subventions publiques. Ainsi, si l’un de ces pilliers s’effondre, pour X ou Y raison, les deux autres gardent le pot droit ….

Un modèle à creuser, assurément !

C’est Jeff Jarvis (Buzzmachine) qui se charge du billet annonçant la nouvelle.

« This, I’ve long held, is where foundation and public support will enter into the new ecosystem of journalism: not by taking over newspapers but by funding investigations and other slices of a new journalistic pie.

I’ve been hoping to get the resources to preform an audit of the current resource allocation in journalism: Take a town, add up all the journalistic spending there (paper, TV, radio, magazine) and then see how much is spent on investigative reporting (I’ll wager it will be tiny; a fraction of a percent of the total) as well as the beat reporting that feeds it – and judge the value of the results »

UPDATE: Jay Rosen va participer à cette aventure en tant que senior adviser. Comme il l’explique, le principe de fonctionnement de ce fonds sea basé sur le concept du « report once, run anywhere », via probablement une licence Creative Commons qui permettra de diffuser largement ces enquêtes, une fosi qu’elles auront été publiées par le Huff’Post.

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le Huffington Post crée un fonds d’investigation journalistique d’1,75 million $

  1. Baudouin dit :

    Un truc pour Mehmet, ça…

Laisser un commentaire