0 réponse sur “Pourquoi mon TweetReader a tué mon RssReader & Why I Need OPML For Userlists”

  1. Il y a un truc qui me heurte complètement dans votre explication: le fait d’associer un RssReader à l’idée d’actualité.. Un lecteur Rss permet de s’ABONNER à un site qu’on apprécie et non de SUIVRE MINUTE PAR MINUTE ce que fait l’auteur site. Autant je suis abonné au fil RSS de votre site. Autant j’en ai strictement rien à faire de votre activité en temps réel sur twitter. A ce sujet vos billets cryptiques « Twitting The News » m’ont profondément horripilé.

    C’est la première fois que je réagis sur ce site, mais cette volonté de faire croire que Twitter va conquérir le monde me fatigue. Je vous invite à lire cet article de BienBienBien sur la question dont je partage complètement l’avis: http://bienbienbien.net/2009/03/21/la-nouvelle-version-de-facebook-joue-les-elites-contre-le-peuple/.

  2. Bonjour Vincent,
    Vous avez tout-à-fait raison sur la dimension instantanée très présente sur twitter et, à contrario, celle « en différé » que permet le rss. Toute proportion gardée, on pourrait presque dire qu’un aggrégateur rss est l’équivalent du journal papier alors que Twitter correspond plus à la radio … Il s’agit je pense tout simplement de différente manière de consommer l’info et il ne faut pas les opposer. Elles sont par nature complémentaire mais chacun reste heureusement libre de picorer là où bon lui semble. Parfois, li est plus important de prendre du recul et de laisser décanter l’info pour en saisir les nuances. Parfois, il est grisant de suivre minute par minute les évolutions d’une situation … Je m’excuse si la manière de publier mes tweets vous a horripilée. La démarche que j’ai sur ce blog est exploratoire et je teste différentes manières de transmettre de l’info. PArfois, cela colle bien avec les attentes des uns, parfois cela ennuie et perturbe d’autres. Dans ce cas-ci, vous avez été plus nombreux à me dire que cela vous emmerdait de vous faire spammer avec des liens en pagaille, j’ai donc mis un terme à cette façon de faire 🙂

    Par rapport à Twitter, je ne pense pas faire de prosélytisme honteux quant à l’outil … même si je suis convaincu que l’usage de celui-ci va changer profondément la manière de produire et de consommer de la relation informationnelle. Et l’article de BienBienBien montre évidemment très bien les limites de la junkisation de l’info !

Laisser un commentaire