Google Wave, une opportunité pour la presse ? « Les rédactions sont déjà dans les nuages ! » (Sergey Brin)

EDIT: Jeff Jarvis a écrit un excellent article à ce sujet … mon impression se conforte.

Google a présenté ce jeudi sa toute nouvelle plate-forme de création de contenus collaboratif, baptisée « Wave », amenée, selon ses concepteurs, à progressivement remplacer les discussions désynchronisées que nous entretenons tous les jours par mail.

Alors que les médias traditionnels peinent à trouver les outils qui leur permettront de renouveler leurs modèles de production, l’arrivée de cette plate-forme pourrait bien changer la donne en permettant aux newsroom du futur de s’établir « quelque part dans les nuages », en référence au stockage des données numériques sur des serveurs distants, et non plus dans des bureaux physiques dont l’entretien et la location s’avèrent incroyablement coûteux. C’est la question que j’ai posée à Sergey Brin à l’issue de la présentation publique de Wave.

Par la même occasion, Google se poserait ainsi en tant que logiciel de gestion de contenus universel (CMS), peu onéreux et d’une fiabilité jusqu’à présent peu contestée, tout en permettant aux journalistes de se focaliser sur leur core-business, à savoir la production de contenus à forte valeur ajoutée, multimédia et en phase avec les attentes et habitudes de consommation de leurs nouveaux publics, plus jeunes, plus morcellés, mais aussi plus homogènes et désireux de participer à l’élaboration de « l’Information ».

Avec Wave, les producteurs de contenus vont pouvoir collaborer à distance, en temps réel, sur des supports enrichis par l’HTML 5 et la contextualisation sémantique. La mise à jour en temps réel d’articles multimédia construits « à plusieurs mains » rendra l’information liquide (c’est-à-dire inscrite dans un continuum de temps non-fini) et perméable aux inputs des individus connectés, qu’ils soient journalistes ou non, et à fortiori aux feedbacks des utilisateurs. Le résultat pourra bien sûr être publié en ligne, sur téléphone mobile mais aussi en télévision et, pourquoi pas, sur papier aussi, revalorisant par là-même l’une des dimensions essentielles de ce support, à savoir la prise de recul face aux flux d’informations et leur instantanéité, comme l’explique Stephanie Hannon, en charge de ce projet chez Google.

<

Notons enfin que Wave ne sera disponible dans un premier temps que pour les développeurs ayant assisté à la conférence I/O et que, si des opportunités assez intéressantes semblent se dessiner, d’autres écueils seront à éviter, notamment quant au respect de la vie privée et aux modèles économiques basés uniquement sur la publicité, dont les revenus peuvent grandement varier et mettre en danger la perenité des médias qui en dépendent trop fortement.

Plus d’infos:
Google Wave Developer blog
Google Wave APIs
Google Code blog
Google Wave Federation Protocol

0 réponse sur “Google Wave, une opportunité pour la presse ? « Les rédactions sont déjà dans les nuages ! » (Sergey Brin)”

  1. n’est-ce pas :-)l. En combinaison avec des plate-formes de publication adaptée et un schéma de rémunération des différents intervenants qui tient compte des inputs de chacun, je suis convaincu que dernier Wave se cache les rédactions du futurs

Laisser un commentaire