Oui Xavier, grâce au web, les journalistes deviennent leur propre marque !

Xavier Ternisien, journaliste au Monde, a publié ce samedi un article très révélateur intitulé « Les journalistes vont-ils devenir des marques grâce à Internet ? »

Lui qui, il y 6 mois, n’avait pour ainsi dire pas encore mis un pied sur le web, est en train, grâce notamment Ă  son activitĂ© sur Twitter, d’accrĂ©diter la thèse de ces passifous-furieux qui pensent que l’entretien de discussions en ligne participe Ă  la lĂ©gitimation de leur activitĂ© professionnelle. A mille lieues des Ă©ditorialistes tour-d’Ivoiriens et des lustreurs de parquets Matignonesques.

Oui, je suis convaincu que le web et les rĂ©seaux sociaux sont en train de changer la donne. Ceux qui avancent Ă  visage dĂ©couvert, avec les risques que cela comprend,  et qui assumeront leur ego-trip en se mettant au service de leur(s) audience(s) constitueront Ă  coup sĂ»r la prochaine gĂ©nĂ©ration de professionnels de l’information.

A lire aussi:

Xavier Ternisien (Lemonde.fr): « Les journalistes vont-ils devenir des marques grâce à Internet ? »

Jean Quatremer (Liberation.fr) »Mon avenir est-il de devenir une marque ?

Jeremy Porter: « 70 Percent of Journalists Use Social Networks to Assist in Reporting »

UPDATE

David RĂ©guer (LePost.fr):  Les journalistes sont des marques en devenir… bientĂ´t people?

Les bons liens de la veille ( 17 septembre au 26 septembre )

Voici quelques articles dont la pertinence/l’intérêt m’ont marqué au cours des derniers jours. Faites-en bon usage ! 🙂

  • 70 Percent of Journalists Use Social Networks to Assist Reporting (via @palpitt ) – According to a new survey from Middleberg Communications and the Society for New Communications Research (SNCR), as reported in PRWeek , 70 percent of journalists said they use social networks to assist in reporting (compared to 41 percent last year). This is a huge spike in one year, though it shouldn’t surprise any of us with all the lists of journalists using Twitter and other social networks.
  • Les jeunes Québécois passent 36 heures par semaine sur le web | via @Emergent007 – Internet occupe de plus en plus de temps dans la vie des jeunes Québécois. Selon une nouvelle étude, les 21-24 ans passeraient en moyenne… 36 heures par semaine devant leur écran, soit l'équivalent d'une semaine de travail à temps plein.
  • Rossel et De Persgroep dénigrent les nouveaux médias (News Up ! ) – Le bilan de cette conférence est navrant. On sent bien sûr les deux interlocuteurs très motivés à défendre leur métier mais on a l’intime conviction qu’ils se trompent de discours face à l’apparition des nouveaux médias. Ils ne semblent pas mesurer suffisamment les enjeux du secteur. Ils ne semblent avoir aucune vision d’exploration pour s’y adapter. Sous des airs suffisants, ils dénigrent la concurrence et la profession. Ils consolident leurs marques et se diversifient sans s’interroger sur les conséquences qu’auront peut-être les nouveaux médias sur leur business. Ils ne sont apparemment pas du tout sensibilisés à l’évolution des comportements des consommateurs face à l’information.
  • Internet phone companies call on Twitter and Facebook (via @guardiantech ) – From tomorrow, Twitter users will be able to make direct phone calls to each other for the first time. Well, at least if they live in the US. But Jajah.com, an internet telephony company, that allows you to make voice over IP calls using your landline or cell phone, might want to bring the service to the UK as fast as it can. Twitter is not only at its most successful in Europe here, but even more popular more than in the US.
  • Vers la fin du support physique des jeux vidéo ? – Le salon du jeu vidéo s’est tenu à Paris ce week-end. Le secteur fait face à de nouveaux défis, notamment celui de la dématérialisation. Ainsi, les jeux se passent petit à petit de support physique. Aux côtés des acteurs historiques (Microsoft, Nintendo, Sony), les constructeurs de mobiles ont eux aussi flairé la bonne affaire, de l’App Store d’Apple à NGage dans la galaxie Ovi de Noki
  • Adobe ne veut pas que le verbe "Photoshoper" s’impose comme équivalent de "manipuler une photo" (via @NiemanLab ) – The folks at Adobe Systems Inc. remind us (NDLR: New York Times Editor) that “Photoshop” is a registered trademark referring to Adobe’s “digital imaging software products and related services.” It is not, they note, a generic term, and should not be used as a verb to describe the general process of digitally manipulating photographs.
  • TV Goes Social: Verizon FiOS Generating "Billions" of Tweets (via @Raydacteur ) – Earlier this summer, the Verizon FiOS, the Internet/television/phone service, integrated Facebook and Twitter into its platform, allowing subscribers to initiate Twitter alongside their favorite shows. Here's the story by CNET's Maggie Reardon.

    These days, "billions" of Tweets are being generated monthly, according to Joe Ambeault, Director of Consumer Product Development, in this inteview with Beet.TV

  • « La réputation et l’attention vont devenir de nouvelles formes de rémunération » (via @jeanyves ) – « L’argent n’est qu’un vecteur de valeur parmi d’autres. Aujourd’hui, la réputation ou l’attention sont de nouvelles formes de devises que vous pouvez valoriser différemment, afin de ‘monnaitiser’ une activité économique« .
  • Next: An Internet Revolution in Higher Education – BusinessWeek – Web technology is poised to shake universities, the way it rocked newspapers and the music industry—with convenient, cheaper alternatives
  • Journalism has improved in the internet age, say media professionals – For the European Digital Journalism Survey 2009, 350 European journalists were asked what impact the internet had on journalism – and the outcome is surprising. Even though it appears whining is part of everyday journalism work these days – and some would say it was ever thus – journalists still love their job. They struggle hard within a changing industry, but still believe in the quality of the European press. To sum it up, the end of journalism seems to be far away.

Grosse #marade autour du « desirsdavenir » de Ségolène Royal

Chronique diffusée ce mercredi sur La Première (RTBF)

[audio:http://api.ning.com/files/zD4GmxwTAiIBD7cu4TbCY3cxcDTiCqi*rP7aYM2DQG2ZPZLu-Ag2saAlG6N9f1xA/segoleneroyaldesiravenir.mp3]

La Royal Team vient de placer la barre de la LOLitude en matière de communication politique en ligne à une hauteur vertigineuse

DĂ©sirs d’avenir : On va faire raquer le berger

Merci Ă  MonsieurLâm pour la synthèse tout en FĂĽrher ci-dessous. A voir aussi, la mĂŞme, en moins funky, par Christophe Barbier (le boss de l’Express). Et pour le dĂ©tails des plantages technico-techniques, c’est par ici.

A découvrir aussi:

http://desirdendives.com/

http://desirsdefail.fr/

http://www.meme-desirsdavenir.com/

http://www.desirsdedolone.com/

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=5543

(Special thanx Ă  tous ceux qui ont rĂ©pondu Ă  l’appel via Twitter)

Les bons liens de la veille ( 12 septembre au 17 septembre )

Voici quelques articles dont la pertinence/l’intérêt m’ont marqué au cours des derniers jours. Faites-en bon usage ! 🙂

  • Google acquiert reCaptcha: nous allons bosser « au black » pour Mountain View | Media & Tech – La transcription d’un des 2 mots est pour l’authentication Ă  partir d’un mot connu et dĂ©fini par le service, l’autre est la bitmap scannĂ©e (mais nettoyĂ©e du bruit numĂ©rique…) issue d’un mot « douteux » trouvĂ© dans Google Books.En saisissant les deux mots, l’utilisateur du site communautaire sert les 2 buts: il s’authentifie par le mot dĂ©jĂ  connu d’un cĂ´tĂ© et il bosse un peu pour Google de l’autre…. Bien sĂ»r, un mĂŞme mot sera vĂ©rifiĂ© plusieurs fois pour « blinder » le processus avant de le confirmer Ă  Google Books.
  • White House announces its own application store – It is an online storefront for federal agencies, but it is open to everybody. The store allows people to buy cloud-based IT services in four categories. In a posting on WhiteHouse.gov it is explained, that the goal of this project is a shift to online applications, data storage and processing power to reduce financial government waste and ease environmental impacts.
  • Fast Flip va irriter plus d’un Ă©diteur – News Up ! – Si le New York Times, le Washington Post ou la BBC font partie de la première offre de Fast Flip, des magazines comme Elle, Cosmopolitan, Marie-Claire ou Newsweek sont Ă©galement alliĂ©s Ă  Google dans cette application. Nul doute que d’autres s’y ajouteront rapidement. En revanche, cette nouvelle initiative de Google de donner accès aux journaux et magazines en ligne aussi facilement en agrĂ©geant l’information risque de faire grincer des dents chez certains Ă©diteurs , notamment europĂ©ens.
  • The Data Liberation Front (via @jeanlucr ) – The Data Liberation Front is an engineering team at Google whose singular goal is to make it easier for users to move their data in and out of Google products. We do this because we believe that any data that you create in (or import into) a product is your own. We help and consult other engineering teams within Google on how to « liberate » their products. This is our mission statement:Users own the data they store in any of Google’s products. Our team’s goal is to give users greater control by making it easier for them to move data in and out
  • Tribune de JĂ©rĂ´me Bourreau (virĂ© de TF1) : « Internet, notre dernier espace de liberté » (via @gchampeau) – JĂ©rĂ´me Bourreau-Guggenheim, licenciĂ© de TF1 pour avoir fait connaĂ®tre Ă  sa dĂ©putĂ©e UMP son hostilitĂ© personnelle Ă  la loi Hadopi, a choisi Numerama pour publier cette tribune qui est Ă  la fois une charge contre le traitement que rĂ©serve le gouvernement Ă  Internet, et un message d’espoir et de solidaritĂ© pour ceux qui souhaitent dĂ©fendre un internet libre et porteur d’avenir :
  • Podcast audio et vidĂ©o Ă  l’UniversitĂ© de Liège (via @jeanlucr ) – C’est une nouveautĂ© et une première en Belgique annoncĂ©e ce vendredi sur le Portail de l’UniversitĂ© de Liège… Les podcasts audio et vidĂ©o font leur entrĂ©e Ă  la FacultĂ© de Liège avec un système automatisĂ© de capture et de diffusion des cours directement dans la salle de cours.Après enregistrement et traitement du son, chaque cours est intĂ©grĂ© dans le portail Ă©tudiant myULG et chaque Ă©tudiant a accès Ă  cette ressource en version streaming, en tĂ©lĂ©chargement pour lecteur audio mp3 ou en podcasting vidĂ©o.

    Dès la fin septembre, une première salle sera équipé de ce système, puis 4 d’ici à la fin de cette année. Cette première phase représente un investissement de 250 000 EUR réalisé avec le concours financier de la Région Wallonne.

    Le système utilisé baptisé UniCast a demandé 18 mois de recherche et développement par les services informatiques de l’Université de Liège (SeGI), en partenariat avec Apple Belgique

  • L’AssemblĂ©e nationale française passe au tĂ©lĂ©chargement (@fcinq ) – « avant la fin de l’annĂ©e », le site www.assemblee-nationale.fr va proposer au tĂ©lĂ©chargement toutes les sĂ©quences enregistrĂ©es au Palais Bourbon, annonce Bertrand Marcincal, le chef de la division de l’information multimĂ©dia de l’AssemblĂ©e, interrogĂ© par Europe1.fr.Les dĂ©bats seront disponibles pour ĂŞtre revisionnĂ©s « dans la demi-heure » suivant les sĂ©ances, dĂ©voile encore Bertrand Marcincal, Ă  la tĂŞte d’un service  » d’une douzaine de fonctionnaires » qui dĂ©pense chaque annĂ©e plus de 200.000 euros en frais d’hĂ©bergement (211.000 en 2008, 230.000 euros en 2007 – chiffres dĂ©taillĂ©s dans ce document PDF, page 12 ).
  • interMĂ©dias devient une web-Ă©mission et renverse la chronolgie des mĂ©dias – Alain Gerlache et toute l’équipe d’interMĂ©dias vous proposera a en effet Ă  partir de ce lundi 14 septembre une toute nouvelle Ă©mission, bi-mensuelle et forte d’un dispositif interactif qui permettra aux internautes, via un « single login » incluant Facebook et Twitter, de participer directement Ă  la construction de l’émission, de soumettre des liens, de proposer des vidĂ©os voire mĂŞme, Ă  terme, d’intervenir via leur webcam. Ils auront bien sĂ»r aussi la possibilitĂ© de commenter et de discuter entre-eux des reportages et des dĂ©bats qui se dĂ©rouleront en direct sur le plateau. Quant Ă  l’émission hebdomadaire du vendredi matin en radio, elle sera elle aussi diffusĂ©e en direct sur le web via les camĂ©ras disposĂ©es dans le studio de La Première, avec les mĂŞmes possibilitĂ©s d’interactions entre le public et les journalistes.
  • iJustine devient correpsondante Twitter officielle des MTV Music Awards. | Reuters via @jeanlucr – Popular video blogger iJustine (Justine Ezarik) will be the official VMA « Twitter Correspondent, » and will be interpreting Twitter comments during the red carpet pre-show. The on-air component will be executed through a new interactive application created in partnership with social media measurement company Radian6 and design firm Stamen, and will bring Twitter to the television in a new and interesting manner.
  • Internet, bouc Ă©missaire des lâchetĂ©s journalistiques | Rue89 @pierrehaski – On croit rĂŞver : un des principaux ministres de la RĂ©publique fait une plaisanterie raciste sous les regards d’une camĂ©ra de tĂ©lĂ©vision, et le problème, ce serait … internet ! Dans la dĂ©ferlante des commentaires qui entoure l’« affaire Hortefeux » depuis deux jours, il n’y a rien de plus stupĂ©fiant, de plus consternant Ă  mon sens, que ces brillantes analyses qui ne voient qu’un seul coupable : le web.
    (…)
    La triste vĂ©ritĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e par cette affaire, une fois de plus, c’est l’existence de directions timorĂ©es dès lors que des hommes politiques puissants sont en cause, c’est la politique de l’autruche au dĂ©triment de l’information des citoyens.

« This campaign was about social media » H. Gutman, nouvel ambassadeur américain en Belgique

(Cet article a Ă©galement  Ă©tĂ© publiĂ© sur RTBF.be/info, ainsi qu’une version raccourcie de la vidĂ©o ci-dessous. Merci au DĂ©partement d’Etat ainsi qu’Ă  M. Manderlier, qui avaient dĂ©jĂ  rendu possible mon liveblogging de la visite d’Hillary Clinton Ă  l’Otan en mars 2009 )

A l’occasion de sa rĂ©cente prise de fonction dans notre pays, le nouvel ambassadeur des Etats-Unis a rĂ©affirmĂ© la position d’ouverture de l’administration Obama vis-Ă -vis des ses partenaires europĂ©ens… et confirmĂ© l’importance des rĂ©seaux sociaux et d’internet dans la manière de faire de la politique au 21ème Siècle.

Avocat rĂ©putĂ© Ă  Washington, Howard Gutman a travaillĂ© Ă  la Court SuprĂŞme ainsi qu’auprès du directeur du FBI avant de conseiller plusieurs candidats dĂ©mocrates dans leur candidature au SĂ©nat, au Congrès ou encore Ă  des postes de gouverneurs. Il est l’un des membres fondateurs du comitĂ© de soutien financier de Barack Obama et Ă  ce titre un artisan important de l’accession de ce dernier Ă  la Maison Blanche.

Internet comme facteur de changement des mentalités

Lors de l’entretien qu’il nous a accordĂ©, Howard Gutman est revenu sur le rĂ´le essentiel qu’a jouĂ© internet et les rĂ©seaux sociaux dans la campagne prĂ©sidentielle. Pour lui pas de doute, la transparence que ces technologies instaurent dans les Ă©changes, les discusisons et les commentaires autour des programmes politiques et de leur application sur le terrain, est en train de rĂ©volutionner la manière de gouverner. « Dans un monde oĂą la communication est virale, les rĂ©seaux sociaux, Facebook et Twitter nous permettent de nous adresser aux individus de manière individuelle. Et se sont les individus qui contrĂ´lent les leaders politiques, non l’inverse. Nous avons dĂ©sormais la charge de mener notre pays vers le futur et c’est dans le mĂŞme Ă©tat d’esprit que celui qui a prĂ©valu durant la campagne que nous travaillons aujourd’hui, que ce soit pour rĂ©former notre système de soins de santĂ© ou pour protĂ©ger notre planète« , explique-t-il.

« We must get it right ! « 

Sur le plan de la politique internationale, Howard Gutman prĂ©fère Ă©galement regarder vers le futur plutĂ´t que de s’attarder sur les Ă©ventuelles consĂ©quences nĂ©fastes laissĂ©es dans les esprits europĂ©ens par les deux mandats de George Bush. « Que ce soit en Afghanistan ou en Iran, pour remonter la pente Ă©conomique ou lutter pour la protection de notre climat, les dĂ©fis auxquels les Etats-Unis sont confrontĂ©s sont de mĂŞme nature que ceux que rencontrent les EuropĂ©ens et les autres nations. Ces problèmes sont Ă  l’Ă©chelle du monde et leurs solutions devront l’ĂŞtre aussi. Nous avons l’obligation de rĂ©ussir, mais seuls nous n’arriverons Ă  rien ! C’est un processus qui prendra du temps, nous sommes Ă  l’Ă©coute et nousavons conscience que les attentes envers notre pays sont grandes… », a encore soulignĂ© Howard Gutman lors de cet entretien.

Plus d’infos: L’ambassade des Etats-Unis est prĂ©sente sur le web, sur Facebook et Twitter

Les bons liens de la veille ( 1 septembre au 11 septembre )

Voici quelques articles dont la pertinence/l’intérêt m’ont marqué au cours des derniers jours. Faites-en bon usage ! 🙂

  • Colt enrayĂ©, web belge plantĂ© | @belgoit – Hier matin, Datanews disait “Colt Telecom affirme que la plupart de ses clients n’ont rien remarquĂ© de la panne de son rĂ©seau IP. Seuls quelques sites d’actualitĂ© francophones en ont fait les frais“.Si avoir des temps de rĂ©ponse de 9 secondes et une inaccessibilitĂ© de quasi 48h n’est “rien“, on se demande tout de mĂŞme ce qu’il faut pour qu’une panne soit considĂ©rĂ©e comme telle.
  • Un manifeste Internet | via @enikao – Comment internet change/amliore/sublime/ les pratiques journalistiques, en 17 affirmations
  • Il est crucial de prĂ©server la neutralitĂ© du Net ! | ReadWriteWeb France (via @epelboin) – Jusqu’Ă  prĂ©sent, lorsque les rĂ©seaux des opĂ©rateurs Ă©taient saturĂ©s, ils investissaient dans plus de bande passante et augmentaient la puissance de l’infrastructure globale que nous appelons Internet. Avec ces nouvelles possibilitĂ©s de pratiques anti-concurrentielles lucratives, les opĂ©rateurs pourraient se tourner vers un nouveau business model : investir dans le contrĂ´le de ce qui circule sur leurs rĂ©seaux, plutĂ´t que d’investir dans de meilleurs rĂ©seaux. Ce modèle crĂ©erait des conditions d’autojustification de ces politiques : « Internet est devenu trop lent, nous sommes par consĂ©quent obligĂ©s de contrĂ´ler et d’attribuer des prioritĂ©s sur le contenu, les services et applications dont les propriĂ©taires sont prĂŞt Ă  payer plus d’argent. » De tels arguments, accompagnĂ©s du mirage de la « fin d’Internet », ont Ă©tĂ© avancĂ©s devant le Parlement europĂ©en pour justifier l’abandon de la neutralitĂ© du Net, mais ne tiennent pas devant les rĂ©alitĂ©s techniques.
  • De l’importance de revoir en profondeur la formation continue des journalistes | Monday Note – @filloux ) – To sum up, in most old news organizations (I don’t want to overgeneralize, some will blast this column with eagerly awaited counter examples)
    * talent is not rewarded
    * incompetence is not penalized either
    * therefore people tend to be demotivated
    * which in turns leads to moonlighting (usually in broad daylight)…
    * …to the benefit of other news outlets gladly relying on a dynamic phalanx of non-permanent, flexible staff
    * all of the above takes place within a rapidly changing context: increased pressure from previously buried expertise such as highly knowledgeable bloggers, as well as from audience demands and challenges.
    Try to migrate toward the digital era with such deadweight.
    In such turbulent times, the bean-counter approach is staff trimming, more in an Excel kind of way, than based on the assessment of core competencies needed today and tomorrow.
  • YouTube in Talks to Stream Rental Movies – WSJ.com – Google Inc.’s YouTube is in discussions with major movie studios about allowing users to stream movies on a rental basis, according to people familiar with the company’s plans, marking one of the video giant’s first moves towards charging for content instead of making it available for free with advertising.
  • How companies are benefiting from Web 2.0 – McKinsey Quarterly (via @FredericMartin ) – The heaviest users of Web 2.0 applications are also enjoying benefits such as increased knowledge sharing and more effective marketing. These benefits often have a measurable effect on the business.Over the past three years, we have tracked the rising adoption of Web 2.0 technologies, as well as the ways organizations are using them. This year, we sought to get a clear idea of whether companies are deriving measurable business benefits from their investments in the Web. Our findings indicate that they are.
  • Interdiction d’utiliser Twitter pour les joueurs, coachs et mĂŞme les mĂ©dias qui couvrent la NHL – The NFL said that it will let players, coaches, and other team personnel engage in social networking during the season. However, they will be prohibited from using Twitter and from updating profiles on Facebook and other social-networking sites during games.
    In addition, they will not be allowed to tweet or update social-networking profiles 90 minutes before a game and until post-game interviews are completed.
    The rules even extend to people « representing » a player or coach on their personal accounts.
    The NFL didn’t just stop with the league itself, though. The organization also said that media attending games will be prohibited from providing game updates through social networks.
  • Kindle Friendlier to Environment Than Print Books – Amazon.com Inc.’s Kindle and rival electronic reading devices will do more to curb pollution from the production of printed books than publishing industry efforts such as recycling, according to Cleantech Group LLC. More than 14 million e-readers will be sold by 2012, up from 1 million now, Cleantech said, basing its statistics on its own analysis as well as on outside studies. A year after purchasing a Kindle, the annual net carbon savings are equal to the publishing and distribution of 22.5 printed books, the group said.
  • Sony to throw its weight behind 3D TV – 3D technology looks set to hit the home consumer market next year, with Sony on Wednesday announcing plans to sell 3D televisions globally by the end of 2010. There are several types of 3D technology. Sony has opted for “active shutter” technology, using electronic glasses containing tiny shutters that open and close rapidly in synch with the television image to create a 3D impression. Cinema 3D uses “polarisation” technology with simpler glasses. However, this only works when viewers are at a certain angle to the screen, making it less suited to home viewing.
    It has given no indication of prices, but analysts expect early 3D TVs to cost several thousand dollars. Hyundai’s 3D TVs cost more than €3,400
  • Teaching Twitter at J-school – Editors Weblog – A new course offering from DePaul University in Chicago will teach journalism students how Twitter can be used in the newsroom. The class’s objective will be to instruct future journalists how to sift through all the information that is available through social media sites like Twitter, specifically as it relates to uncovering breaking news and verifying the authenticity of amateur sources.

S.O.S Bonheur … Retour vers le futur ?

Adolescent, la lecture de cette BD en 3 tomes de Jean Van Hamme m’avait nouĂ© l’estomac. A un point tel que dans un Ă©lan « biactol », j’avais Ă©tĂ© Ă  deux doigts de prendre mes cliques et les claques et de me barrer dans le Larzac. PlutĂ´t crever libre Ă  20 ans que de vivre jusqu’Ă  100 sous la perfusion obligatoire d’un Etat tout puissant « qui vous veut du bien »…

Depuis quelques jours, avec la diffusion en boucle des « mesures de prĂ©vention » contre la grippe H1N1 (genre « Toussez dans votre mouchoir, cela peut sauver des vies » … comme si avant je crachais mes poumons au visage de mes potes) une image me hante. Celle de cette  maman « dĂ©reg » – lisez « hors-système » … on dirait aujourd’hui « sans mutuelle » – qui en ultime recours cambriole une pharmacie pour se procurer un sĂ©rum anti-tĂ©tanos pour sa petite fille, une maladie mortelle dont on guĂ©rit pourtant facilement … sauf si l’on n’a plus « le droit » de se soigner, et qui se fait choper par la police avant d’avoir pu administrer le remède Ă  son enfant …

L’affiliĂ© a pour premier devoir de protĂ©ger sa santĂ©. […] Les agents de la Police MĂ©dicale auront les plus larges pouvoirs de surveillance et d’investigation pour sanctionner les contrevenants. » (circulaire de la Caisse Nationale d’Assurance MĂ©dicale UnifiĂ©e) (via Wikipedia)

La plancheLa plancheLa planche

Et si, Ă  force de vouloir contrĂ´ler les risques sanitaires et de les anticiper, nos gouvernements n’Ă©taient pas en train d’enclencher ce mĂ©canisme liberticide qui place l’Etat au-dessus de l’Individu ? Cette sorte de cancer de la dĂ©mocratie qui vĂ©role le processus d’Ă©mancipation de l’enfant en lui confisquant ses choix sous prĂ©texte qu’une fois adulte, « il comprendra » … OĂą les dirigeants ont tellement peur de perdre le pouvoir qu’ils enferment leur population dans des règles fondamentalement bonnes pour la vie en sociĂ©tĂ©, mais qui poussĂ©es au-delĂ  de la raison et du bon sens en provoque lentement le dĂ©clin ….

Hasard du calendrier, c’est aujourd’hui, le 09/09/09, que le prĂ©sident amĂ©ricain Barack Obama dĂ©fendra devant le Congrès sa rĂ©forme du système de santĂ©. Un système qui jusqu’Ă  prĂ©sent a surtout bĂ©nĂ©ficiĂ© aux compagnies d’assurance dont Jean Van Hamme et Griffo se sont plus que probablement inspirĂ©s pour lancer leur S.O.S …

https://i1.wp.com/airelibre.dupuis.com/images/albums/sosbonheur/img.jpg?resize=210%2C224

SOS Bonheur, Editions Dupuis

Album cartonnĂ© – 192 pages en couleurs
ISBN 9782800142135
Code-barre: 9782800142135
Belgique: 18/06/2008 – 32.50 EUR
Suisse: 18/06/2008 – 61.10 CHF
France: 18/06/2008 – 32.50 EUR