2.000 $ le tweet. A prendre ou à laisser ?

Leo Laporte est un des journalistes traitant des nouvelles technologies que j’apprécie énormément. Depuis plusieurs années, ses podcasts audio et vidéo (des « Netcast », comme il aime les appeller) figurent tout en haut de ma playlist et la qualité de ses analyses, la rigueur de son travail et surtout la diversité des sujets qu’il maitrise est vraiment impressionnant. Sa fiche Wikipédia est aussi longue que le bras et la liste des ses collaborations à divers shows en dit suffisamment sur les qualités du bonhomme.

Au point de se libérer des entraves du salariat et de vivre pleinement de sa passion en tant qu’entrepreneur. Il emploie désormais 7 personnes et génère un chiffre d’affaires annuel de 1,5 millions $ (pour un investissement de 350.000$). Lors de la première version version vidéo de Twit.tv, en mai 2008, plus de 2,6 millions de personnes regardèrent ses shows ce mois-là. A l’heure où j’écris ce post, Leo est en live sur son site, comme généralement 5 jours sur 7 (checkez son google agenda), pendant plusieurs heures.

Franchement, allez jetez un oeil au dispositif qu’il met en place sur son site pour couvrir l’actualité, notamment via ses Netcast avec les acteurs phare du secteur,  en couvrant les « vraies bonnes » conférences en direct et surtout en n’ayant pas peur de sortir des formats traditionnels. Il n’est en effet pas rare que ses shows partent vrille tellement ses invités et lui s’emballent sur de l’actu chaud bouillante.

Bref, pour revenir à la question du titre de ce billet, Leo devait-il accepter de balancer un tweet sponsorisé par Sony, vu les 2.000 brouzoufs qu’il récolterait enéchange ? Cela repose pour ènième fois la douloureuse question de l’indépendance du bloggeur/tweeteur face aux annonceurs, laquelle serait, théoriquement, proportionnellement amputée d’un part égale à la hauteur de la somme en jeu. Certes, on n’en est pas encore au 10.000 $ que  Kim Kardashian réclame pour publitweeter, mais nous savons tous que les bloggeurs les plus « influents » (warf !), notamment en France, sont régulièrement approchés pour publibloguer contre 400, 800, voire 1.00 euros.

De mon point de vue, je trouve la réaction de Léo très saine. Il a d’abord refusé cette offre, puis en a parlé avec sa communauté afin d’évaluer les dommages collatéraux que ce genre de deal représenterait à l’avenir. Si Leo n’a pas franchement « besoin » de ce chèque de 2.000 $, nous savons tous qu’ils pourraient mettre du beurre dans les épinards … au risque de se transformer en savon noir ?

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à 2.000 $ le tweet. A prendre ou à laisser ?

  1. homepuzz dit :

    2.000 $ le tweet. A prendre ou a laisser ? http://bit.ly/acjjTl

    This comment was originally posted on Twitter

Laisser un commentaire