Du podcast audio en .mp3 aux skypecasts vidéo en HD …

Back in 2005-07, j’enregistrais mes conversations voice-over-ip pour en faire des podcasts en .mp3. J’ai ainsi pu publié des discussions avec l’avocat du premier bloggeur belge poursuivi pour diffamation, la secrétaire générale de Copiepresse (l’association des journaux belges qui a attaqué Google en justice), le patron de JBoss (Marc Fleury) lors de son rachat par RedHat, le directeur du département multimedia du groupe IPM, celui du festival de musique Esperanzah, John-Paul Lepers, Rafi Haladjian, etc. Au total, j’ai dû en réaliser une bonne cinquantaine, en freestyle, généralement entre 2 et 4 heures du mat’ au fin fond de ma cave 🙂

Mais depuis le début de mes expériences webesques, réussir à enregistrer une conversation en vidéo était le challenge n°1 écrit en gras, police 96, tout tout en haut de ma to-do list.

Plusieurs obstacles m’en avaient jusqu’ici empêché, avec en tête de liste le gros problème lié à la captation de deux flux vidéo + deux flux audio distincs en entrée et en sortie. Acheter un vrai ordinateur a été une premier pas dans la bonne direction 🙂 Les autres soucis étaient quant à eux liés à l’esthétique et la manière de raconter les choses. Le but n’était en effet pas de « faire de la télé », ça n’aurait d’ailleurs  eu aucun sens. Il fallait toutefois trouver une nouvelle façon de mettre en scène le visuel. Quel intérêt en effet de montrer uniquement sa tête à l’écran pendant 10 minutes ? Comment mettre en valeur le web et ce qui s’y passe ? Comment mixer le tout pour en faire un « produit » journalistique qualitatif, reproductible et sustainable ?

J’ai donc testé à plusieurs reprises de montrer mon écran (via iShowU) tout en rajoutant ma tronche. Mwouais. Intéressant mais pas suffisamment flexible ni customiszable. Et puis d’un coup, les choses se sont accélérées. Grâce à David Hachez, j’ai découvert le soft Screenflow (99$) qui m’a permis de produire une première interview à distance digne de ce nom. J’ai affiné le proces lors d’une discussion avec Xavier Damman pour finalement trouver les bons réglages avec ces 26 minutes d’interview du ministre Vincent Van Quickenborne (cfr. ci-dessous)

S’il est encore perfectible, ce dispositif me semble tout de même particulièrement intéressant. Non seulement il fait met en valeur les individus qui y participent (leurs propos sont « augmentés » de leurs mimiques faciales, ce qui est un vrai plus pour une bonne compréhension du fond) mais aussi parce que techniquement, il permet de « montrer » le web et d’ajouter des couches d’informations très facilement grâce à un tout petit peu de pré- et de post production basique (sélectionner les bons onglets, points in-out, une ou deux transition,  encodage HD vers le format iPhone, etc …)

Et surtout, le plus important à mes yeux, c’est qu’il est à la portée de n’importe quel journaliste (ou pas) , équipé d’un laptop, d’une webcam et d’une connexion pas trop pourrie …

Next step: continuer à trouver de bons sujets à creuser, les bonnes personnes avec qui discuter et, cerise sur le gâteau, les bons outils de streaming pour pouvoir grimper en direct et permettre aux audiences connectées de participer à la construction de la valeur ajoutée… on n’a pas fini de rigoler 🙂

Netcast avec Xavier Damman (Publitweet.com)

Discussion screencastée avec Xavier Damman, jeune Belge expatrié à San Francisco depuis juillet 2009. Il y question de sa start-up Publitweet.com, de son business model, de ses premiers clients, des ses bureaux dans le même bâtiment que Twitter et, accessoirement, de son avis à propos de Buzz, le nouveau produit Real-Time lancé par Google en début de semaine.

Plongée en milieu hosting

Ca faisait un bout de temps que j’avais envie de voir de mes propres yeux à quoi ressemblaient les « vrais » geeks qui se réunissent une fois l’an sur le campus de l’ULB (pas ceux qui se font une crise de priapisme après avoir jailbreaké leur iPhone ou modifié une balise <center> dans le template de leur wordpress). Inutile de vous dire que dans ce genre d’auditoire, tu fais pas le malin, t’écoutes le monsieur et t’évites surtout d’aller vérifier sur ton homebanking si ton dernier virement au 3suisses est bien passé …

Se jette dans l'antre des geeks (les vrais) au #Fosdem {photos}

Si le degré de testostérone n’avait rien à envier à celui humé la veille au WIF (cfr.plus bas)  les borgborygmes utilisés dans le programme de la journée m’ont quand même laissé un chouia circonplex. Je soupçonne d’ailleurs les chevelus en tongues d’utiliser entre eux un langage codé (… ok, je sors)

Bref, que retiens-je d’autre de cette brève immersion dans l’open space cake de ces fous furieux de l’iGachette ? En vrac: que la maman de @Ploum l’a spotté en flagrant délit de vente de T à la sauvette, qu’en 2009 @dries a passé 1 mois complet dans les airs entre l’Europe et les USA (c’est ce qui arrive quand on fait tourner le site du POTUS), que le nouveau bébé(cfr. la demo liveUstreamée ci-dessous) de @eschnou mériterait de lui valoir son ticket au prochain Google I/O (c’est en tout cas tout le mal que je lui souhaite, en version XL-MMP, oeuf course) et que @eMich est capable de s’auto-hacker (ce qui est pire que s’auto-luigiter, si on y réfléchit bien).

Thanx aussi à Ramon et Pascal pour la chouette discussion sur les règles de privacy idéales, qui ne seront donc forcément jamais appliquées mais que tous les politiciens devraient avoir dans le coin de leur crâne quand ils appuieront sur le bouton en votant (ou pas) l’Hadopi belge …

Pour finir ce petit billet post-coïtum, je reviens deux secondes sur le webjam organisé à Namur par @caniche et @gilloux sur le thème « Refaites la tronche à Belgium.be » (les gagnants sont ici et ). De l’avis général, et je ne dis pas ça parce que j’y ai animé un über-workshop sur la DataViz (total respect @FrancoisL et au gentil clebard sus-cité qui se sont coltinés 99 pc du taf), ce fut une très belle réussite.

J’espère sincèrement que ça donnera plein d’idées à tous les inuits qui comme moi crèchent en brousse (au-de là d’Overijse, donc) pour continuer à se bouger fion 2.0.

Les enjeux de l’ACTA

Chronique diffusée ce mercredi sur La Première (et publiée sur RTBF.be)

L’article de Korben  » Acta, 10 ans après »

La « fuite » (.doc) qui reprend les remarques de l’Europe aux propositions américaines

Quelques liens pour creuser (n’hésitez pas à m’en renseigner d’autres via les commentaires)

Passage à l’Acta (Owni.fr)

Acta, une contrefaçon de démocratie (Libération)

Hadopi, Loppsi, les censeurs du net s’organisent (Slate.fr)

Les « non-disclosure agreement » auxquels s’engagent les pays qui participent à la discussion (ComputerWorld)

Acta: menace globale pour les libertés (La Quadrature du Net)

Filtrage de l’internet et pédophilie (ReadWriteWeb.fr)(crédit image: filtres couleurs, Digixo)