Le sauvetage des mineurs, c’est comme une renaissance du ventre de mère nature (avec une putain d’épisio quand même)

Ce contenu a été publié dans Carnet de Bord, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire