Putain, 10 ans !

[jpshare]

10 ans10 ans. 3000 billets, 600 podcasts, √† la grosse louche. Un nombre gargantuesque d’heures √† veiller, bidouiller et produire. Lire pour apprendre, partager pour comprendre, faire pour avoir un impact et, pas qu’accessoirement, payer les factures.

L’enthousiasme des d√©couvertes et des rencontres, tout sauf virtuelles, ce ¬ę¬†gut feeling¬†¬Ľ de ne pas √™tre tout seul √† oser, parfois, r√™ver en quadrichromie et cette vertigineuse descente de speed quand la sauce ne prend pas. Le risque de¬†donner √† voir le processus en train de se faire et ce perp√©tuel exercice d’√©quilibriste entre se raconter et se la raconter. Le choix des mots.

10 ans √† faire confiance ¬ę¬†par d√©faut¬†¬Ľ, √† tirer le fil des conversations en essayant¬†pr√©somptueusement d’y apporter un peu de sens, √† jouer le connecteur, les yeux riv√©s sur le m√™me horizon en prenant plaisir √† digresser, √† cr√©er des asp√©rit√©s, √† lancer des bouteilles √† la mer, √† ne rien attendre des autres que le respect mutuel de¬†nos erreurs assum√©es, et la joyeuse connivence des signaux faibles √©chang√©s quand, enfin, la sauce prend. 10 ans √†¬†jeter les bases d’au moins les 10 suivantes.

10 ans pendant lesquels le¬†monde a¬†bascul√© cul par dessus t√™te en d√©couvrant les forces et les dangers de la Singularit√© qui vient. Et qui n’a pas fini de s’acc√©l√©rer.¬†10 ans √† s’approprier des outils, √† en transmettre l’usage. Et¬†derri√®re les usages, les intentions qui les guident. Le bonheur de voir √©clore une nouvelle g√©n√©ration, d’insuffler et d’inspirer, un peu, de continuer √† challenger le status quo et certaines¬†r√®gles num√©riquement ant√©diluviennes, beaucoup.

Merci à vous pour votre bienveillance, pour nos échanges, nos trollages et moult tirages de plans sur la comète, pour la concrétisation de quelques uns parmi les plus excitants, aussi.

Pour les 10 ans qui viennent, continuez à me rattraper quand je dirai des conneries, à me challenger quand la proposition de valeur se fera fadasse et, quoi que je fasse, à me souvenir vaille que vaille, des premières lignes posées ici il y a 10 ans.

Et pour le reste, advienne que pourra, Inch’ Allah, Youpee !