Dans la Newsroom commune de Canal C et L’Avenir, au KIKK

publié le 5 novembre 2017

Retour sur une expérience de “journalisme augmenté”, à l’occasion du KIKK Festival 2017 qui s’est tenu du 2 au 4 novembre à Namur.

The Boss @kikk_festival

Une publication partagée par Damien Van Achter (@davanac) le

Voilà 7 ans que j’ai la chance de participer au KIKK Festival, organisé à Namur par cette joyeuse bande de fous-furieux du Dogstudio & Co. A mes yeux, ce festival se rapproche le plus de ce que pourrait être un vrai “South by SouthWest” européen. Et le fait qu’il se déroule dans une ville où j’ai passé 6 ans de ma vie d’étudiant, dans la capitale de ma région, n’est pas fait pour me déplaire, bien au contraire.

Ok, TOUS les festivals veulent être le SXSW européen. Sauf les petits gars du KIKK qui, eux, se foutent royalement des comparaisons foireuses et essayent juste d’embarquer un maximum de #lesgens avec eux dans leurs univers .

Et ça marche !

Venus aussi bien des quatre coins de la planète (ils étaient 18.000 cette année, avec + 40 nations représentées) que des quatre coins de la ville (vacances scolaires oblige, le festival grouillait de n’enfants de tous les âges), les festivaliers ont eu droit à une nouvelle fournée particulièrement gratinée de speakers, de performances et d’exhibitions qui, quand elles n’affichaient pas sold-out plusieurs jours à l’avance, étaient souvent assiégées de longues minutes avec leur commencement.

Au-delà du succès de foule amplement mérité, je pense que le réel tour de force que les organisateurs, et les bénévoles, réussissent d’année en année, est de concilier un impératif de qualité, voire même d’hyper spécialité, tout en faisant preuve d’une vraie et sincère oeuvre de pédagogie et d’acculturation sur les enjeux liés au numérique à destination du grand public. Un pari que très peu d’événements arrivent à relever.

 

 
 
Bref, tout ça pour dire que je n’ai pas hésité longtemps lorsque l’équipe du festival m’a proposé de piloter une expérience de “newsroom commune” avec les deux principaux médias régionaux , Canal C et l’Avenir, inscrite dans la foulée des autres couvertures “social media” déjà réalisées les années précédentes, notamment avec les étudiants de l’IHECS.

Un exercice de “journalisme augmenté”

 
 

 
 

Nous allons évidemment débriefer tout cela avec les équipes, mais, à chaud, je pense qu’on peut d’ores et déjà dire qu’il y a eu de très bonnes choses, notamment avec la réalisation d’une première en Belgique via un Facebook live “multicam” 100% smartphones, captés dans différents lieux (sur différents réseaux 3G/4G/WiFi) et synchronisés/diffusés via la plateforme Dazzl.

On peut également souligner la façon de mettre en commun les ressources de ces deux médias historiquement télé et papier, via l’enrichissement de l’antenne télé par des contenus produits pour le web en motion design, la production 100% smartphone de certains magnétos télé, l’utilisation de Slack pour coordonner les diffusions (et s’envoyer des gifs), l’ingestion de contenus “appelés” en direct à l’antenne via un laptop connecté, et puis l’ambiance de travail franchement très agréable, avec de chouettes personnalités pleine de bonne volonté.

Inside the Market @kikk_festival

Une publication partagée par Damien Van Achter (@davanac) le

 Ces trois jours sont passés à une vitesse folle malgré la fatigue et le stress légitimes que procure ce genre de marathon, ce qui est plutôt une bonne chose, à priori 😁

Et puis il y a eu aussi pas mal de petites choses à améliorer, de process à affiner et d’interactions à développer, entre métiers mais aussi dans la co-construction des contenus avec les audiences en ligne, dans la manière d’anticiper la couverture en amont de certaines conférences ou animations, de proposer différentes couches à la lasagne informationnelle pour ne pas se laisser noyer dans le flux et creuser de plus en plus profondément sous la surface, etc. J’y reviendrai .

 Bref, le KIKK a une nouvelle fois justifié pleinement sa réputation de laboratoire idéal pour explorer de nouvelles pistes en dehors des sentiers battus et s’affranchir des contraintes liées aux systèmes et mentalités du Siècle dernier. Que du bon quoi ! 😎🤘

Merci à Gilles Bazelaire et à toute l’équipe du KIKK, Baudouin Lénelle et Thierry Dupiereux-Fettweis, directeur et rédacteur en chef de Canal C et L’avenir, pour leur confiance, aux équipes de journalistes et de techniciens de ces deux médias, Stéphane Gueulette, Arnaud Wéry, Sophie Broodcoorens, Pascal Collin ainsi que Robert Colard et Olivier Verbruggen, Simon ,Gaëtan et Skan Triki qui ont fait un travail formidable tout au long du week-end.

 

Pour (re)voir les contenus produits par la newsroom, rendez-vous sur les rubriques dédiées à la couverture du KIKK sur le site de Canal C ou sur celui de L’Avenir.

WoOw ! Fascinating and freakingly inspiring performance, by Lawrence Malstaf #KIKK17

Une publication partagée par Damien Van Achter (@davanac) le

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pocket
Email