Déclaration d’intérêts (mise à jour: 15/11/2018)

Diplômé de l’ISFSC (2001), j’ai d’abord travaillé à la pige pour la télévision locale Canal C et la radio locale Antipode avant de rejoindre l’Agence Belga, en CDI et à temps plein, de 2002 à 2007 (carte de presse n° F05823), pour laquelle j’ai couvert l’actualité nationale et internationale depuis le desk central, avec une spécialisation progressive dans les matières liées aux nouvelles technologies.

Après avoir démissionné, de mon plein gré, et pris le statut d’indépendant, j’ai animé une émission sur PureFM (« PureBlog »), pour laquelle je chroniquais déjà auparavant (de manière non rémunérée), j’ai assuré une chronique hebdomadaire sur la Une en télévision (« Au Quotidien ») pour laquelle je chroniquais déjà aussi (rémunéré, à la pige) et j’ai rédigé une dizaine de chroniques (rémunérées à la pige) pour le magazine Victoire (Rossel).


Après avoir effectué différentes missions de conseil et de formations auprès de la direction de l’Information de la RTBF ainsi que de La Première, j’ai intégré en 2008 la RTBF, à temps plein et en CDI, en tant que « chargé de projets nouveaux médias », avec un salaire aligné sur un barème journalistique (mais techniquement pas en tant que journaliste puisque je n’ai pas passé le test de recrutement).

J’ai ensuite accompagné la rédaction internet dans le renouvellement de son site info et dans le déploiement de son site sport, travaillé avec Alain Gerlache à la création de l’émission Intermedias, tout en continuant à chroniquer sur La Première et à accompagner les équipes tant radio que télé dans leur « mise au web ».

A la création du département « Nouveaux Media » de la RTBF (2009), j’ai endossé la fonction de « Social Media Manager« , avec pour mission de définir une stratégie sur les réseaux sociaux pour l’ensemble des rédactions de la RTBF et de la mettre en oeuvre. Tâche à laquelle je me suis attelée jusqu’en février 2011. J’ai parallèlement assuré un premier cours de multimédia à l’IHECS (20h/an). Toutes mes autres activités (conférences et/ou workshops sur les nouveaux médias) l’étaient avec l’accord de ma direction et de manière non rémunérée.

Après avoir démissionné de la RTBF, à nouveau de mon plein gré, j’ai ensuite rejoint la startup OWNI.fr, à Paris, pour y travailler en tant que « développeur éditorial », en CDI et à temps plein, afin d’y accomplir des missions de conseils, de formations et d’accompagnement de clients médias (parmi lesquels Canal +, France Télévisions, RFI, Reuters, Le Soir, Nord Eclair, L’Avenir, entre autres) dans leurs stratégies numériques.

Mes seuls clients « non média » furent à l’époque Danone, pour une application Facebook, et la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme, pour un audit de leur stratégie éditoriale. J’ai par ailleurs travaillé avec l’ESJ Pro, à Paris, sur des missions de formation continue, ainsi qu’avec l’ESJ Lille pour de la couverture de la conférence SxSW (2012).

Après avoir démissionné d’OWNI, toujours de mon plein gré, j’ai créé en avril 2012 ma propre structure (lab.davan.ac SPRL) afin de soutenir mes activités d’entrepreneur, de conseils, de formations initiale et continue, ainsi que de conférences/workshops de culture numérique.

Ayant de mon propre chef déclaré à la commission de la carte de presse que je ne tirais plus depuis plus l’essentiel de mes revenus d’une activité strictement journalistique, ma carte de presse m’a été retirée en octobre 2012, date depuis laquelle je ne suis plus, techniquement, journaliste professionnel.


En 2013, ma société a financé sur fonds propres l’achat d’un véhicule connecté, dont une partie de l’équipement a été rendu possible grâce à une campagne de crowdfunding. Ma société a par ailleurs été récompensée d’une bourse Boost-up de l’innovation de Creative Wallonia (Région Wallone) afin de poursuivre le développement et la mise sur le marché de ce prototype de « newsroom mobile ». J’en ai disclosé les termes sur mon blog.

Le lab.davan.ac a également développé un dispositif de MasterCamps, des séjours de travail intensif, en résidence, à destination d’étudiants en Journalisme, Marketing, Relations Publiques, Education aux Médias et Communication « Non-Profit », pour des écoles et universités, dont l’ IHECS (Bruxelles), l’EFJ (Paris et Bordeaux) et l’ISIC, à Rabat (Maroc). J’ai également donné cours à Sciences Po, à Paris en 2013 et 2014 ainsi qu’à l’ESJ de Lille, en 2012.

Depuis mai 2012, je suis co-fondateur du programme d’accélération de startup NEST’up, financé par Creative Wallonia Engine (Région Wallone), dont j’ai été administrateur (mandat non rémunéré) entre février 2015 et janvier 2016. J’ai été rémunéré par l’asbl pour ma participation à l’élaboration du programme, la définition et la mise en pratique de la stratégie de communication de NEST’up.

J’accompagne depuis mars 2016 le team de direction de Creative Wallonia Enginedans sa stratégie de storytelling. J’accompagne également le CETIC dans la coordination éditoriale et stratégie de storytelling des Livings Labs, la direction de la Province de Namur dans la définition de sa stratégie de communication, la formation de ses équipes rédactionelles et dans le recrutement d’un directeur; les équipes du KIKK Festival et du Wallifornia Music Tech dans la coordination éditoriale des newsrooms partenaires.

Depuis novembre 2018, je fais partie des co-fondateurs, avec Engine et le KIKK Festival, de Pilote.Media, un programme de trois mois, intensifs qui applique les outils de la création de startups à l’univers des médias et explore les opportunités offertes par le numérique pour développer l’entrepreneuriat dans ce secteur. Le consortium a reçu une subvention de 160.000€ de la Fédération Wallonie Bruxelles, équivalent à 50% du financement total, pour la première année de fonctionnement.  

Je donne par ailleurs des keynotes, anime des conférences ainsi que des workshops de culture numérique et de journalisme entrepreneurial. (voir rubrique « MasterCamps » et la liste de mes clients/partenaires ci-dessous)

Les seules actions que je possède sont celles de ma société. J’en détiens 99% des parts (la part restante a été attribuée à ma maman). J’ai également une participation symbolique dans le fond d’investissement privé Lean Fund, créé début 2014.

Je n’ai jamais été rémunéré par aucune société « technologique « et tous les services/produits dont je critique/recommande l’utilisation le sont uniquement pour leurs qualités et capacités à « faire le job ». J’ai toujours acheté, au prix du marché, tout le matériel et « consommables » (ordinateur, gsm, logiciels, abonnements téléphoniques & data, etc)  que j’utilise pour faire mon travail, et j’ai toujours rendus tous les devices qui m’ont été prêtés en test, à deux exceptions près.

– En 2005, chez Belga, j’ai accepté et gardé un iPod nano offert par Apple lors d’un voyage de presse organisé pour aller interviewer Steve jobs, à l’occasion de l’Apple Expo à Paris. Je l’ai offert à mon filleul pour son anniversaire (ça n’excuse rien, mais c’est un fait).

– Entre mon passage de Belga à la RTBF, j’ai accepté que mon nom figure sur un communiqué de presse de JVC vantant les mérites de sa 1ère caméra à disque dur, reçue en test pour faire du podcasting vidéo. J’ai gardé la caméra et l’ai full disclosé à l’époque sur mon blog.


Je n’ai jamais travaillé pour aucun parti politique. La seule mission de conseil rémunérée effectuée dans le cadre politique fut une demi-journée d’introduction aux enjeux des réseaux sociaux avec le staff de Jean-Marc Nollet (Ecolo), début 2013.

De janvier à décembre 2012, j’ai été Young Advisor auprès de la commissaire européenne Neelie Kroes en charge de l’agenda digital (mandat consultatif et non rémunéré). J’ai full disclosé à l’époque sur mon blog les raisons de ma participation à ce groupe de réflexion.

J’ai participé en mars 2011 au programme International Visitor Leadership, financé par le Département d’Etat US. Les rencontres et déplacements pendant 10 jours à Washington, San Francisco et New York l’ont été aux frais du département d’Etat, les deux vols In/Out l’ont été aux miens. J’ai full disclosé les raisons de ma participation à ce programme à l’époque sur mon blog.

Revue de presse

Damien Van Achter, l’accélérateur de médias

Ex-Monsieur réseaux sociaux de la RTBF, Damien Van Achter, aka Davanac, a cofondé l’accélérateur de start-ups Nest’Up, qui présentait hier à Louvain-la-Neuve, son demo day placé sur le thème de la gamification. Journaliste, entrepreneur, professeur, blogueur, stratège du web, idéaliste numérique. Damien Van Achter est difficile à faire rentrer dans les cases.

« Pilote.Media » va s’inspirer des start-up pour réenchanter les médias

Abonnés Pierre-François Lovens Digital Un programme de formation pour les « média-entrepreneurs » est lancé.(…) Lisez l’article gratuitement avec notre offre « Premier mois gratuit » 0€ le 1er mois puis 9.99€ par mois, sans engagement Lire l’article Déjà abonné ? Connectez-vous

Quels obstacles attendent Le Matin tout numérique? Interview de Damien Van Achter – Radio – Play RTS

Le quotidien Le Matin passera au tout numérique, ce passage des médias papiers reste toutefois encore un pari risqué pour les éditeurs. Interview de Damien Van Achter, expert en nouveaux médias.

« Si tu veux sortir ce type d’information, tu vas de toute façon être attaqué »

« C’est un sujet sensible. Il y pas mal de contingences à prendre en ligne de compte », analyse, prudent, Damien Van Achter avant de décoder le retour de flammes vécu par Nicolas Vanderbiest, qu’il ne connaît pas particulièrement.

Applications, smartphone, web: serons-nous tous bientôt notés ?

C’est devenu un automatisme pour certains, avant d’acheter un article sur le web ou de payer pour un service en ligne, le petit coup d’œil sur le nombre d’étoiles. La note sur 5 censée définir la qualité du service rendu ou de l’objet acheté….

Facebook est-il un danger pour la démocratie ?

Le plus grand réseau social du monde est en pleine crise. Il est accusé d’avoir laissé une société, Cambridge Analytica, siphonner les données privées de millions d’utilisateurs. Avec ces données, Cambridge Analytica a influencé l’élection américaine pour le compte de ses clients, dont Donald Trump.

Web – Un week-end pour aboutir à un prototype de traitement innovant de l’information de proximité

« L’expérimentation a du sens car vous restez en mouvement et vous considérez que rien n’est acquis.  » La formule va comme un gant au remue-méninges qui agite les couloirs de La Montagne, depuis hier, à Clermont-Ferrand. On remercie son auteur, Damien Van Achter, l’un des mentors du Médiackathon La Montagne, pour cette entrée en matière.

Damien Van Achter: « Dire oui à un projet uniquement pour l’argent est le meilleur moyen de faire quelque chose de mauvais »

Questions d’argent à Damien Van Achter/ Journaliste/ Diplômé en communication à l’ISFSC/ Ex-Monsieur réseaux sociaux de la RTBF (de 2007 à 2011)/ Orateur TEDx/ Professeur invité IHECS (Bruxelles), EFJ (Paris/Bordeaux) et ISIC (Rabat)/ Entrepreneur/Co-fondateur du premier accélérateur de startups en Belgique francophone: NEST’up/ Davanac est son surnom sur la toile.

A business plan canvas tool made for reporters, entrepreneurs, and teachers – Storybench

An investigative report on the privatization of Greece’s islands and beaches? A documentary following child workers in Bolivia? A video report on water scarcity and the Colorado River? No, that’s not a list of the latest Pulitzer Prize nominees. These are all …

Facebook, Twitter, Snapchat: un modèle économique qui touche à sa fin?

Est-ce le début de la fin des grands réseaux sociaux sur Internet ? Les géants du web ont présenté leurs résultats trimestriels et ils sont, dans l’ensemble, assez décevants. Tout commence avec Facebook fin juillet, lorsque les cours se sont effondrés…

Damien Van Achter | Comment j’ai hacké mes cours | CreativeMornings/LG

Damien Van Achter, journaliste/entrepreneur, nous parle de sa façon de hacker ses propres cours, de mener ses étudiants hors des sentiers battus via sa newsroom mobile, des masterclass en résidence…

Commentaires supprimés sur le Facebook de Charles Michel: des internautes s’étonnent

Le message a beaucoup fait parler de lui ces dernières heures sur la toile. Dans un « article » (c’est le terme employé par Facebook pour désigner ce genre de publications), Charles Michel défend la politique migratoire de son gouvernement. Le mode de…

 » Il faut un environnement propice à créer des étincelles « 

Les participants au Médiackathon sont cornaqués par des  » mentors  » : Sana Sbouai (journaliste web et formatrice), Gérald Holubowicz (journaliste d’images), Julia Coudert (réseaux sociaux), Julie Fabre (communication écrite), Lionel Faucher (entrepreneur) et Damien Van Achter, journaliste technophile créatif, toujours à la pointe des dernières tendances.

Goffin achète les droits de ses matches pour les diffuser sur Facebook

Après la Coupe Davis la semaine dernière, David Goffin entame aujourd’hui le tournoi de Montpellier. Il sera opposé à Gilles Simon à 19h. Une match que vous pourrez suivre sur la page Facebook du joueur, via votre téléphone portable, votre tablette ou…

Comment Facebook capte vos données

On dit souvent que Facebook connaît tout de vous, que le réseau vous connaît mieux que votre propre mère. Ou votre copine. Ou votre copain. Qu’en est-il réellement? Il y a un moyen très simple de le savoir: demander directement à Facebook…

Damien Van Achter – Le traitement de l’information à l’ère du digital

Watch Damien Van Achter – Le traitement de l’information à l’ère du digital – azujwapa on dailymotion

Vews, Brut, AJ+…: de nouveaux formats vidéo pour informer les millenials

Comment amener les « millenials » à s’intéresser à l’actu? C’est la question à un euro qui hante les patrons de médias. Des initiatives voient le jour. Nés avec le web, les jeunes désertent la grand-messe du JT de papa pour s’informer sur l’internet. À la RTBF, on veut inverser la tendance.

Damien Van Achter : « Investir dans la création numérique est plus que jamais indispensable ! »

Régulièrement, nous vous proposerons des interviews de personnes actives dans le milieu de la webcréation. Le but est d’échanger avec les professionnels belges et étrangers du secteur afin de leur donner la parole sur leur vision de la webcréation. Après Dan Gagnon il y a quelques jours, rencontre avec Damien Van Achter, journaliste entrepreneur et professeur invité à l’IHECS.

Atelier des médias – 1 – Damien Van Achter et son Lab Davanac

Pour la deuxième année consécutive, l’Atelier des médias s’est délocalisé pour aller rendre visite à Damien Van Achter à Eghezée, près de Namur en Belgique. L’occasion de faire connaître ses MasterClass et son Lab Davanac, une école du journalisme pas comme les autres.

Twitter peut-il suspendre le compte de Donald Trump ?

Le président américain a encore fait parler de lui mercredi 3 janvier en affirmant sur Twitter qu'il avait le « plus gros » bouton nucléaire. Une déclaration destinée à Kim Jong-un et toute la Corée du Nord, qui a de quoi inquiéter. Mais le réseau social peut-il bloquer le compte du magnat de l'immobilier ?

La conférence Netexplo Change résumée en tweets – Stratégies

Charles Pépin, philosophe, Bernard Cathelat, sociologue, Stéphanie Bacquere et Marie Noéline Viguié, cofondatrices de Nod-A, Vincent Champain, directeur général de la Digital Foundry de GE, Damien Van Achter, professeur à l’IHECS et fondateur du Lab Davanac… Des profils divers étaient réunis afin d’échanger sur la transformation digitale des entreprises.

Interview de Damien Van Achter (Davanac) – par InnovaTech ASBL

En 2005, il interviewe Steve Jobs. En 2007, il pilote la stratégie de la RTBF sur les réseaux sociaux. Devenu professeur et entrepreneur, cet ancien journaliste ne donne pas cours derrière un pupitre. Il préfère emmener ses étudiants belges, français et marocains à la découverte du monde de l’entrepreneuriat, des startups et de l’innovation.

Un van 2.0 pour les journalistes : le nouveau projet fou de Damien Van Achter – Geeko

Imaginez un véhicule bourré de technologie, ouvert à une communauté en ligne et disponible pour faire du journalisme embarqué. Montez dans le Lab da.VAN.ac. « Cela va faire dix ans que j’avais ce projet en tête », nous confie Damien Van Achter. Connu dans le monde des start-up, influent sur Twitter et dans le monde du journalisme …

Une voiture équipée du wifi? C’est fait et c’est belge…

Les accros à internet en ont rêvé, l’importateur belge d’une marque automobile japonaise l’a réalisé. En série spéciale limitée à 20 exemplaires et vendue exclusivement en ligne. Ce sont nos collègues de RTLinfo qui révèlent cette première : une voiture de série à prix abordable et connectée au réseau en permanence, c’est la iSwift.

NEST’up, l’accélérateur de start-up: « Une bonne idée, ça ne vaut rien »

Ce jeudi soir avait lieu en l’auditoire Vauban, flambant neuf, à Namur, le Demo Day. L’aboutissement de l’aventure NEST’up pour six start-up en quête de succès. NEST’up, c’est un accélérateur de projet, une fabrique d’entrepreneurs.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire