links for 2006-12-12

Vous et la Belgique dans 25 ans

Pour plein de bonnes raisons, j’ai acceptĂ© d’assurer l’animation du blog de l’Ă©mission de la RTBF « Moi Belgique », qui aura lieu mercredi soir, en direct sur Une tĂ©lĂ©. Au-delĂ  du fait qu’il est toujours agrĂ©able d’ĂŞtre reconnu pour le boulot qu’on peut faire, je trouvais bigremment intĂ©ressante l’idĂ©e de blogguer cette Ă©mission en direct et de jouer le rĂ´le d’interface entre les internautes et les intervenants en plateau… ouvrir le tuyau Ă  double sens et voire ce qui en ressort … Ă  cette Ă©chelle, avouez que c’Ă©tait tentant 🙂

Bref, le but du jeu est assez simple: outre l’alimentation du blog (qui a tout juste commencĂ©), ma « mission » est surtout de donner l’occasion aux bloggueurs et aux internautes de faire entendre leur vision de ce que pourrait ĂŞtre la Belgique d’ici 25 ou 30 ans. Mon job sera donc d’Ă©ditorialiser vos rĂ©actions, de les synthĂ©tiser et d’intervenir en votre nom pendant le direct… plutĂ´t sympa, non ? mĂŞme si je n’ai pas la moindre idĂ©e du nombre du fois que je pourrai l’ouvrir :-))

Pour rĂ©pondre Ă  la question de « Quid about Belgium in 2030 ? », je dirais qu’en ce qui me concerne, et malgrĂ© mon optimisme bĂ©at, je ne peux m’empĂŞcher de penser que l’acharnement de certains Ă  se regarder le nombril risque de provoquer un blocage et une nĂ©crose de nos institutions. Mais que le sens du bien commun pourrait changer la donne, Ă  condition de retrouver de vrais « hommes d’Ă©tat » (parmi lesquels les femmes devraient acquĂ©rir bien plus de place, je trouve)

Pour en revenir au blog, je pense qu’il s’agit lĂ  d’une très belle expĂ©rience Ă  vivre, surtout parce que la RTBF semble vouloir s’ouvrir Ă  ces nouvelles interactions dont on ne peut par dĂ©finition pas prĂ©voir le contenu. Un bel exemple de « lâcher prise » auquel je suis assez fier de participer en mouillant mon maillot de journaliste/bloggueur.

Merci Ă  Pierre Dubois ainsi qu’Ă  la production pour leur confiance et rendez-vous donc pour tout ceux que ça intĂ©resse mercredi soir en tĂ©lĂ© et sur le web pour discuter de l’avenir de notre plateland. Si j’en ai l’occasion, je n’hĂ©siterai pas Ă  podcaster et Ă  vous donner Ă  voir les coulisses de l’Ă©mission, je verrai ce qui est possible …

Encore une chose: oui, je suis rĂ©munĂ©rĂ© pour ce taf et non, je n’ai pas reçu de drastiques-consignes-rĂ©dactionnelles-limite-de-la-censure 🙂

Technorati Tags: , ,

Elkabbach sur le respect du « Off »

Europe 1 a invitĂ© une trentaine de bloggueurs Ă  venir decouvrir les coulisses de ce « mĂ©dia global », comme l’appelle Jean-Pierre Elkabbach, son prĂ©sident. Natacha en a bien sĂ»r profitĂ© pour podcaster Ă  tout berzingue et nous livre une très chouette discussion avec Elkabbach, notamment Ă  propos des blogs et du respect du « off ». (A lire d’ailleurs Ă  ce propos le rĂ©cent Ă©pisode de la rĂ©daction d’iTĂ©lĂ© invitĂ©e par Sarkozy pour une bouffe « entre 4 z’yeux »et du billet de Laurent Bazin publiĂ© sur son blog, puis retirĂ©). Dans un billet suivant, Laurent revient sur quelques « off » mĂ©morables de la politique franco-française… intĂ©ressant.

Pour revenir Ă  Elkabbach, j’ai particulièrement apprĂ©ciĂ© sa remarque sur le fait que Giscard et MittĂ©rand considèraient qu’il n’y avait pas ou peu de secret d’Ă©tat. « Tout se sait très vite et Ă  part les codes de la dissuasion nuclĂ©aire, rien ne reste secret très longtemps. »

Perso, quand un interlocuteur me confie des rĂ©flexions sous le sceau du off, je me dis qu’il me fait confiance et que ce qu’il me raconte doit me servir Ă  faire avancer mes propres connaissances sur un sujet pour aller poser de nouvelles questions Ă  d’autres acteurs pour peut-ĂŞtre, finalement, « sortir » une nouvelle info. C’est en mĂŞme temps très frustrant parce que le off rĂ©vèle gĂ©nĂ©ralement des infos qu’on rĂŞverait de pouvoir publier dans la minute 🙂 Ceci dit, quand quelqu’un vous livre une info en off, il sait particulièrement bien Ă  qui et pourquoi il le fait. C’est juste une manière de dire « maintenant tu le sais, utilise cette info Ă  bon escient mais ne me source pas … pour l’instant. Et rappelle-toi que je sais que tu sais 🙂 » Et puis, comme le dit Elkabbach, rien ne reste secret très longtemps …

J’aimerais connaĂ®tre l’avis des mes estimĂ©s confrères qui lisent ces lignes. Comment rĂ©agissent-ils, particulièrement en ces temps troublĂ©s oĂą les « affaires » pourraient ĂŞtre sources de bien des calomnies, face Ă  des infos qui sortent en « off » ? Le Belgistan est fertile en histoires underground (cfr. le thème du Vif de cette semaine: « sexe et politique », qui est un petit reccueil des histoires off/cul de ces dernières annĂ©es) …

links for 2006-12-07