Les bons liens de la veille ( 4 octobre au 9 octobre )

Voici quelques articles dont la pertinence/l’intérêt m’ont marqué au cours des derniers jours. Faites-en bon usage ! 🙂

  • AP, News Corp bosses tell search engines to pay up – The leaders of two of the world's major news organizations said Friday that it is time for search engines and others who use news content for free to pay up.
  • Le CIO veut interdire le partage de photos amateur des Jeux Olympiques – Numerama – Le Comité International Olympique (CIO) est réputé pour la gestion extrêmement aggressive de ses droits de propriété intellectuelle. Elle le démontre jusqu'à l'extrême, d'une manière bien peu compatible avec l'évolution des usages et des technologies. Le CIO a envoyé à un membre de l'Association Australienne de l'Industrie du Web (AAIW) une mise en demeure de retirer des clichés qu'il avait pris lors des Jeux de Pékin, et publié sur Internet.
  • Josh Cohen : Google’s vision for the future of journalism | @guardiantech – Despite its non-journalistic approach, Google's latest tools could revolutionise both the experience and production of news me
  • Le futur “hybride” des médias – @transnets (via @pascalriche ) – Le Media Technology Summit organisé par l’école de journalisme de l’Université de Californie-Berkeley dans les locaux de Google s’est révélé être une super conférence (liens utiles en fin de billet).

    Malgré la crise économique et les problèmes structurels des médias on assiste à un foisonnement de recherches, d’expérimentations et de réflexions qui permettent d’entrevoir un futur plus engageant qu’on ne pourrait croire.

    Il se situe sans doute sous le signe de l’hybridité, la meilleure réponse en temps de transition puisqu’elle permet de chercher dans plusieurs directions à la fois. Elle se manifeste au moins dans trois domaines: articles (stories), modèles d’affaires et production de nouvelles.

  • Nivelles (Belgique) installe des foneras dans ses bâtiments officiels #FON (via le bourgmestre @PierreHUART ) – La ville a acquis plusieurs « foneras » pour les installer dans les bâtiments communaux. Des commerçants participeront également à ce projet, vous les reconnaîtrez grâce au logo FON affiché sur leur vitrine. Les citoyens ayant acquis le boîtier « fonera » pourront donc se connecter en wi-fi très facilement dans le centre-ville et dans les environs des bâtiments communaux décentrés, ainsi que dans le monde entier !
  • Dans la série les rétrogrades : Edwy Plenel (@crouzet ) – Le réel. Cet autre épouvantail cher aux essentialistes. Platon jubile. Scoop : Plenel sait ce qu’est le réel alors qu’aucun scientifique ne se hasarderait à une telle confession. Abonnons-nous à Mediapart pour recevoir la parole divine.

    Mais arrêtez un peu de vouloir définir le journalisme. Soyez journalisme. Écrivez des papiers de fond comme vous dites, faites des analyses en profondeurs plutôt que sans cesse nous assener votre jus de crâne.

  • Inside the Google News algorithm – Generally, he said, articles are ranked based on originality, freshness, quality, expertise of source and whether a lot of other sources around the Web are pointing to a particular article. Of course, what's of interest to those of us hoping to get our stories into Google News (as opposed to folks like Associated Press who are trying to keep their content out) is how the algorithm makes those determinations.
  • "Les médias divaguent" @GroupeChronos (tx pour la citation) – Hier, l'internaute navigateur ? Aujourd'hui, le contenu surfe sur la vague des résonances que lui accorde l'audience. Aux ondes d'hier, verticales et descendantes, répond un modèle de propagation des ondes, horizontale, dont l'amplitude traduit l'intensité des répercussions. Le contenu n'est plus noyé dans le fleuve des informations mais glisse, par ricochets, sur des canaux hybrides.
  • England v Ukraine World Cup qualifier to be broadcast on internet | @guardiantech – England's World Cup qualifier on Saturday will be the country's first competitive match screened exclusively on the internet.

    England's match in Ukraine will be broadcast exclusively live over the internet for the first time at www.ukrainevengland.com for £4.99, if users sign up early.

    The media group Perform will stream the match on a pay-per-view basis after the collapse of the pay-TV platform Setanta earlier this year. The company failed to agree rights offers with traditional broadcasters such as BBC, ITV or Five.

  • The new rules of news | Dan Gillmor (via @couve) – You may have noticed – you could hardly miss it – the blizzard of anniversary stories last month about the fall of Lehman Brothers, an event that helped spark last year's financial meltdown. The coverage reminded me that journalists failed to do their jobs before last year's crisis emerged, and have continued to fail since then.

Les bons liens de la veille – 5 août 2009

Voici quelques articles dont la pertinence/l’intérêt m’ont marqué au cours des dernières 24H. Faites-en bon usage ! 🙂

  • Google’s Android Is Moving Into The Digital Home | mocoNews – By the end of the year, it looks like Google’s Android operating system will have moved beyond the smartphone. MIPS Technologies, a company which designs processors for various home entertainment devices, says it is working with partners to design Android-based platforms for set-top boxes, digital TVs, mobile internet devices, and home media players. The company expects Android-powered digital picture frames to come to market later this year, followed by digital TVs and set-top boxes in 2010.
  • ESPN Bans its Reporters From Sports-Related Social Media – An internal memo released yesterday by ESPN outlined a rigid new policy toward the use of social media by its on-air talent and writers. The new guidelines immediately sent shockwaves around the sports world and raised questions about the ownership of one’s personal thoughts and comments and how they can be published — via Twitter, Facebook or apparently any other digital means.
  • « Why I believe in the link economy » @CJAhearn, President of Reuters Media (via @benjaminferran) – … the Internet isn’t killing the news business any more than TV killed radio or radio killed the newspaper. Incumbent business leaders in news haven’t been keeping up. Many leaders continue to help push the business into the ditch by wasting “resources” (management speak for talented people) on recycling commodity news. Reader habits are changing and vertically curated views need to be meshed with horizontal read-around ones.

(09/02/2009): Les moustiques de Bill Gates, l’image de Phelps sur le web, l’affiche d’Obama.


Chronique hebdomadaire sur l’actualité des nouvelles technologies, diffusée sur Matin Première (RTBF.be), entre 2008 et 2010.

– Bill Gates a créé la sensation la semaine dernière lors de la conférence TED qui se tenait en Californie. L’ancien patron de Microsoft a en effet libéré des moustiques dans la salle remplie de personnalités en disant « il n’y a pas que les pauvres qui doivent expérimenter la peur de contracter la malaria ». Les moustiques étaient bien sûr inoffensifs.

– Michael Phelps, le multiple médaillé des derniers JO, continue d’alimenter les discussions sur le web. En cause, une photo de lui, en train de consommer du cannabis, publiée dans la presse britannique. Un désastre pour son image ? Pas si sûr …. Une montre, prêtée par un sponsor, apparaissait sur cette photo et un porte-parole de la marque s’est dit enchanté de cette publicité gratuite.

– L’artiste Shepard Fairey, qui a réalisé les portraits d’Obama stylisés en rouge et bleu est attaqué en justice par l’agence AP qui souhaite récupérer des droits d’auteurs sur la photo originale utilisée par l’artiste. La blogosphère s’insurge et pointe du doigt l’aspect quasi vexatoire de cette action en justice.

– Lionel Dricot (alias Ploum pour les internautes) dénonce sur son blog, et en de biens jolis termes, l’absurdité qui consiste à vivre nos émotions à travers le prisme de nos appareils photos et de nos caméras vidéo.

Demain (encore) tous journalistes ? *

Les nouvelles en provenance du front des rotatives (vous savez bien, à gauche en sortant de l’ascenseur) ne sont pas bonnes.

Source

Les dirigeants d’une cinquantaine de journaux et groupe de presse US sont sont réunis fin de semaine dernière et le constat qu’ils tirent est identique: « les recettes publicitaires papier sont en chute libre, le lectorat disparaît et les recettes publicitaires de l’internet ne permettent de combler les pertes. La crise économique n’a fait qu’accélérer le phénomène.« 

Pour réduire les coûts, ils suppriment des emplois à tour de bras (13.000 rien que depuis le début de l’année), dans un mouvement qui ressemble plus à une panique 2.0 qu’à une refonte en profondeur de leurs modes de production et de diffusion de leurs contenus.

Certains canards ne passeront pas l’hiver, au pire celui-ci au mieux le suivant. Et si vous en doutiez encore, allez lire cet article de Scott Karp intitulé « The market and the internet don’t care if you make money » …

(…)
The problem with the newspaper industry, as with the music industry before it, is the sense of ENTITLEMENT. What we do is valuable. Therefore we have the right to make money.

Nobody has the right to a business model.

Ask not what the market can do for you, but what you can do for the market.

(…)

Flairant le bon coup, la plate-forme de blog Typepad propose d’ailleurs désormais un programme spécial baptisé « Journalist Bailout Program » qui offre aux professionnels débarqués de leur support traditionnel l’hébergement gratuit de leur blog et le partage des revenus publicitaires qu’ils génèreront sur leurs productions. Interesting, hu ? Les 10% des effectifs de l’agence AP qui vont se retrouver sur le carreau ont sans doute là une piste à creuser …. (ceux de la presse britannique aussi)

Pour d’autres infos fraiches, détaillées et en français, je vous renvois vers les excellents Mediawatch, Novövision et « On est mal » , qui signe un remarquable billet intitulé « Accrochez-vous les chefs, ça va glisser »

Pour finir, je voulais vous soumettre cet article de Fabrice Epelboin (sur la version francophone de ReadWriteWeb). Il analyse et décortique l’énième échauffourée entre journalistes et bloggeurs en France. Cette gueguerre que tout le monde pensait pourtant enterrée car vaine et stérile, ressurgit, attisée par les revenus publicitaires qui très clairement commencent à switcher vers le web, notamment au profit de bloggeuses très au fait des dernières crèmes dépilatoires et autres vibrato érogènes.

[audio:http://api.ning.com/files/ELz7us8snBH6lnicYaQGYp8Fx2Zpm6clFcYGiPnj7LwWMfHn7pnLGtHZNnSKbNs9HKQi2uNuB1msjrxqIw9t5xTAClGpw0f0/ReadWriteWeb.Mp3]

Voici le podcast intégral de notre discussion en début de semaine, laquelle a  servi de support à une chronique diffusée jeudi matin sur La Première.

(* J’emprunte à Benoît le nom de son blog. J’espère qu’il ne m’en voudra pas de ce détournement sauvage)

MAJ: Merci à Philippe Couve pour le lien dans son cours de Science Po, à Paris, sur « Comment le blog renouvelle le journalisme » (vers l’interview de Jean Quatremer que j’avais réalisée l’an dernier)

L’agence AP déclare la guerre aux bloggeurs

En réclamant aux bloggeurs 12,5 $ à chaque fois qu’ils reproduisent plus de 5 mots de leurs dépêches, l’agence de presse AP est en train de se fourrer dans un sale pétrin. Cette décision, si on peut la comprendre du point de vue strictement commercial et procédurier envers les droits d’auteurs (quoique, le droit de citation, c’est pas fait pour les chiens !), est tout bonnement invraisemblable à l’heure des réseaux sociaux et de la création de valeur ajoutée via la circulation des contenus et la collaboration des utilisateurs.

La réaction des bloggeurs ne s’est pas fait attendre. Pour Michael Arrington, le boss du puissant Techcrunch, la cause est entendue: les contenus AP sont tout simplement bannis de son site. « Nous ne les voyons plus, nous ne les citons plus, nous ne lions plus vers eux. Ils n’existent plus. »

Qu’on me comprenne bien, il est normal que les producteurs de contenus refusent de se faire piller et souhaitent établir des guidelines. Mais pas de cette manière, pas en jouant les cadors et en agitant le spectre de poursuites en justice. C’est mesquin et totalement improductif. La preuve, un boycott de leurs contenus diminuera leur circulation, et in fine leur valeur.

C’est surtout un très mauvais signal que les médias US (qui détiennent collectivement AP) sont en train de donner à leurs confrères étrangers. Je me demande d’ailleurs qu’elle est la position de Belga, qui est également détenue collectivement par les médias, à ce sujet …

Le pompage intégral d’un article (qu’importe qui le produit, un professionnel de l’info ou un amateur éclairé) n’est pas acceptable. Mais j’ai tendance à croire, et je ne suis pas le seul, qu’un mode de répression issu d’un modèle économique à l’agonie n’a aucune chance de fonctionner dans ce nouvel écosystème qui, qu’on le veuille ou non, est en train de s’installer. Mais je me trompe peut-être …