Attentats de Bombay: Twitter’s power

(Article initialement posté sur RTBF.be) Les attentats survenus à Bombay ce mercredi font l’objet d’une couverture médiatique très importante, en Inde bien sûr, mais aussi à l’étranger car de nombreux touristes font partie des personnes retenues en otage. Sur internet, une quantité phénoménale d’informations afflue au fur et à mesure que les événements évoluent. Sur place, les journalistes mais aussi les internautes utilisent tous les outils à leur disposition pour rendre compte de ce dont ils sont les témoins. En voici un tour d’horizon.

Depuis mercredi soir, les chaînes de télévision indiennes IBN (ici) et NDTV (ici) diffusent leurs programmes en direct et en continu sur la toile. Des dizaines de vidéo extraites de ces programmes télévisés ainsi que des vidéos prises par des personnes sur place ont déjà été mis en ligne sur Youtube (ici)et les autres sites de partage de vidéos.

Les sites de photos, comme Flickr, voient également leur trafic augmenter considérablement via la publication de photos venant directement de Bombay (par ex. ici)

De nombreux blogs (ici, ici, ici et ici, entre autres) parlent également des ces attentats. Une bloggeuse indienne, Sonia Faleiro, raconte (ici) comment elle fut prise en otage à l’intérieur de l’hôtel Gordon House, dans le secteur sud de Bombay

Une page Wikipédia dédiée au attentats a été mise en ligne (ici) et un site spécial a même été créé afin de relayer des messages que les réseaux téléphoniques surchargés ne peuvent transmettre (en anglais, ici). Une carte (ici) indique par ailleurs les endroits où les terroristes ont frappé.

Les sites de « journalisme citoyen » grouillent également de témoignages et d’analyses à chaud des événements. c’est le cas notamment de Global Voices (en anglais, ici), Now Public (en anglais, ici) et Ground Report (en anglais, ici)

Plusieurs grands sites technologiques comme TechCrunch (ici), BoingBoing (ici), Wired (ici) et TechMeme (ici) se faisaient jeudi l’écho de l’afflux considérable d’informations en provenance des réseaux sociaux.

Parmi ceux-ci, le plus utilisé au cours des dernières 24 h fut sans conteste Twitter (ici). Les internautes du monde entier se sont en effet rués sur cet outil de publication instantannée afin de s’alerter mutuellement des dernières nouvelles et les commenter en direct. Certains médias américains comme CNN (ici) et KCBS (ici)) ont d’ailleurs utilisés ce vecteur pour faire appel aux témoignages d’internautes présents sur place.

Vous pouvez suivre ce qui se dit sur Twitter à propos des attentats en vous rendant sur cette page (ici) (MAJ: ou sur celle-ci, qui est plus précise dans les résultats)

A noter aussi que l’importance de ces nouveaux outils dans le traitement de l’information fait également débat. Plusieurs personnalités du web comme Mathew Ingram (en anglais ici) et Ewan McLeod (en anglais ici) ont ainsi émis des réserves quant à la pertinence des informations récoltées par le biais des réseaux sociaux et leur utilisation parfois de manière brute à l’antenne des « grands » médias.

( Big Big Thanx to Gaurav Mishra’s Weblog )