S.O.S Bonheur … Retour vers le futur ?

Adolescent, la lecture de cette BD en 3 tomes de Jean Van Hamme m’avait noué l’estomac. A un point tel que dans un élan « biactol », j’avais été à deux doigts de prendre mes cliques et les claques et de me barrer dans le Larzac. Plutôt crever libre à 20 ans que de vivre jusqu’à 100 sous la perfusion obligatoire d’un Etat tout puissant « qui vous veut du bien »…

Depuis quelques jours, avec la diffusion en boucle des « mesures de prévention » contre la grippe H1N1 (genre « Toussez dans votre mouchoir, cela peut sauver des vies » … comme si avant je crachais mes poumons au visage de mes potes) une image me hante. Celle de cette  maman « déreg » – lisez « hors-système » … on dirait aujourd’hui « sans mutuelle » – qui en ultime recours cambriole une pharmacie pour se procurer un sérum anti-tétanos pour sa petite fille, une maladie mortelle dont on guérit pourtant facilement … sauf si l’on n’a plus « le droit » de se soigner, et qui se fait choper par la police avant d’avoir pu administrer le remède à son enfant …

L’affilié a pour premier devoir de protéger sa santé. […] Les agents de la Police Médicale auront les plus larges pouvoirs de surveillance et d’investigation pour sanctionner les contrevenants. » (circulaire de la Caisse Nationale d’Assurance Médicale Unifiée) (via Wikipedia)

La plancheLa plancheLa planche

Et si, à force de vouloir contrôler les risques sanitaires et de les anticiper, nos gouvernements n’étaient pas en train d’enclencher ce mécanisme liberticide qui place l’Etat au-dessus de l’Individu ? Cette sorte de cancer de la démocratie qui vérole le processus d’émancipation de l’enfant en lui confisquant ses choix sous prétexte qu’une fois adulte, « il comprendra » … Où les dirigeants ont tellement peur de perdre le pouvoir qu’ils enferment leur population dans des règles fondamentalement bonnes pour la vie en société, mais qui poussées au-delà de la raison et du bon sens en provoque lentement le déclin ….

Hasard du calendrier, c’est aujourd’hui, le 09/09/09, que le président américain Barack Obama défendra devant le Congrès sa réforme du système de santé. Un système qui jusqu’à présent a surtout bénéficié aux compagnies d’assurance dont Jean Van Hamme et Griffo se sont plus que probablement inspirés pour lancer leur S.O.S …

https://i1.wp.com/airelibre.dupuis.com/images/albums/sosbonheur/img.jpg?resize=210%2C224

SOS Bonheur, Editions Dupuis

Album cartonné – 192 pages en couleurs
ISBN 9782800142135
Code-barre: 9782800142135
Belgique: 18/06/2008 – 32.50 EUR
Suisse: 18/06/2008 – 61.10 CHF
France: 18/06/2008 – 32.50 EUR

Les banquiers ont merdé, la preuve en BD

Rue89 a traduit une BD qui circulait depuis quelques mois dans les bureaux des grandes banques de New York. Si vous faisiez jusqu’ici un blocage sur le mot « subprimes », les vertus laxatives de ces quelques dessins vous permettront désormais de briller en société en expliquant pourquoi « ils » ont merdé.

Pour lancer le diaporama, cliquez sur l’image, puis appuyez sur pause (en bas) et faites défiler les images page par page.

La crise en BD

Commando Torquemada

Je tente le pitch du tome 1, intitulé « Pour la plus grande gloire de Dieu: « Le Grand Inquisiteur Albuferque réactive une cellule de 3 frappadingues afin de récupérer la lance ayant percé sur la croix le flan du Christ tombée aux mains d’un dictateur africain sanguinaire, prophète et profondément anti-cycliste ».

Avec un scénario pareil, vous vous doutez que les auteurs, Xavier Lemmens et Philippe Nihoul, s’en sont donnés à coeur joie, travaillant au corps l’Histoire et crucifiant allègrement les pontifes de l’orthodoxie romaine (ça en jette comme description, hein ?). Les dialogues sont jouissifs et les pieds-de-nez crapuleux. Bref, j’ai dévoré cette BD sortie en mai dernier aux éditions Fluide Glacial avec un plaisir rare. Pour ceux que j’ai réussi à teaser suffisamment, une visite ici s’impose. Une toute belle pioche en tout cas, cher Katchina.

Petits aperçus flashouillés au mépris total des droits de reproduction.