Manu Chao à Esperanzah!: que du tout bon

Cela fait 6 ans que j’assiste au Festival Esperanzah!, le seul et unique festival auquel j’ai d’ailleurs jamais assisté. Trop jeune  selon ma chère mère pour « faire Werchter » à l’époque où mes potes se dévergondaient déjà dans les camping depuis des plombes, j’ai découvert Esperanzah! quasi en même temps que Tryo, lors de leur venue à l’abbaye de Floreffe. Depuis lors, je ne me suis pas privé pour profiter pleinement de l’ambiance particulière de ce festival « alter », ni pour le blogger et le podcaster (cfr. les billets écrits à l’époque).

DSC00742.JPG

Si cette année j’ai râlé de ne pas pouvoir vivre comme d’habitude les 3 jours du festival en compagnie de mon Mijin (dit aussi « Ma couille », ce qui fait se poiler nos gonzesses respectives, mais rin n’afout’), le concert exceptionnel de Manu Chao ce lundi soir vécu tous ensemble nous a filé une de ces patates que nous ne sommes pas près d’oublier.

Malgré d’évidentes lacunes en terme d’organisation (1 bar de 10 mètres de long pour 8.000 assoiffés, c’est définitivement trop peu. Cfr cette vidéo gsmisée), la soirée fut franchement toute bonne.

Une énergie de dingue nous a en effet été transmise par le Radio Bemba Sound System durant les 2 bonnes heures qu’ont duré le concert. Reprenant aussi certains titres de la Mano Negra, Manu Chao nous a livré un set fantastique où j’ai pris un pied carabiné à me trémousser sur des adaptations chacune plus formidables les unes que les autres de titres qui ont fait sa gloire (Clandestino, Me Gustas Tu, etc.) et d’autres chansons plus récentes (dont je crois deux qui figureront sur son nouvel album à paraître en septembre).

Allez d’ailleurs lire l’entretien qu’il a accordé au Courrier International à ce sujet.

Bref, moi qui ne capte pas un traître mot d’espagnol (mais qui admire l’engagement politique/philosophique du bonhome), je peux vous dire que de reconnaître ces musiques (dont transpirait allègrement la Mano tant écoutée étant petio) m’a fait un de ces plaisirs … Ca allait du reggae le plus sautillant au rock le plus électrique, en passant tantôt par la salsa, voire même par le tango ou la valse. J’en ai encore mal aux pattes ! Le fait d’avoir en plus pu partager ces moments avec ma petite femme m’a comblé d’aise.

Cerise sur le gâteau, et non des moindres. Au milieu du concert, je me retourne et aperçois dressé sur ses deux guiboles un cousin qui il y a deux ans fut victime d’un dramatique accident. Pronostiqué par certains médecins comme paraplégique, François s’est battu jour après jour pour relever la tête et reprendre goût à cette putain de vie qui semblait désormais ne lui promettre qu’une fade décoction des trips qu’il avait pu vivre jusque là. De pouvoir le serrer dans mes bras et échanger à quelques reprises pendant le concert des pouces levés complices ont achevé de faire de ces moments des instants qui sortaient décidement de l’ordinaire.

Allez, pour terminer sur un truc moins private, connaissiez-vous le principe du marché blanc ? Et ben, c’est l’inverse du marché noir. Si tout ceux qui cherchent une place en dernière minute refusent de payer au-delà de 5 euros au-dessus du prix de vente normal, les gugus qui essayent d’extorquer des sommes folles (j’ai entendu 150 euros/place pour M. Chao) se retrouveront le bec dans l’eau. L’explication, pas forcément très audible, dans la file devant l’entrée de l’abbaye, était fournie par M. Le Clown (ici en vidéo). Ca tombe bien, je n’avais aucune intention de flouer Nicolas.

J’ai mis d’autres photos en ligne ici (et celles de l’an passé sont là)

Breaking The News

J’avais préparé un billet à propos de la venue exceptionnelle de Manu Chao au festival Esperanzah! et réalisé, comme l’an dernier, un podcast avec Jean-Yves Laffineur, le patron du festival. Mais comme le plus néophite des podcasteurs, j’ai non seulement merdé l’enregistrement mais aussi bousillé le billet qui allait avec. Résultat des courses, une journée de boulot aux chiottes, un degré d’énervement qui grimpe dans le rouge et une furieuse envie d’envoyer balader mon laptop au Groenland, voir si j’y suis. L’engin n’y étant finalement pour rien, je suis bien obligé de reconnaître que c’est à bibi et à bibi seul d’assumer la responsabilité de ce merdage en beauté et de constater qu’à force de vouloir faire 36 choses en même temps sans jamais prendre le temps de souffler un coup, on finit par se prendre les pieds dans le tapis.

Bref, je m’en vais donc breaker un bon coup avant de faire des boulettes qui pourraient être bien plus graves, recharger les batteries en famille et me mettre dans de bonnes conditions pour aborder la rentrée de septembre, laquelle s’annonce bigrement chargée. Serais-je capable de tenir 15 jours sans me connecter ? Well … je n’en suis pas certain, mais à un moment il faut bien se fixer une limite. Mes petites femmes ont aussi besoin d’être un peu avec leur grand dadet de mari/papa et si je ne veux pas faire une overdose de web2.bullshit dans l’année qui vient, j’ai définitivement besoin de m’aérer les neurones et de me désintoxiquer de cette folie furieuse qu’est l’informatïte aiguë.

So … en vous conseillant d’en faire autant si vous en avez l’occasion, je vous retrouve début août. En ce qui me concerne, ça sera pour un stage multimedia que j’aurai l’occasion d’animer avec des jeunes du quartier des Balances à Namur, et puis ensuite la mise en place et le coaching d’un fuckincool projet autour d’une fuckincool émission du service public (nom de code QALU, pour les curieux)

Sur ce, je m’en vais pour la première fois depuis 3 ans setuper les « out of office » sur mes différents mails, faire taire Twitter/Facebook/Pownce et touti quanti, vider mon agrégateur et retirer la prise.

Bronzez bien

Tchüss

La 300ème d’Au Quotidien

Coup de bol, ce soir j’ai eu l’occasion de participer à la 300ème. Petit podcast sauvage de circonstance avec sébastien dans les couloirs avant l’émission.



ma chtite chronique causait des différentes manières de partager des trucs sur le web. Ai pas une seule fois dis « 2.0 » .. proud of it 🙂



Un autre monde est possible, définitivement

Voilà, Esperanzah ! 2006, c’est terminé. Une toute bonne édition (Camping Sauvach,Dub Incorporation, Sarah Tavarez, Dupain) et surtout, comme chaque année, de très chouettes moments à refaire le monde avec un vieux pote.

Je me repasse le film et je vous en parle un peu plus d’ici quelques heures (jours). En attendant, voici une trentaine de photos, sur ma galerie FlickR (je les ai prises avec un Canon 350D, sans réglages particuliers). Bravo à Jean-Yves et à tous ceux et celles qui ont porté ce projet. A l’année prochaine !

 

Technorati Tags: , , , ,

Esperanzah! 2006: Podcast avec Jean-Yves Laffineur

Alors qu’ Esperanzah! débute ce vendredi , j’ai eu l’occasion de discuter fin de la semaine passée avec Jean-Yves Laffineur, le directeur de la programmation et coordinateur du Festival. Des petits soucis techniques m’ont obligé à saucissonner le long podcast réalisé via Skype… et je trouve finalement le résultat bien plus digeste que si je vous l’avais livré d’un seul bloc, dites-moi ce que vous en pensez. Bonne écoute !

Esperanzah !: « Un autre monde est possible » !
[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/espeesprit.mp3]

Téléchargez le podcast au format .mp3

A propos du choix des artistes invités et du minutieux travail de sélection
[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/espeprogra.mp3]

Téléchargez le podcast au format .mp3

A propos des 32 ONG associées au festival et du souci de cohérence avec le travail de toute l’année
[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/espeONG.mp3]

Téléchargez le podcast au format .mp3

A propos de l’organisation et des bénévoles
[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/espestafetbenevoles.mp3]

Téléchargez le podcast au format .mp3

A propos des animations et artistes plasticiens
[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/espeartissderue.mp3]

Téléchargez le podcast au format .mp3

A propos du financement
[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/espefinancement.mp3]

Téléchargez le podcast au format .mp3

A propos de radio Esperanzah ! et des initiatives Web/Multimedia
[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/esperadioweb.mp3]

Téléchargez le podcast au format .mp3

A propos des 4 conférences/débats
[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/espedebats.mp3]

Téléchargez le podcast au format .mp3

A propos de l’évolution du Festival (et de la bouffe !!! )
[audio:http://www.bloggingthenews.info/Podcast/espeevoetbouffe.mp3]

Téléchargez le podcast au format .mp3

Voici donc, je l’espère et si ce n’est pas encore fait, de quoi vous donnez envie de venir faire la fête ce week-end à l’abbaye de Floreffe !

N’oubliez pas non plus que si vous voulez podcaster (ou juste boire un godet) avec moi pendant le festival, envoyez-moi un petit mail à bloggingthenews-AT-gmail.com (remplacez -AT- par @). Pour réagir et laisser un commentaire par téléphone, que vous soyez sur le site du festival ou pas, formez le +32 (0)2 747 03 99 et suivez les instructions de Madame Podcafé.

Elle vous demandera de taper un code: c’est le 305.

Ecoutez bien le reste des instructions et votre commentaire audio sera publié sur ce blog le plus vite possible (ainsi que sur Podcafé)

Technorati Tags: , , , , , ,

Chronique PureBlog: samedi 29 juillet

Voici le podcast de l’émission Pureblog de ce samedi. Ma ch’tite chronique se trouve à 245 dans le Dewplayer ci-dessous. Vous pouvez cliquer dans la barre pour avancer ou reculez . Bonne écoute

Ecoutez

Les sujets abordés, et quelques liens:

–>>  Yahoo vend des MP3 sans DRM

–>> Kazaa devient légal et régularise sa situation avec l’industrie du disque. Ses fondateurs se lancent dans la vidéo avec "The Venice Project"

–>> Skynet fête son 100.000ème blog

–>> Opération Festival Esperanzah.

Si vous voulez podcaster (ou juste boire un godet) avec moi pendant le festival, envoyez-moi un petit mail à bloggingthenews-AT-gmail.com (remplacez -AT- par @). Pour réagir et laisser un commentaire par téléphone, que vous soyez sur le site du festival ou pas, formez le +32 (0)2 747 03 99 et suivez les instructions de Madame Podcafé.

Elle vous demandera de taper un code: c’est le 305.

Ecoutez bien le reste des instructions et votre commentaire audio sera publié sur ce blog le plus vite possible (ainsi que sur Podcafé)
         
         

Technorati Tags: , , , , ,