Journaliste et militant pour un internet libre

Par définition, le journaliste professionnel doit tendre à l’objectivité, détailler les faits et se poser au-dessus de la mêlée afin de fournir une analyse la plus impartiale possible. Difficile donc de nier l’incompatibilité fondamentale à se revendiquer journaliste et, dans le même temps, à militer activement pour une cause, quelle qu’elle soit.

Net Neutrality from Flickrs Robin Dude
"Net Neutrality" from Flickr's Robin Dude

Mais pourriez-vous un seul instant imaginer un journaliste qui soit fondamentalement opposé à la liberté d’expression ? Un rédacteur en chef d’une radio ou d’une télévision qui défendrait la censure exercée par une dictature ? Un patron d’un journal qui accepterait sans broncher une injonction judiciaire dictée par une junte militaire ?

Autrement dit, peut-on être journaliste sans être viscéralement attaché à la liberté de la presse ?

Difficile de répondre autre chose que « Non !  » …

Alors pourquoi en serait-il autrement pour le web ?

Peut-on décemment se revendiquer journaliste et ne pas militer implicitement pour un internet libre, ouvert, non filtré, respectueux des droits et libertés fondamentales des individus à l’utiliser pour s’exprimer ? Peut-on user de cette liberté de parole pour gagner sa croute et feindre d’ignorer que certains veulent la surveiller de manière systématique et restreindre l’usage des supports via lesquels elle s’exprime à leurs seuls affidés ?

Est-ce qu’assumer ouvertement cette part de subjectivité rend moins crédible ou moins fiable un journaliste dans son traitement de l’information, qu’elle soit technologique, économique, sportive, musicale, cinématographique, …  ?

Ce qui rend le journalisme si nécessaire à la bonne santé d’une démocratie, n’est-ce pas le fait que son exercice-même soit conditionné par la défense de certaines valeurs ?

Comme une sorte de militantisme naturel en faveur de la liberté pour tous d’ouvrir sa gueule sur le mode de son choix …

MAJ: 20H00

Pour ceux que la discussion intéresse, L’Association des Journalistes Européens (AJE) organise mercredi prochain (le 31 mars à 11H) une conférence-débat sur le thème « Liberté de la presse, liberté numérique : deux combats inséparables ? », avecJean-François Julliard, directeur de Reporters Sans Frontières et Jérémie Zimmermann cofondateur et porte-parole de la Quadrature du Net.

Adresse:  Centre d’accueil de la presse étrangère
Grand Palais – Cours la Reine – Perron Alexandre III –  75008 Paris
métro : Invalides / Champs-Elysées Clémenceau
Confirmer via le groupe Facebook de l’AJE.

Les bons liens de la veille ( 12 décembre au 17 décembre )

Voici quelques articles dont la pertinence/l’intérêt m’ont marqué au cours des derniers jours. Faites-en bon usage ! 🙂 lire la suite « Les bons liens de la veille ( 12 décembre au 17 décembre ) »

Les bons liens de la veille ( 7 décembre au 11 décembre )

Voici quelques articles dont la pertinence/l’intérêt m’ont marqué au cours des derniers jours. Faites-en bon usage ! 🙂 lire la suite « Les bons liens de la veille ( 7 décembre au 11 décembre ) »

Les bons liens de la veille ( 3 novembre au 7 novembre )

Voici quelques articles dont la pertinence/l’intérêt m’ont marqué au cours des derniers jours. Faites-en bon usage ! 🙂 lire la suite « Les bons liens de la veille ( 3 novembre au 7 novembre ) »

Les bons liens de la veille ( 24 octobre au 2 novembre )

Voici quelques articles dont la pertinence/l’intérêt m’ont marqué au cours des derniers jours. Faites-en bon usage ! 🙂

  • Francis Lalanne, à propos de la loi Hadopi – PC INpact – (…)C’est quand même des gens qui pendant des décennies ont vendu 20 euros quelque chose qui vaut 5 ou 6 euros, allez voire 7 ou 8 euros à tout casser, c’est ces gens-là qui sont en train de traiter le public de voleur ! C’est quand même extraordinaire que sur un disque vendu 20 euros, l’artiste touche 1 euro et qu’on est en train d’expliquer qu’on veut créer Hadopi pour défendre les artistes, il faut arrêter ! Il faut que les gens qui ont pris la responsabilité de voler les consommateurs pendant des années acceptent l’émancipation du consommateur et que celui-ci aujourd’hui ait la volonté d’acheter des choses au prix qu’elles valent et pas au prix qu’on leur a imposé(…)
  • Jennifer Preston: Social Media Editor du New York Times (interview par @sayseal ) – «Tous ces outils sociaux sont fabuleux et vous devez savoir comment les utiliser dès aujourd’hui. Pas dans un mois; pas quand vous serez diplômés; aujourd’hui. Mais bien que ces outils soient fantastiques et vont vous aider en reportage et pour mieux écrire, distribuer votre contenu et partager avec vos lecteurs, il ne faut pas perdre de vue les bases: ce qui vaut un article, comment réussir son reportage et comment raconter son histoire.
  • « L’Etat doit sortir de Belgacom » (Ministre van Quickenborne), via @cedricgodart – « J’estime que l’Etat ne doit plus être juge et partie. Pour éviter les soupçons de parti pris, les pouvoirs publics auraient intérêt à ne plus être actionnaire de Belgacom. » Telle est la prise de position du ministre de l’ICT Vincent van Quickenborne à l’occasion de la récente rencontre des CIO initiée par l’association SAI.
  • The Guardian ouvre un boutique de fringues en ligne, couplée à ses articles (via @benoitraphael) #journalisme ? – Le Guardian Fashion Store, lancé il y a à peine une semaine, propose plus de 300 marques. Une nouvelle option est ainsi mise à disposition du lecteur : il sera possible d’acheter sur le site les vêtements ou accessoires mentionnés dans les articles (comme c’était déja le cas pour les livres, par exemple).
  • Twitter CEO: OK if teens don’t tweet – Un article très intéressant et vachement bien torché, avec plusieurs réflexions sur le (non) business modèle de Twitter et sur l’état d’esprit qui guide les fondateurs et les actionnaires
  • 10 tools for presenting with Twitter : Speaking about Presenting – Presenting while people are tweeting is challenging – but also adds a new dimension to the presentation experience for your audience. Gradually tools are being developed to make it easier for you as the presenter to manage the backchannel.
  • 500 Internal Server Error – 500 Internal Server Error
  • Facebook représente 25 % des pages vues aux États-Unis – Numerama – À l’origine de cette recherche, c’est un article dédié à l’importance de Facebook au Royaume-Uni qui a convaincu Perry Drake de s’intéresser à la situation américaine. Il avait appris que dans le royaume de Sa Majesté, 15 % (c’est-à-dire une page sur sept) de toutes les pages vues sur le web étaient liées au réseau social. Curieux de connaitre l’impact de ce site communautaire aux États-Unis, il s’est appuyé sur les statistiques de Compete.
  • Alors … Kindlera ou Kindlera pas ? @rtbflabs – Serait-ce la nouvelle terreur des maisons d’éditions et des libraires? Le lecteur Kindle arrive en Belgique. Commercialisé par Amazon, il permet de lire plus de 1500 ouvrages sur un support informatique. Le tout sous fond de guerre commerciale entre géants du web…
  • 27+ Beautiful Examples of Infographics | Dzine Blog – Infographics refers to visual representations of information, data or knowledge. These graphics are used where complex information needs to be explained quickly and clearly, such as in signs, maps, journalism, technical writing, and education

De la nécéssité d’arrêter de prendre les internautes pour des vaches à lait (voire pire …)

On a l’a déjà dit, redit et reredit, le marché belge de l’internet s’apparente à une véritable sodomie à sec, avec un peu de sable et même quelques cailloux.

Selon les derniers chiffres de l’IBPT, la majorité des Belges est d’ailleurs convaincue que le Triple-Play est une position sexuelle interdite par Benoît XVI et que All Bran est la seule marque de fibre disponible en Wallonie * … c’est vous dire.

Force est en effet de constater que malgré les injonctions de la Banque Nationale ou les bonnes intentions (fugaces) d’une ministre depuis lors débarquée, les opérateurs historiques continuent de s’engraisser, et nos anus de se tuméfier.

C’est donc sans réserve et avec la plus grande vigueur que je vous invite à signer la pétition lancée par Test-Achats pour mettre fin à ce monopole de l’entubage royal, dont voici le détail.

EDIT 26/10 20h48: L’actuel ministre en charge du dossier, le libéral Vincent Van Quickenborne, a répondu aux consommateurs. En substance, ça donne « Tirez votre plan« . Business as usual …

Aujourd’hui, le consommateur belge ne peut plus se passer d’une connexion internet. Chercher de l’information, acheter et vendre des produits et même consulter le solde de son compte en banque deviennent des activités régulières sur le web.

Depuis des années, Test-Achats tape du poing sur la table et met en lumière les problèmes récurrents sur le marché de l’internet. Absence de concurrence saine, mainmise de l’Etat sur Belgacom, manque de poids de l’organisme chargé de veiller à la régulation du marché sont des exemples de problèmes qui empêchent la population belge de bénéficier de tarifs internet abordables.

Tout d’abord, le marché de l’internet haut débit n’est absolument pas libre en Belgique. D’une part, l’ex-opérateur historique Belgacom détient plus de 80 % du marché de l’ADSL. L’opérateur dominant n’éprouve donc aucune difficulté à garder le secteur sous sa coupe, tout en se permettant des prix prohibitifs. D’autre part, les câblo-opérateurs, où les pouvoirs publics dominent, se trouvent en situation monopolistique où chacun occupe une position écrasante sur sa partie de réseau. Cette situation a mené à un duopole où Belgacom et Telenet détiennent ensemble plus de 80 % des connexions internet en Belgique. Inacceptable dans un marché censé être concurrentiel !

Ensuite, avec 53,5 % d’actions dans Belgacom, l’Etat lui-même a une lourde responsabilité dans l’absence de concurrence. En effet, cette participation lui rapporte, bon an mal an, quelque 300 millions d’euros. On peut donc regretter ici le double jeu de l’Etat n’ayant aucune vraie volonté de faire baisser les tarifs au vu des dividendes récoltés.

Aujourd’hui, au vu de ces problèmes, le consommateur belge paie près de 2 fois plus cher sa connexion internet par rapport à ses voisins européens. Cette situation doit cesser ! C’est pourquoi Test-Achats vous lance un appel afin de mobiliser l’opinion publique et le monde politique pour que les consommateurs belges bénéficient enfin de tarifs internet plus avantageux.

Les réseaux câblés doivent être ouverts à la concurrence. Belgacom doit être séparé entre un gestionnaire de réseau indépendant et les activités commerciales afin que tous les opérateurs soient considérés sur un même pied.

Via Cédric
*Dédicasse à David Carzon

Les bons liens de la veille ( 21 octobre au 23 octobre )

Voici quelques articles dont la pertinence/l’intérêt m’ont marqué au cours des derniers jours. Faites-en bon usage ! 🙂

  • Play #NHLPick15 on Twitter – NHL.com – News – La NHK organise son propre système de paris via Twitter.
  • L’internaute engagé et bavard ne fait pas forcément le leader d’opinion (via @narvic) – Sur les blogs et réseaux sociaux, la majorité des conversations est souvent tenue par des individus ayant des opinions très marquées. Une monopolisation qui leur donne l’impression – parfois fausse – d’être en majorité.
  • The Los Angeles Times has 2,300 Kindle subscribers, which means $97,200 a year in revenue (via @NiemanLab ) – The Times believes its real breakthrough will come when an e-reader is developed that will achieve iphone-like acceptance by the public. Stanton said Times publisher Eddy Hartenstein is keenly interested in this arena, and likens it to the way, in a previous job, Hartenstein shook up the cable industry with DirecTV. Stanton, by the way, said the Times has 2,700 Kindle subscribers.
  • Comment les Business Schools ratent le train de l’économie de la collaboration (@JeanYves ) – « Demandez à un diplômé de MBA de formuler une autre vision du monde économique qu’un univers concurrentiel, il vous récompensera d’un regard vitreux, lance Charles Green (…) Or, dans un environnement connecté et plat comme le nôtre, où les coûts de transaction sont faibles, il serait simplement plus économique de ’se fier à’ plutôt que de ‘concourir contre‘. »
  • Arsenal launches iPhone app – sports media beware | @guardiantech – Traditional sports media publishers: be afraid, be very afraid. In the latest example of English football clubs enhancing their own position as digital media providers, Arsenal has this week launched an iPhone app, priced £2.99. It has exclusive pictures, video, scores and news designed to keep Gunners fans happy. But what should have mainstream digital publishers worried is the sheer size of Arsenal’s new media operations…
  • “Le Net est la plus grande saloperie” – BUG BROTHER – Les ennemis de l’internet sont des trolleurs. Et il faut aussi savoir sourire aux trolleurs : à défaut de les désarmer, cela permet généralement de rehausser le débat, de rappeler qu’ils sont en train de péter un plomb, et de montrer où se trouve la voix de la raison.Rien ne sert de s’énerver : il faut juste les ignorer, se battre pour qu’ils ne changent pas trop la loi, et continuer à programmer du code comme nous le faisons depuis 20 ans maintenant : nous avons le matériel, les logiciels, la bande passante, la culture, les talents…
    Nous n’avons besoin de rien, ni de changer la loi, ni d’en faire adopter de nouvelles, ni de détruire ni de créer quoi que ce soit, ni de “venture capitalists“, ni de position monopolistique… La beauté de notre position tient au fait que de toute façon nous gagnerons, alors laissez-nous tranquille. La seule chose que nous demandons, à l’Etat, c’est d’éviter de créer des injustices au bénéfice de quelques-uns.
  • Sous le règne du buzz, malaise dans la politique et l’information | slate (par @narvic) – C’est à se demander si les médias traditionnels n’ont pas trouvé, enfin, avec internet, cette réponse de leur audience, après laquelle ils courraient tous depuis longtemps. Internet semble en effet fournir une température en temps réel des attentes de l’audience autrement plus rapide et efficace que l’observation du nombre d’invendus dans les kiosques à journaux, de l’observation quart d’heure par quart d’heure de l’audience des émissions télévisées, et des autres moyens marketing.
  • Excellent billet de @eni_kao ! « Pourquoi Internet agace Finkelkraut, Séguéla et les autres » – Cette élite en déliquescence ne pratique pas Internet et n’en comprend ni les codes, ni les habitudes, ni les pratiques, ni les enjeux. Aussi, elle ne maîtrise pas du tout sa présence sur Internet car elle n’y est pas proactive : pas de site personnel vraiment animé, pas de blog ou de profil Facebook, et sans doute pas d’expérience numérique personnelle, les on-dit et les étonnements de l’entourage leur suffisement peut-être. Pour des professionnels du personnal branding, avouons que rater le virage de la e-reputation est bien dommage…
  • Alex Payne, Twitter API : “Nous voulons être le bus des messages du web” | ReadWriteWeb France – Nous voulons que Twitter soit le bus de messagerie du web, « the message bus of the web« , et je pense que nos utilisateurs et les développeurs doivent avoir la plus haute exigence vis-à-vis de notre service. Nous avons besoin de cette pression pour nous guide
  • Comment l’audience du HuffPo a dépassé celle du Washington Post. Interview du CEO E. Hippeau. (via @lmauriac ) – The news spread quickly, aided by PR and the characteristic web glee anytime an online property appears to be leaving old media in the dust: the September numbers for comScore and Nielsen showed Arianna Huffington and The Huffington Post beating WashingtonPost.com in unique visitors for the first time.